Veronica Roth – Divergent

Divergent

Divergent est aujourd’hui devenu un livre culte de la littérature Young Adult. Pourtant, cette saga et moi avons eu du mal à nous trouver. Tout commence mi-2011, Divergent vient de sortir en français et la blogosphère s’enflamme pour ce livre. Un peu trop d’ailleurs pour moi qui sature très vite de voir cet ouvrage sur plein de blogs que je visite. L’overdose est là et je me dis que je ne lirai ce livre que lorsque le buzz sera terminé. Quelques temps plus tard, je vois que ça devient un vrai capharnaüm dans les éditions. On passe de la belle couverture colorée VO (c’est celle que j’ai préféré mettre en illustration ici) à des couvertures noires avec une jeune fille portant une tresse qui fait penser Katniss d’Hunger Games. De plus, le titre a changé, on parle de « Divergente » et non plus de « Divergent ». Je vois mes copinautes enrager face à ce changement injustifié. Bon avec tout ça, je ne suis toujours pas décidé à me lancer dans l’aventure… Cette année, l’adaptation du premier roman est sorti. Je voulais découvrir le premier opus avant d’aller le voir au cinéma… et c’est encore loupé ! Mais bon, en juin dernier, je me suis décidée à enfin lire Divergent car j’ai adoré le film de bout en bout !

Bref, comme vous voyez c’était un peu compliqué. Mais une fois le livre ouvert, j’ai tout de suite retrouvé ce qui m’avait tant plu dans le film : Tris, sa difficulté à être altruiste mais surtout son immense courage face à toutes les épreuves qui l’attendent, Four et le charme qui se dégage de lui alors qu’il n’est absolument pas dragueur, les amis de Tris, sa famille,… Je me suis beaucoup attachée aux personnages qui sont pour moi de bons modèles à suivre pour nos ados. Mais ce qui est génial dans Divergent, c’est surtout le rythme ! Être dans cette faction va permettre à Triss de se dépasser quasi quotidiennement. J’ai aussi aimé toute la tension de cet univers dystopique. Seul regret, peut-être c’est de ne pas découvrir plus les autres factions et la manière de vivre des « Sans-faction » mais je ne doute pas que les deux volumes à suivre répondront à mes questions.

Finalement, j’ai donc adoré Divergent et je regrette de ne pas l’avoir plus tôt pour pouvoir partager en même temps que les autres l’exaltation de ce premier tome et la sortie des deux suivants. Mais, il y a un avantage à ça : je peux lire la suite dès que ça me chante, pas besoin d’attendre !

Si vous avez donc peur de découvrir Divergent, je vous conseille de le découvrir surtout si vous aimez les univers dystopiques pour adolescents.

Auteur : Veronica Roth

Titre : Divergent

Edition : Nathan

Genre : YA, dystopie

Pages : 440

D’autres avis : Heclea, Galleane, Jess, Ptitetrolle, Ethernya, Lanyla, Sevmarguerite, Thalia, Olya, Frankie, Hylyirio et Bykiss ont adoré ou ont beaucoup aimé, Crouton et Acr0 ont été déçus.

Rachel Ward – Intuitions, tome 2 : Chaos

Intuitions, tome 2 Chaos

Voilà presque deux ans que j’ai lu le premier tome d’Intuitions que j’ai trouvé sympathique. Mais qu’en est-il de ce deuxième opus ? Je viens de le découvrir avec Frankie.

Ce tome se passe 16 ans après le premier tome. Nous sommes en 2026 et nous suivons à nouveau deux adolescents : Adam et Sarah. Adam vit avec son arrière grand-mère le long de la côte lorsqu’ils sont forcés suite à des inondations d’évacuer vers Londres. Londres… Cette ville ne dit rien à Adam et au plus il approche de la capitale, au plus ce jeune homme se rend compte qu’une énorme menace plane sur la capitale anglaise (si vous avez lu le tome 1, vous savez comment il sait cela).

Rachel Ward nous dresse un futur glauque et effrayant. Mais c’est  à la fois une des dystopies jeunesse les plus crédibles que j’ai pu lire jusqu’à aujourd’hui. Le monde n’a pas fondamentalement changé en 16 ans mais les nourrissons sont pucés  dès leur naissance et toute la population va y passer à court terme. Les phénomènes climatiques s’accentuent : inondations, tremblements de terres et même le réveil de certains volcans.

J’avais beaucoup aimé Jem et Spyke et je me demandais si j’allais savoir autant apprécier Adam et Sarah. Pour la deuxième, « l’accrochage » fut immédiat. Cette jeune fille a un cauchemar récurrent depuis plusieurs semaines. On la sent à la fois fragile et angoissée. Au plus j’ai découvert son histoire, au plus je l’ai apprécié. En revanche, Adam ne m’a pas plu immédiatement. J’avais du mal avec son caractère violent, surtout lorsque sa grand-mère en est la cible. Nana, la mamie, a un beau rôle secondaire qu’il ne faut pas oublier.

L’intrigue a su de suite m’emporter. Que va-t-il arriver à Londres le 01/01/2027 ? Que peut-on faire pour empêcher cette catastrophe ? Voilà les questions que l’on se pose durant tout le roman. La date fatidique approche rapidement et je n’avais qu’une envie : tourner les pages frénétiquement pour voir comment ces personnages allaient s’en sortir ! Une chose est sûre : Rachel Ward sait manier le suspense.

Je reviens un peu sur le premier tome car mon impression est totalement différente pour cette suite. Le premier opus me semble plus être une grosse introduction qu’une réelle histoire. Ce qu’il se passe dans Chaos est tellement gigantesque par rapport à cette petite histoire sans prétention qu’était le premier tome que je me demande si c’est la même saga !

J’ai donc eu un coup de coeur pour Chaos. Je ne sais pas si Frankie (allons voir ici) est aussi enthousiaste que moi mais j’espère que nous lirons l’ultime tome rapidement.

5 sur 5

Du même auteur :

Intuitions, tome 1

Auteur : Rachel Ward

Titre : Intuitions, tome 2 : Chaos

Edition : Michel Lafon

Genre : YA, dystopie, SF

Pages : 396

Suzanne Collins – Hunger Games, tome 3 : La révolte

Nom de Zeus ! Comment ai-je pu oublier de vous rédiger ma chronique de cet ultime tome d’Hunger Games ?! J’ai tout simplement omis de le noter dans mon planning. Impardonnable, vous dis-je… Car vous savez maintenant à quel point cette saga a su m’emporter. Les deux premiers tomes furent d’immenses coups de coeur pour moi. Mais qu’en est-il de celui-ci ?

Après « la bombe » qu’on nous lâche à la fin du deuxième volume, je savais que je n’allais pas tarder à lire La révolte. Effectivement, j’ai attendu moins d’un mois avant de me retourner à Panem. Comme pour les tomes précédents, Suzanne Collins nous offre un début assez lent. Katniss est en pleine découverte du monde qui l’entoure et même si on sait qu’on est en pleine révolte, en pleine guerre même, on ne le ressent pas dans les premières pages.

Il faudra attendre que Katniss fasse son choix pour que l’intrigue démarre vraiment. Et là, les choses sérieuses commencent ! Même si cet ultime tome a été lu à la vitesse de l’éclair comme les précédents, j’avoue que j’ai su moins l’apprécier.

Les caractères des personnages évoluent trop à mon goût. D’abord, Katniss perd un peu les pédales, la folie n’est pas loin et elle doute de plus en plus. Elle qui était autrefois déterminée ne sait plus trop sur quel pied danser. Le portrait qu’on nous fait de Gale est peu flatteur. Il désire tellement se venger du Capitole qu’il en devient un être cruel et sanguinaire. Finnick n’est plus que l’ombre de lui-même… Mais le plus frustrant, c’est bien Peeta ! Peeta, mon chouchou, le gars que j’adore et qui aurait pu devenir mon amoureux imaginaire si j’avais lu la saga adolescente. Bref, celui qui m’a vraiment rendu accro dans cette saga n’est plus du tout lui même. Rien à faire, quand je voyais son évolution, je ne pouvais que jurer. Mon coeur de fan a bien souffert.

Evidemment, je ne pense pas que Suzanne Collins ait fait tous ces changements sans raison. Elle veut nous montrer à quel point le Capitole a pu changer leur vie et leur comportement. Mais c’est tellement horrible par certains aspects que ça me donne froid dans le dos. La révolte est le tome le plus sombre et le plus sanglant de la saga. C’est encore plus effroyable que ce qu’on pourrait penser.

Le final m’a pas mal secouée. L’histoire ne se clôture pas avec une happy end à la Disney. Il y a beaucoup de souffrances qui hantent nos personnages. La fin peut décevoir dans un premier temps mais elle est pourtant tout à fait cohérente avec la saga.

Bref, La révolte est un tome à part, fort différent des deux premiers. Il est plus cruel, plus sombre. Il nous désarçonne dans un premier temps mais nous parait pourtant une évolution très probable de cette dystopie.

4 sur 5

Auteur : Suzanne Collins

Titre : Hunger Games, tome 3 : La révolte

Edition : Pocket jeunesse

Genre : Jeunesse, SF

Pages : 416

D’autres avis :  Well-read-kidSitaHecleaFrankieMycoton32iwryCroutonOlyaJessGalleaneTessa

Suzanne Collins – Hunger Games, tome 2 : L’embrasement

Waaaow ! Suzanne Collins sait captiver son lecteur, c’est certain. Je ne vous résume pas l’histoire de ce deuxième tome afin de vous laisser la découvrir par vous-mêmes.

Quelques mois se sont passés depuis le premier tome et je trouvais que le début était un peu lent mais rapidement, la menace gronde et ce climat de tension nous donne incroyablement envie de tourner les pages à toute vitesse. Impossible de poser le livre ! Je ne pouvais quand même pas laisser ces personnages adorés dans de telles situations.

Au niveau du style, Suzanne Collins nous offre toujours une écriture très fluide. Elle laisse peu de répit à ses personnages. Ce deuxième tome est comme le premier mais en beaucoup plus puissant, plus fort aussi. On peut regretter une trop grosse ressemblance entre les 2 volumes mais pour moi, la romancière a voulu nous dire qu’elle pouvait encore faire pire.

La fin de ce deuxième tome est vraiment sensationnelle et j’étais à deux doigts de me lancer dans le tome 3 (à mon avis, c’est pour très bientôt) pour connaitre le dénouement.

Bref, je pense que vous avez perçu mon enthousiasme pour ce tome totalement addictif. Cette série me transforme en adolescente hystérique mais j’assume :).

5 sur 5

Auteur : Suzanne Collins

Titre : Hunger Games, tome 2 : L’embrasement

Edition : Pocket Jeunesse

Genre : Jeunesse, Dystopie

Pages : 399

D’autres avis : lasardine,  HecleaFrankieIaniAzilisiwryLiliebookEvyMandy,  GalleaneLyra SullyvanSpockyBenjamin59Ethernya,  Arcaalea,  TessaMoody

Lauren DeStefano – Le dernier jardin, tome 2 : Fugitive

Un an après la sortie du premier tome, le deuxième pointe enfin le bout de son nez.  J’avais plus qu’adorer cette aventure et j’avais hâte d’en découvrir. Mais d’un autre côté, les critiques étaient plutôt mitigés.

Et puis, Fugitive est sorti en français et il n’a pas eu le temps de prendre la poussière dans ma PAL. Il me fallait connaître la suite, même si elle était moins bonne.

Finalement, il n’en est rien. Ce deuxième tome est tout aussi bien que le premier. On en apprend plus sur le monde extérieur, ce monde effroyable dans lequel a vécu Rhine. Je me suis encore plus attachée aux personnages de Rhine et de Gabriel.

Et puis comme pour le premier tome, j’ai été hypnotisée par cette histoire que j’ai englouti en quelques heures. Je n’arrive pas vraiment à savoir pourquoi mais cette intrigue m’engloutit comme jamais. Quand je suis dedans, l’univers peut bien s’écrouler, moi, je ne pense qu’à ce qu’il se passe dans le bouquin. Il n’y a pas à dire Lauren DeStefano a vraiment une écriture addictive.

Bref, ce deuxième tome n’est en rien une redite du tome 1 et permet d’approfondit encore plus le monde dystopique dans lequel évoluent les personnages. L’histoire, elle, avance et j’ai plus que hâte de découvrir le grand final dans le tome 3. En conclusion, vous comprendrez que je ne partage absolument pas la déception générale pour ce deuxième livre. C’est fascinant tout simplement. A vous de voir 😉

5 sur 5

Auteur : Lauren DeStefano

Titre : Le dernier jardin, tome 2 : Fugitive

Edition : Castelmore

Genre : Jeunesse, Science-fiction, dystopie

Pages : 344

D’autres avis : bubblegirl67EvylulaiMademoiselle-RLiliebookMatoline