Amélie Nothomb – Attentat

Mon avis :

Grosse déception avec ce Nothomb. C’est pour moi le pire que j’ai lu.

Attentat nous conte l’histoire d’Epiphane, un homme d’une laideur extrême qui s’entiche d’une jeune femme sublime.

Sur le thème de la beauté, j’ai largement préféré Mercure de la même écrivaine. Ici, j’ai vraiment l’impression que ça piétine, que ça n’avance pas. Et pour une fois, Amélie Nothomb n’a vraiment pas su me surprendre.

Un livre bien trop long et l’idée de départ n’est même pas exceptionnelle. Le moche qui tombe amoureux du beau… Oui, c’est connu, Amélie Nothomb le dit elle-même mais je trouve qu’elle n’arrive pas à aller au-delà, à nous présenter une histoire vraiment originale qui nous tienne en haleine.

Je me suis ennuyée du début à la fin. Heureusement qu’il était court ! Pourtant le style de Nothomb est là, elle pousse comme d’habitude la réflexion sur le sujet qu’elle aborde, ici, l’apparence. Mais rien à faire, j’ai passé mon temps à me dire que Mercure était 10 fois mieux.

Bref, déçue comme tout par ce Nothomb, j’espère que ceux qu’ils me restent à lire me plairont plus.

2 sur 5

Et ça commence ainsi :

La première fois que je me vis dans un miroir, je ris : je ne croyais pas que c’était moi. A présent, quand je regarde mon reflet, je ris : je sais que c’est moi. Et tant de hideur a quelque chose de drôle. Mon surnom arriva très vite. Je devais avoir six ans quand un gosse me cria, dans la cour : « Quasimodo ! » Fous de joie, les enfants reprirent en choeur : « Quasimodo ! Quasimodo ! »

Auteur : Amélie Nothomb

Titre : Attentat

Edition : Le livre de poche

Genre : Littérature générale

Pages : 153

Saki Hiwatari – Global Garden (8 tomes)

Mon avis :

Par amour pour sa mère, Ruika se déguise en son frère, mort il y a des années.  Cette jeune fille qui a même su empêcher son corps de se transformer en femme va rencontrer un jeune homme accompagné d’un garçon muet qui déclare la chercher depuis des années. Et qu’est-ce qu’Einstein a avoir là-dedans ? Ben lisez-le et vous le saurez !

Global Garden est la première série manga que j’ai terminé. Et il y a de quoi. C’est certainement le manga qui m’a le plus touché. L’histoire est assez complexe mêlant, nature, féminité, bombe atomique et amour. Mélange détonant n’est-ce pas ?

Ruika est un personnage haut en couleurs avec une personnalité complexe. Elle a le cœur sur la main et les sacrifices qu’elle est prête à faire pour voir sa mère heureuse sont effarants. Heureusement, d’autres personnes comme Hikaru vont lui apprendre à s’aimer, à prendre soin d’elle.

Global Garden est un magnifique manga qui amène de nombreuses réflexions. Et que dire des dessins de Saki Hiwatari ? Ils me transportent immédiatement dans un poésie enchanteur, poétique, lyrique. J’aime ces couleurs pastels et ces traits fins. D’ailleurs, je devrais lire d’autre œuvres de cette mangaka comme Magie Intérieure ou Réincarnations (seulement lu le tome 1 pour celui-ci).

5 sur 5

Auteur : Saki Hiwatari

Titre : Global Garden (8 tomes ou en coffret)

Édition : Delcourt

Genre : Shojo, fantastique

Pages : 199 pour chaque tome

Benoit Feroumont – Le Royaume, tome 3 : Le prétendant

Mon avis :

C’est avec grand plaisir que je me suis replongée dans les aventures du Royaume avec ce troisième tome. Doté d’une aventure à part entière (et pouvant donc être lu indépendamment), ce volume fait la part belle à la princesse Cécile et à son prétendant. J’ai encore une fois beaucoup rigolé en lisant cette bande-dessinée. Les oiseaux infernaux font toujours autant de bêtises et

Comme d’habitude, Benoit Feroumont nous livre des dessins simples qui peuvent plaire à tout public. Les couleurs vives offrent une atmosphère joviale à cette saga.

Je regrette la relative absence d’Anne durant les 30 premières pages mais par la suite, elle reprend le rôle qui lui est dû c’est-à-dire l’héroïne principale. Ce tome-ci nous permet d’en apprendre un peu plus sur Thibault, le conseiller du roi et j’ai été ravie de découvrir Candice, qui est folle de François. La rivalité entre cette dernière et Anne est exquise et j’espère qu’on les retrouvera dans les prochains tomes.

Que dire de plus de ce troisième tome ? Il est tout aussi bien que ses deux prédécesseurs avec toujours autant d’humour bon enfant dans cette atmosphère moyen-âgeuse. Si vous ne connaissez pas encore le Royaume, je vous conseille vivement de vous le procurer.

 5 sur 5

Le petit plus : Découvrez les premières planches sur Izneo. Mais également mon avis sur le 1er tome : Anne et le deuxième : Les deux princesses.

Auteur : Benoit Feroumont, Christelle Coopman pour les couleurs

Titre : Le Royaume

Édition : Dupuis

Genre : BD, humour

Pages : 48

Lu dans le cadre de Masse critique de Babelio. Merci aux éditions Dupuis de m’avoir permis de poursuivre l’aventure !