[Japon] Le planning de mon premier voyage

Je veux aller au Japon depuis que j’ai 5 ans. Déjà, à l’époque, je voulais partir pour le pays de Sailor Moon et de tous les animes que j’adorais regarder à la télévision. Cela a toujours été un de mes plus grands rêves même si je n’avais aucune idée de quand il allait pouvoir enfin se réaliser. Ce fut finalement le cas au printemps 2015.

Je voulais vous raconter mon voyage depuis mon retour mais je ne savais pas par où commencer… Donc, je pense simplement le faire dans l’ordre chronologique à savoir jour par jour. Pour ce premier article, je vais donc vous présenter mon parcours. Je suis partie 2 semaines : la première à Tokyo et la deuxième à Kyoto avec l’agence Autrement le Japon.

Picture 2 847

Ce que j’ai adoré :

  • La gastronomie ! J’ai vraiment mangé comme un roi tout au long du séjour. La cuisine  japonaise est une des plus variées que je connaisse. Il y a des tonnes de petits restos dans toutes les rues. Bref, en voyant mes photos, vous aurez peut-être l’impression que j’ai passé mon temps à manger… et c’est vrai !
  • La gentillesse des Japonais. On me l’avait vanté mais je ne m’attendais pas à ça !
  • Le Mont Fuji : j’aurais pu en pleurer de bonheur. C’est difficile à décrire… Cette montagne est tellement majestueuse qu’elle ne peut que nous émouvoir.
  • Le Grand Bouddha de Kamakura : Là aussi, mon coeur a manqué quelques battements en voyant ce gigantesque Bouddha.
  • Le service client. A peine sorti de l’avion, j’ai pu me rendre compte de leur serviabilité lorsque 2 personnes se sont précipitées sur le ticket que je venais de faire tomber afin de me le rendre. Et s’il n’y avait que ça… Tout est fait pour que tu sois aux petits soins : les trains (quasi 😉 ) toujours à l’heure, la manière qu’a eu un vendeur à se décarcasser pour nous aider à trouver du papier bulle et des ciseaux  alors que le magasin fermait à peine 1 ou 2 minutes après être rentrés, toutes les gares écrites en romaji. En fait, il y a mille et une choses au Japon pour se faciliter la vie. Franchement, quand on revient en Europe, on se prend une bonne claque…
  • Les WC à la japonaise par exemple : on se fait rapidement à tous ces boutons et on boude même en rentrant en Europe en se rendant compte que la lunette des WC n’a pas été préalablement chauffée :D.
  • Ou les combini : des petites épiceries ouvertes 24h/24, 7 jours sur 7 et très nombreuses dans les grandes villes.
  • Le takkyubin : Pas envie de te trimballer avec tes grosses valises ? Pas de souci, il y a le service postal Takkyubin qui, à moindre frais, peut envoyer des bagages en 24 h à ton prochain logement.
  • Me balader dans Kobe, pas de touristes, la mer, les montagnes. Un petit moment hors du temps, je me verrai bien vivre là !
  • Les sakuras et l’emballement des Japonais autour de ces cerisiers.

Ce que j’ai moins aimé :

Peu de choses finalement !

  • Le manque de poubelles : c’est assez déroutant de ne jamais croiser aucune poubelle mais finalement, on se fait vite à l’idée de garder ses déchets avec soi et de les jeter ensuite dans sa chambre d’hôtel.
  • Les WC « à la turque » sont encore très courants, surtout dans les endroits moins touristiques.
  • Rendez-vous un peu manqué avec Kyoto que j’ai trouvé trop touristique (on croise des touristes australiens ou américains partout) et où j’ai vraiment dû chercher les coins traditionnels. J’ai largement préféré me balader à Asakusa.
  • La communication : je savais que les Japonais parlaient très peu et très mal anglais. On finit par s’y faire mais n’empêche je pense qu’en connaissant davantage le Japonais, peut-être que moins de choses m’auraient échappé…
  • Culinairement, juste 2 choses : le natto (germes de soja fermenté) et le shochu (alcool fort de patate)

Voici mon programme : 

Jour 1 : Kamakura, ancienne capitale et son Bouddha à ciel ouvert

Jour 2 : A la découverte des quartiers de Tokyo et repas Yakiniku

Jour 3 : Shinagawako et le Mont Fuji et Shibuya

Jour 4 : Mont Takao

Jour 5 : Akihabara

Jour 6 : Ueno, Sengakuji et Ginza

Jour 7 : Hakone et nuit en ryokan

Jour 8 : Shinkansen et découverte du marché de Nishiki à Kyoto

Jour 9 : Fushimi Inari et Osaka nocturne

Jour 10 : Himeji et Kobe

Jour 11 : Visite des temples de Kyoto

Jour 12 : Nara

Jour 13 : Shopping et dîner autour du poisson

Je n’ai pas noté les jours où j’ai pris l’avion mais si ça vous intéresse, j’en parlerai aussi. Je vous retrouve bientôt pour d’autres articles !

4 jours à Londres

Au mois de septembre, je suis partie quelques jours à Londres avec mon amoureux. J’étais super contente de retrouver la capitale anglaise qui est pour moi la meilleure grande ville que j’ai eu l’occasion de visiter. Alors pourquoi pas vous parler de mon voyage ? J’espère que mon expérience vous aidera à trouver des bons plans pour votre prochain citytrip.

Photo Londres 7

Plutôt que de vous faire un énoncé chronologique de mon séjour, je vais vous présenter via des thèmes.

Commençons donc d’abord par…

Le transport

Parce que parler de Londres c’est bien mais il faut déjà s’y rendre ! Pour nous, la solution était évidente : nous avons choisi l’Eurostar. Nous pouvons nous rendre facilement à la gare de Bruxelles-midi en train. Puis, il suffit d’être là minimum 30 minutes à l’avance pour l’enregistrement. L’enregistrement est d’ailleurs fort semblable à celui pour un vol, je n’avais jamais vu ça pour prendre un train grande vitesse : bagages passés au peigne fin, passage dans les portiques (et fouille au corps pour ceux qui ont le malheur de bipper comme moi ^^’), contrôle des douanes (au pluriel oui : belge + britannique), etc. A noter que la carte d’identité belge suffit pour rentrer en Angleterre.

C’est une solution moins chère que l’avion vu que l’aller retour Bruxelles-Londres est à partir de 88 euros (et  104 € pour l’avion)  et ô combien pratique pour gagner du temps. En un peu plus de deux heures, on arrive à la gare St-Pancras sans devoir attendre les bagages. Il y a également des trains quasiment toutes les heures dans les deux directions.

Sur place, nous nous sommes essentiellement déplacés à pied. Si vous êtes de bons marcheurs, il y a vraiment moyen de vadrouiller dans le centre (British Museum, Oxford Street, Trafagal Square, Soho, etc.). Nous avons également pris quelques fois le métro en optant pour l’Oyster Card. C’est une carte que l’on recharge avec l’argent que l’on désire. Dès qu’on dépasse le quota d’un pass 1 jour sur une journée, on ne paie plus. Bref, avec ce système, on est sûr de payer le métro au meilleur prix. La carte qui coûte 5 £ si je me souviens bien, peut être remboursée avec le montant qu’il reste dessus à la fin de votre séjour. Pratique, non ? Et si vous avez l’intention de revenir à Londres une autre fois, pas de soucis, elle n’a pas de date limite !

Le logement

Nous avons opté pour un hôtel 4 étoiles près des gares King’s Cross et Saint-Pancras : le Pullman St-Pancras. Un hôtel ultra chic (mais il y a parfois de bonnes ristournes  sur les chambres !) qui a tout le confort moderne.  Les chambres Deluxe sont bien spacieuses. Les douches « eau de pluie » sont une merveille. Je regrette de m’être moqué de ce nom que je trouvais un peu surfait, je rêve de reprendre ma douche avec ce système qui permet d’avoir toujours la bonne température et une pression parfaite. Il y a également une salle de sport gratuite bien équipée.

Et que dire du petit-déjeuner ? Gargantuesque ! Il y en avait vraiment pour tous les goûts : petit déjeuner continental ou anglais, salé ou sucré, des yaourts et des fruits à gogo. Bref, on part avec le ventre bien plein !

Les musées

Photo Londres 1

Le British Museum était un indispensable. C’est pour moi le musée le plus complet ! J’étais ravie d’arpenter à nouveau ses couloirs. Les momies m’avaient beaucoup impressionnées lorsque je les ai vu pour la première fois à 12 ans. Et c’est toujours le cas aujourd’hui. Mais le British Museum est loin de se limiter à cela. C’est un vrai voyage dans le monde et dans le temps que l’on fait. Bon nombre de civilisations et d’époques y sont présentes. Si vous avez le courage de monter au dernier étage, vous y trouverez l’aile japonaise.

Photos Londres 2

La Tour de Londres était également un incontournable. Rien de mieux pour plongée au coeur de l’histoire anglaise. Armures, salles de tortures,… tout y est !

Photo Londres 3

Le Musée d’Histoire naturelle était une nouveauté pour moi. Malgré que les deux grandes attractions phares du musées étaient fermées (les dinosaures et la simulation d’un tremblement de terre), j’ai vraiment passé un super moment dans cet endroit. Il est vraiment immense, vous pouvez compter une journée entière pour tout visiter à votre aise. Outre les animaux, il y a pas mal d’activités ludiques et éducatives.

Les autres activités

Oxford Street est certainement ma déception de ce séjour. Il caracole en tête des endroits à visiter dans de nombreux guides de voyages et je pensais donc qu’il était nécessaire d’aller y jeter un coup d’oeil. Finalement, ce n’est qu’une rue commerçante noire de monde avec des boutiques de luxe. Les autres boutiques ne valent pour moi pas le déplacement vu que ce n’est pas moins cher qu’en Belgique.

Photo Londres 4

Le Forbidden Planet en revanche est encore mieux que ce que j’imaginais ! Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un magasin de geeks avec de nombreux comics, livres de l’imaginaire et goodies à gogo.

Que dire de la Platform 9 3/4 et du magasin Harry Potter ? Je m’attendais à mieux. Il y a une grande file pour faire la photo avec le chariot sur la platform 9 3/4 et le magasin m’a semblé rikiki et bondé. A votre place, j’opterai pour le parc Harry Potter.

Photo Londres 5

Nous sommes également passé par Chinatown, un mini quartier asiatique vraiment très sympa. Considéré comme « attrape-touriste » par les guides de voyages, moi, j’ai plutôt apprécié l’ambiance et surtout les odeurs de cuisine qui se dégageaient de ces quelques rues. Il suffit de cela et de quelques portiques pour se croire à des milliers de kilomètres. Dommage qu’on n’ait pas mangé là-bas !

Le magasin M&M’s World faisait partie des choses que je voulais voir à Londres. Dès notre arrivée, une arôme délicieuse de chocolat se dégage miam ! Et dans ce temple du M&M’s de 4 étages, vous pourrez trouvez tout et n’importe quoi avec pour effigie vos cacahuètes préférées. Bon perso, rien que le visuel m’a suffi car si vous sortez votre porte-feuille, ça risque de faire mal.

Les restaurants

Pour les restaurants, j’ai décidé de suivre l’habitude des Londoniens à savoir profiter de la cuisine internationale et vu que le fish & chips me tentait moyen, ça m’arrangeait bien !

Abeno est mon restaurant coup de coeur de Londres. Je voulais à tout prix tester un okonomiyaki et vu que c’est quasiment le seul en Europe, il fallait vraiment qu’on passe par là. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une sorte d’omelette japonaise agrémentée de tout un tas d’ingrédients à la fois, légumes, viandes ou poissons et avec des sauces onctueuses. C’est tellement délicieux que je salive rien que de vous écrire cet article ! Et c’est à deux pas du British Museum donc vous pouvez faire d’une pierre deux coups ;).

Romance est un restaurant méditerranéen pas révolutionnaire mais pas mauvais non plus. Les pavés de viande sont de bonne taille.

Photo Londres 6

Mai Sushi est vraiment un bon plan pour déguster des sushis à Londres. C’est vraiment peu cher pour la quantité de sushis qu’on vous offre et le personnel est aux petits soins.

Yauatcha n’a pas su me convaincre. C’est un restaurant spécialisé en dim sum mais j’ai trouvé ça hyper cher, on n’a aucune idée des quantités qu’on aura dans l’assiette et le personnel n’est pas très agréable et veut vous faire dégager dès que vous avez fini vos plats. La clientèle semble être plutôt d’affaire et branché, pas vraiment pour les touristes qui veulent prendre leur temps donc. On est ressorti de là en ayant encore faim.

Le Pizza Express est une adresse rapide et peu chère bien que les pizzas ne soient pas exceptionnelles.

Voilà donc pour mon séjour à Londres !