Psychologie positive et écologie: Enquête sur notre relation émotionnelle à la nature

Au cours de ces vingt dernières années, deux sciences que rien ne semble rapprocher ont cherché à comprendre le bien-être humain. D’un côté, la psychologie positive qui étudie comment nos émotions positives naissent, se maintiennent et nous apportent bien-être et bonheur. De l’autre côté, les sciences de la conservation de la biodiversité qui cherchent à protéger et conserver la nature. Ce livre est une enquête dans ces deux champs de recherche en ébullition où la science redécouvre la valeur capitale de la relation. Statistiques à l’appui, nous découvrons combien nous pouvons être sereins et heureux avec les autres et au contact de la nature.

C’est avec beaucoup de retard que je remplis mon contrat d’écrire cette chronique concernant un essai, pourtant, très intéressant !

L’autrice reprend les différentes études qui ont été faites entre la psychologie et la nature. Et le résultat est encore plus stupéfiant qu’on ne peut le penser : oui, il y a définitivement un lien entre la psyché et notre relation avec la nature.

J’ai été bluffée par exemple d’apprendre que les petits délits étaient beaucoup moins commis dans les endroits où il y a des arbres dans les avenues.

D’autres études montrent bien à quel point un bon bol d’air dans la forêt ou la campagne permet de se ressourcer et de chasser la déprime !

Le livre est en plus bien écrit, tout en étant très sérieux. On n’a pas l’impression de se retrouver dans un livre sur le bien-être mais bien sur un condensé d’études scientifiques.

C’est un livre que je vais à coup sûr recommander à mes collègues qui travaillent dans le domaine de l’environnement.


  • Autrice : Lisa Garnier
  • Commencé le : 5 juillet
  • Terminé le : 6 juillet
  • Edition : Actes Sud
  • Genre : Essai
  • Pages : 224
  • Publié en mai 2019