Moonglow

J’étais vraiment hyper emballée par le résumé de Moonglow de Michael Chabon, c’est pourquoi j’ai postulé sur NetGalley pour le lire. Un vétéran de guerre, maquettiste de fusée épouse Dora, une rescapée juive des camps de concentration. Cette histoire, c’est donc une histoire d’amour compliquée, meurtrie par les souffrances de chacun des deux protagonistes puis de leurs enfants.

J’aurais vraiment voulu être happée par leur histoire, par leur vie et les suivre avec plaisir jusqu’au bout. Mais malheureusement, j’ai vite déchanté. Je trouve que le quotidien prend beaucoup trop de place dans ce roman et le rend beaucoup trop lent et ennuyeux. On peut passer plusieurs pages à parler de la météo ou à une ampoule qu’il faut changer.

Bref, la grande histoire de leur vie est du coup complètement noyée dans ces détails sans importance et je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages tellement ils m’insupportaient à parler de sujets insignifiants.

Bref, ce livre de la rentrée littéraire est donc un gros loupé pour moi. Trop d’histoires entremêlées, de mélange entre l’autobiographie et les fantasmes des personnages, je me suis complètement sentie submergée par ce récit et j’ai rapidement décroché.

Cette lecture compte pour le challenge 1% de la rentrée littéraire de Délivrer des livres.

Auteur : Michael Chabon

Commencé le : 06/09/2018

Terminé le : 09/09/2018

Edition : Robert Laffont

Genre : Contemporain

Pages : 528

Sorti le : 16/08/2018

Note : 1/5

Le goût des pépins de pomme

Allemagne. Une grand-mère vient de décéder et lègue sa maison chargée de souvenirs pour toute la famille à sa petite fille. Dans cet ouvrage, on parcourt la demeure avec Iris. C’est un livre très descriptif, chaque objet jaillir des émotions du passé. C’est plutôt lent mais heureusement le passé familial et les divers secrets vont permettre de pimenter un peu cette intrigue.

On frôle dangereusement l’ennui avec ce roman de contemplation mais j’ai, au final, un peu apprécié le voyage.

Autrice : Katharina Hagena

Commencé le : 15/08/2018

Terminé le : 18/08/2018

Edition : Le livre de poche

Genre : Contemporain

Pages : 286

Sorti le : 27/04/2011

Note : 2/5

D’autres avis : Frankie

84, Charing Cross Road

84, Charing Cross Road est l’adresse d’une petite librairie d’occasion de Londres. Dans cet ouvrage, on suit la correspondance entre les employés de cette librairie et l’écrivaine Helene Hanff.

Helene a un fameux caractère et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense lorsqu’elle ne reçoit pas ce qu’elle veut ou si la librairie a du retard mais elle a en revanche bon coeur et n’hésite pas à envoyer de nombreux cadeaux d’outre-Atlantique.

J’ai bien aimé cette correspondance vivifiante et plutôt originale. On voit le temps qui passe, la vie après-guerre, les enfants qui grandissent. C’est vraiment une très jolie correspondance au long cours.

Autrice : Helene Hanff

Commencé le : 19/08/2018

Terminé le : 20/08/2018

Edition : Autrement ou Le livre de poche

Genre : Contemporain

Pages : 144

Sorti le : 02/11/2016

Note : 4/5

D’autres avis : Entre les pages, Nathalie, Evy

Le fiasco du Labrador

Cela fait longtemps que je voulais découvrir Margaret Atwood et son roman La servante écarlate. Malheureusement, il était déjà emprunté lorsque j’ai voulu le prendre à la bibliothèque. Du coup, je me suis rabattue sur Le fiasco du Labrador. Et c’était une fort mauvaise idée…

Dans ce livre, Margaret Atwood nous distille ses souvenirs d’enfance sous formes de nouvelles qui ont un lien entre elles. Après seulement une trentaine de pages, j’ai refermé le livre car je m’ennuyais. Je pense que ça peut être intéressant pour un fan de découvrir l’enfance de l’écrivaine mais comme première découverte, ce n’était vraiment pas le meilleur choix.

Bref, je ne désespère pas et je compte toujours découvrir La servante écarlate ou découvrir un autre de ses romans.

Autrice : Margaret Atwood

Commencé le : 07/08/2018

Abandonné le : 07/08/2018

Edition : Robert Laffont

Genre : Contemporain, nouvelles

Pages : 306

Sorti le : 17/09/2009

Note : 1/5

Le chef de rang désenchanté

Pour Jason, c’est comme un couteau planté en plein coeur lorsqu’il apprend que deux de ses collègues, moins expérimentés et moins qualifiés que lui vont être promus alors que lui va rester chef de rang. Ce roman raconte sa longue descente aux enfers dans le monde de l’hôtellerie.

Je reste assez mitigée avec ce roman. Même si le style est très agréable et que l’intrigue reste palpitante et qu’on se demande toujours ce qu’il va arriver à Jason, je n’ai pas su m’attacher à lui.

Je pense que c’est parce que je n’ai pas eu l’occasion de le découvrir longtemps avant qu’il ne devienne aussi agressif et vindicatif auprès des autres. Finalement, c’est à la fin que face à tant d’épreuves, j’ai commencé à avoir de la pitié pour lui. Mais il n’empêche que j’aurais préféré que le personnage soit davantage acteur de sa destinée. Mais il semble se laisser faire et même s’il est très virulent dans ses propos avec les autres (parfois à tort de mon opinion), il n’agit pas pour changer la situation et se lamente beaucoup.

J’ai bien apprécié l’écriture et surtout les petites, ou grosses piques que lancent Jason à sa hiérarchie tout au long du roman. Il n’y va pas de main morte ! Mais ça aurait été encore plus savoureux s’il y avait eu plus de répondant de l’autre côté.

Bref, si ce livre se veut une critique du monde l’hôtellerie, moi, j’y vois plutôt un plaidoyer pour être davantage maître de son destin !

Auteur : James Barrier

Commencé le : 30/07/2018

Terminé le : 31/07/2018

Edition : Vérone

Genre : Contemporain

Pages : 278

Sorti le : 03/05/2018

Note : 2/5