Paul Dini, Bruce Timm – Mad Love

Mad Love

En ce moment, tout le monde parle de la nouvelle bande annonce de Suicide Squad et une des personnalités phares de cette équipe de choc est certainement Harley Quinn. Je vous avais déjà parlé d’un comics qui la mettait en scène l’année passée. Ici,  je vais plutôt vous parler de ses origines vu que Mad Love est l’histoire écrite par Paul Dini, le créateur d’Harley Quinn. C’est donc ici que tout a commencé.

Au niveau des dessins, tous ceux ayant regardé la série télévisée Batman qui passait dans les années 90 ne vont pas être déstabilisés vu qu’il s’agit du même dessin. Pour moi, c’est un vrai régal, j’adore ce dessin un peu cartoon mais tout de même très travaillé. Les couleurs sont présentes mais pas criardes. Bref, j’ai totalement retrouvé l’ambiance de Gotham.

Je connaissais déjà la rencontre entre Joker et Harley et la manière dont celle-ci bascule mais c’est toujours agréable de réviser ses classiques !

Néanmoins, cet ouvrage-ci est à réserver aux fans car on peut dire qu’ils ont voulu surfé sur la vague d’Harley Quinn sans vraiment proposer de contenu inédit. Alors, ok, on peut découvrir les crayonnés ou les remarques laissées au coloriste. Mais était-il vraiment nécessaire de reprendre le chapitre « Mad Love » 3 fois pour présenter ces quelques bonus ? J’en doute… Et que dire des 2 mini histoires à la fin qui n’ont aucun intérêt vu qu’Harley n’y est même pas présente.

J’ai vraiment l’impression qu’on a voulu gonfler artificiellement cet ouvrage. Pourtant, il y avait moyen d’en faire un chouette ouvrage en reprenant par exemple les histoires où Harley a un rôle clé dans les intrigues ou les grands moments de sa relation avec le Joker. Je pense notamment à la demande du mariage du Joker qui est vraiment un chouette chapitre.

Mais si vous voulez en apprendre plus, vous devrez comme moi plutôt vous tournez vers Les nouvelles aventures de Batman en 2 volumes.

Bref, j’ai vraiment adoré redécouvrir le chapitre « Mad Love » et les débuts d’Harley Quinn mais les bonus m’ont beaucoup déçus. Maintenant, j’attends juste de pied ferme la sortie en français des Suicide Squad !

Auteurs : Paul Dini, Bruce Timm

Titre : Mad Love

Edition : Urban Comics

Genre : Comics, Super héros

Pages : 168

Charlie Adlard, Robert Kirkman – Walking Dead, tome 16 et 17

Walking-Dead-tome-16walking dead tome 17

J’ai lu récemment les tomes 16 et 17 de Walking Dead. Des tomes radicalement différents !

Alors que dans Un vaste monde, un nouvel espoir naît pour notre groupe de survivants qui commence à voir au-delà d’un univers avec des zombies, le tome 17, intitulé Terrifiant, nous rappelle que rien ne se passe jamais comme prévu dans cette saga.

En tout cas, avec ces deux tomes, on commence un nouvel arc et j’avoue qu’il m’intrigue énormément. J’avoue que ça fait longtemps que Walking Dead ne m’avait pas donné autant envie d’enchaîner les tomes afin de savoir ce qui allait se passer.

Sinon, on retrouve les bons éléments de la série à savoir de jolies planches, des moments dramatiques et des instants de philosophie sur ce qui fait de nous des hommes. Et puis l’horreur qui arrive toujours au pire moment, nous laissant dans un grand moment d’effroi.

Bref, ces 2 tomes sont très bons et permettent de relancer la saga. J’ai hâte de continuer !

Auteurs : Charlie Adlard, Robert Kirkman

Titre : Walking Dead, tome 16 : Un vaste monde, tome 17 : Terrifiant

Edition : Delcourt

Genre : Comics

Pages : 144 pages chacun

D’autres avis : Acr0, Frankie

Charlie Adlard, Robert Kirkman – Walking Dead, tome 15 : Deuil & espoir

walking dead 15

Hé voilà, voici déjà le dernier billet pour le challenge Halloween. J’espère que, tout comme moi, vous avez apprécié toutes ces lectures, ces films et autres joyeusetés liées à l’épouvante. Pour clôturer, je vais donc un peu vous parler du quinzième tome de Walking Dead.

Après les événement tourmentés du tome 14, je m’attendais à une histoire plus calme. Et ce fut le cas ! On prend donc plus le temps de connaître les personnages et leurs doutes. J’ai aimé découvrir l’angoisse de Maggie pour Glenn ou celle de Rik pour Carl.

Sont-ils encore humains après tant de temps à tenter de survivre ? Est-il vraiment possible de redevenir comme avant ? Voilà les grandes questions de ce tome d’introspection.

J’espère que le tome suivant redonnera un peu de punch au récit car j’avoue que je préfère tout de même l’action. Même si le côté psychologique est important dans cette saga, je trouve qu’on se lasse vite de cet aspect s’il n’est pas contrebalancé par de l’horreur plus ou moins régulièrement.

Bref, je vais tenter de lire la suite très vite pour éviter de me faire spoiler par les spectateurs de la série télévisée.

challenge halloween 2015

Auteurs : Charlie Adlard, Robert Kirkman

Titre : Walking Dead, tome 15 : Deuil & espoir

Edition : Delcourt

Genre : Comics

Pages : 138

D’autres avis : Frankie, Acr0

Robert Kirkman, Charlie Adlard – Walking Dead, tome 14 : Piégés !

walking dead 14

Après plus de deux ans d’arrêt, je reprends enfin le comics Walking Dead. Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai attendu si longtemps avant de lire cette suite. Peut-être parce que j’ai trop de livres à lire. En attendant, la série adaptée du comics commençait à rattraper le comics, il était donc plus que temps que je lise ce quatorzième opus pour ne pas me faire spoiler.

Finalement, je n’ai aucun mal à me replonger dans cette histoire ! Alors que le tome 13 était plutôt calme, ici, comme le laisse supposer le titre et la couverture, c’est beaucoup plus mouvementé pour le groupe de Rick ! La tension monte bien dans ce tome et les drames s’enchaînent.

Bref, ça m’a vraiment donné à la bouche et j’ai maintenant bien envie de continuer avec le tome 15 sans traîner !

Auteurs : Charlie Adlard, Robert Kirkman

Titre : Walking Dead, tome 14 : Piégés !

Edition : Delcourt

Genre : Comics

Pages : 144

D’autres avis : Frankie, Walpurgis

Amanda Conner, Jimmy Palmioti, Chad Hardin -Harley Quinn, tome 1 : Complètement marteau

Harley quinn tome 1

J’adore Harley depuis que, gamine, je regardais le dessin animé Batman (celui-ci). Pour ceux qui ne sont pas particulièrement friands des comics DC, Harley Quinn est la femme du Joker. Jusqu’à présent, je n’avais pas trouvé de comics qui lui soit dédié. Alors quand mon homme a déniché ça, j’étais aux anges.

Mais j’étais également craintive. Et si l’Harley Quinn de ce comics n’était pas telle que je l’imaginais ? Le début est plutôt troublant. Un tas de dessinateurs et de scénaristes défilent afin de nous montrer leur vision d’Harley Quinn. Je n’ai pas trop compris pourquoi l’histoire commençait par ce chapitre. C’est fort déroutant pour le lecteur vu que ça passe du coq à l’âne. Je trouve qu’il aurait été plus judicieux soit de le mettre à la fin du livre ou encore mieux de distiller une vision en bonus à la fin de chaque tome.

Mais rassurez-vous, c’est la seule chose que je peux reprocher à ce comics. Car sinon, il est parfait ! J’adore le dessin d’Amanda Conner (oh une femme dans le monde du comics, ça a le mérite d’être souligné) qui est très coloré et très punchy. Les traits d’Harley sont très détaillés et j’aime tous les détails de ses vêtements ou des décors dans lesquels elle évolue.

Et puis Harley est tout simplement rayonnante ! C’est vraiment un personnage que je trouve aussi attachante, sympathique que… tarée ! Elle me fascine complètement et j’adore son côté imprévisible, ses combats, son humour, ses erreurs et son impulsivité. L’intrigue tient également bien la route et nous permet de découvrir Harley. J’ai également aimé le petit flash back à la fin qui permet de rappeler les origines de cette super vilaine.

La couverture est également splendide même si elle est assez trompeuse. Mais je ne vous en dirai pas plus ;).

Bref, je pense que ça se voit comme le nez au milieu du visage mais je préfère le clamer haut et fort : j’ai adoré ce premier volume d’Harley Quinn ! Je le conseille à tous les fans de la demoiselle et aux aficionados de l’univers de Batman.

Viiiiite, la suite ! En attendant, je me demande si je ne vais pas me procurer l’autre comics réalisé par Amanda Corner et Jimmy Palmioti à savoir Power Girl.

Auteur : Amanda Corner, Jimmy Palmioti, Chad Hardin

Titre : Harley Quinn, tome 1 : Complètement marteau

Edition : Urban Comics

Pages : 232

D’autres avis : Objectif BD, Chroniques du léviathan

Challenge des globe-readers

Escale : 35/+75 : New York, USA