Tony Sandoval

Dans le cadre de la randonnée Halloween, je devais vous parler d’une personnalité ou d’un auteur. Je n’ai pas trop hésité et le premier nom qui m’est venu est Tony Sandoval ! Il écrit des bandes dessinées que l’on pourrait qualifier de gothiques et je suis totalement fan. Plutôt que de vous parler d’un de ses ouvrages, je vais vous raconter une petite histoire qui m’est arrivée.

Tout s’est passé le samedi de la Foire du Livre de Bruxelles cette année, en février. Je n’ai pas vraiment regardé le programme du salon cette fois, je venais de changer de job et tout ce que je voulais, c’était simplement me relaxer arpenter les stands de cette foire que j’aime beaucoup.

Et puis, dans un stand d’éditeurs de bande dessinée, je suis tombée sur une table complètement remplie d’ouvrages de Tony Sandoval. J’étais surexcitée ! Il faut savoir que Sandoval est édité en français par une petite maison d’édition, Paquet et ce n’est pas toujours évident de trouver ses ouvrages dans mon plat pays. Bref, vous imaginez mon bonheur lorsque j’ai vu toute une table à son effigie ?

J’étais tellement excitée que je n’ai pas écouté ce que la vendeuse était en train de me dire. C’est donc mon copain qui m’a répété qu’il allait venir dédicacer ce jour-là sur le stand. Ahah la bonne blague ! Elle était bien bonne… Qu’est-ce que Tony Sandoval serait venu faire à un petit salon belge ? Il n’aurait pas traversé la moitié de la planète pour ça tout de même (NDLR : il est Mexicain). Je n’y crois pas tout simplement.

En continuant d’arpenter le stand, je vois les tables des dédicaces et il y a bien un papier « Tony Sandoval » sur l’une d’elles. Et si c’était vrai ? Le fait est que je suis encore très suspicieuse, je continue mon petit chemin dans le salon. Je reviens à l’heure où il est censé commencer à dédicacer et il n’y a personne. J’en étais sûre ! Je reviens un quart d’heure plus tard. Et là…

tony sandoval

Il y a bien un homme assis derrière la table avec l’écriteau « Tony Sandoval ». Un homme baraqué avec de longs cheveux noirs. Je ne sais plus trop s’il préparait sa palette de couleur ou s’il feuilletait un de ses ouvrages. Ce que je me rappelle en revanche, c’est qu’il était seul… Il n’y avait pas une file d’1 kilomètre de long de fans pour l’accueillir. Je vous jure, je dois vraiment me pincer pour y croire. Je retourne au stand pour m’acheter une de ses BD (il s’agit de 1000 tempêtes pour les plus curieux). Le vendeur me dit avec un sourire en finissant la transaction « Allez le faire dédicacer par Tony, il s’ennuie ».

Je m’avance donc timidement vers Tony Sandoval. Je pense que j’arrive à peine à marmonner un petit « Hello » ou « Hola ». A ce moment-là, je vivais déjà un des plus beaux moments de ma vie mais j’étais loin de m’attendre à ça. Bon, il faut dire, c’est la première fois que je me fais dédicacer une BD mais je pensais qu’il allait juste faire une petite signature, avec un peu de chance écrire mon prénom et si j’étais vraiment méga-hypra-chanceuse, un petit gribouillis.

Il ouvre la BD et là… il commence à faire un dessin qui prend toute la page. Je ne suis pas très causante là, je dois avoir une tête de carpe. J’ai les yeux qui pétillent comme une gamine qui vient de rencontrer la Reine des Neiges. Mais ce n’est pas fini… Il prend vraiment le temps de faire en détail les traits de la jeune fille qu’il dessine, de lui dessiner son casque… Puis, il prend sa palette de couleurs et je le vois à l’oeuvre. Il mélange les couleurs pour trouver la teinte parfaite puis il la teste sur son avant-bras avant de passer au dessin. Il demande mon prénom qu’il écrit en haut de celui-ci puis me tend l’ouvrage.

Je vais rester ainsi un bon quart d’heure avec mon livre ouvert (pour laisser la peinture sécher) avec un grand sourire sur le visage. Bref, j’ai rencontré Tony Sandoval et il m’a fait la dédicace la plus magique de ma vie.

dédicace

Je ne sais pas si ma petite histoire va vous donner envie de découvrir l’oeuvre de Tony Sandoval. Si oui, je vous invite à découvrir son blog pour voir si son style vous plait.

Si c’est le cas, voici les ouvrages que j’ai chroniqué sur le blog et que je vous recommande tous très chaleureusement :

challenge halloween 2015

8 comments

  1. Lelf says:

    Aw c’est mignon.
    Je réalise que je suis un peu blasée après avoir tant couru les festivals BD et SF et rencontré tant de monde, arf. Sandoval je l’ai croisé plein de fois, il habitait en France à une époque, puis il a déménagé je ne sais plus où (ah ben son Facebook me dit en Suisse actuellement), je dois avoir trois dédicaces, on a même papoté sur Facebook en espagnol à l’occasion, ah ah. Il est tellement gentil ^^
    Je suis contente pour toi, que tu aies pu faire cette rencontre en tout cas, c’est beau ces émotions. Et la surprise de sa présence c’est la cerise sur le gâteau ^^
    J’aimerais bien vivre ce genre de chose à l’occasion, un auteur que j’ai adoré et que je ne pensais pas rencontrer, qui se trouve là et disponible en plus… le pied ! ^^
    Le dernier article de Lelf : [TTT #44] Les 10 romans lus ayant le plus de pagesMy Profile

    • iluze says:

      Oui, j’ai vu qu’il habitait en Suisse maintenant. Mais à ce moment-là, je ne savais pas et je croyais vraiment qu’il était venu du Mexique ^^.

      J’espère aussi que tu vivras ce moment. J’ai aussi eu des dédicaces de grands auteurs, les Clamp par exemple mais j’avoue que l’effet surprise rend vraiment l’instant encore plus magique :).

    • iluze says:

      Non, du tout, une vraie carpe :D. Mais j’espère que mes yeux ont parlé pour moi. Mon copain a également été un peu mon porte-parole vu qu’il n’était pas intimidé et qu’il n’y avait pas de barrière de langue ^^.

  2. Marguerite says:

    Très jolie dédicace, et très sympathique histoire ! J’aimerais vraiment voir Sandoval dessiner devant moi. Je n’ai lu aucun des titres que tu présentes en lien mis à part Le serpent d’eau. J’ai plein de belles découvertes à faire !
    Le dernier article de Marguerite : Halloween 2015My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge