Lucius Shepard – Le Dragon Griaule

le dragon griaule

Le Dragon Griaule est un recueil de nouvelles ayant pour dénominateur commun un dragon nommé Griaule, ensorcelé et donc en repos depuis plusieurs siècles. La vie s’est installée sur lui que ce soit la végétation ou même la population humaine.

Parlons d’abord du style de Lucius Shepard. Il a une plume très riche et sait décrire les lieux et le dragon avec brio même si parfois, je me demandais pourquoi il insister autant sur ces détails. Mais cela permet vraiment de découvrir Griaule et tous ceux qui l’utilisent comme hôte avec complexité.

Les nouvelles se suivent et sont loin de se ressembler. L’auteur trouve toujours un nouvel angle pour nous présenter son dragon. Evidemment, certaines m’ont moins touché comme celle qui a pour sujet un tribunal.

J’ai toutefois deux bémols avec ce livre. Le premier est le manque de liens entre les différentes nouvelles. Alors oui, ok, Griaule est toujours là en filigrane mais j’aurais aimé que les personnages des nouvelles se croisent plus souvent, que l’ensemble forme un tout cohérent mais ici, on pourrait très bien imaginer que l’auteur décide d’écrire d’autres nouvelles sur Griaule car ici, cela ne forme pas un puzzle assez complet à mon goût.

Bref, vous l’avez compris, malgré sa couverture enchanteresse qui laisse peut-être penser à un récit accessible aux adolescents, Le Dragon Griaule reste un récit mature et violent à ne pas mettre en toutes les mains et qui risque d’en déboussoler plus d’un.

Je suis contente d’avoir découvert ce récit mais j’avoue que je ne vous le recommanderais pas plus que ça, à part peut-être pour les fanas de fantasy qui désireraient découvrir un roman qui sort un peu des carcans du genre mais alors ils peuvent se tourner (selon moi) sur tout le catalogue des éditions Le Bélial.

Autre défaut qui lui m’a vraiment plus gênée dans ma lecture, c’est l’omniprésence de scènes sexuelles. Autant certaines étaient justifiées autant d’autres étaient vraiment sans intérêt voir hors de propos. J’ai fini par me demander si l’auteur pouvaient brosser ses personnages sans parler de leur appétit sexuel et j’ai vraiment l’impression que non en refermant ce recueil. Je trouve que ça alourdit le récit quand ça n’apporte rien à l’histoire, dommage.

Auteur : Lucius Shepard

Titre : Le Dragon Griaule

Edition : J’ai lu

Genre : Fantasy

Pages : 635

D’autres avis : Blackwolf, Gloubik, Nefertari, Tigger Lilly

2 comments

  1. Acr0 says:

    Oh ! Je ne savais pas que la sexualité était aussi importante dans le roman. Du coup, cela me refroidit pas mal. Je suis déjà assez frileuse concernant les nouvelles, alors tu imagines bien…
    C’est vrai que cette couverture parait très innocente. J’aime bien celle des éditions Le Bélial’ aussi.

  2. Ethernya says:

    Ce livre me tentait pas mal (en partie pour sa belle couverture), mais ton avis me refroidis un petit peu. Le fait que ce soit un recueil de nouvelles me fait beaucoup moins envie (pourtant c’est pas faute d’en lire à l’occasion).

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.