Patricia Briggs – Mercy Thompson, tome 9 : L’empreinte des flammes

C’est déjà le 9ème tome de Mercy ? Mais que le temps passe vite ! Personnellement, je ne me lasse pas du tout de notre petite Coyote. Cette neuvième aventure est plus calme que les précédentes. On est plutôt dans les jeux politiques avec les faes. Mon seul petit regret, c’est qu’on ne voit pas trop la meute dans cet épisode. Mais ce n’est pas grave car on voit davantage Jesse et surtout, on en apprend plus sur les mystérieux fae.

Ça fait plaisir d’ailleurs de revoir Zee, Tad et Oncle Mike. Les petits nouveaux, j’avoue que je ne m’y suis pas trop attachée mais ce n’est pas bien grave.

Le style de Patricia Briggs est toujours aussi agréable et fluide (même si on a un bébé qui nous tire les cheveux en même temps !).

Bref, c’est toujours un grand bonheur pour moi de lire une aventure de Mercy. Vivement la prochaine !

Auteur : Patricia Briggs

Titre : Mercy Thompson, tome 9 : L’étreinte des flammes

Edition : Milady

Genre : Fantastique

Pages : 380

D’autres avis : Frankie, Mypianocanta, Galleane

Alexandra Ivy – Les gardiens de l’éternité, tome 1 : Dante

Mon dieu que j’ai détesté cette lecture… On est donc ici dans une romance paranormale avec des vampires.

Ce qui est à retenir c’est que les clichés sont très nombreux ! Il n’y a que ça, que ce soit dans l’intrigue, les descriptions, etc… Et puis quel manque de subtilité… A la page 8, Dante appelle déjà Abby « mon amour ».  Bref, l’attirance est immédiate entre les deux et cela en perd tout son charme. Les scènes de sexe sont nombreuses et assez inintéressantes. Non, vraiment, je n’ai pas accroché du tout à cette saga.

Le style est pauvre et bien qu’on m’ait dit que l’univers s’étoffe dans les prochains tomes, je ne vais clairement pas continuer l’aventure.

Bref, voilà un livre que je suis contente d’avoir reçu gratuitement ! A oublier d’urgence !

Auteur : Alexandra Ivy

Titre : Les gardiens de l’éternité, tome 1 : Dante

Edition : Milady

Genre : Romance paranormale, fantastique

Pages : 382

D’autres avis : Karline, Melcouettes, JessEpica

Lara Adrian – Minuit, tome 1 : Le baiser de minuit

minuit1

Voilà bien longtemps que je n’avais pas commencé une nouvelle saga de bit lit. C’est finalement sans trop de conviction que j’ai entamé le premier volume de Minuit. Et finalement, même si l’intrigue est assez classique, j’ai passé un bon moment.

Tout commence lorsque Gabrielle est spectatrice d’une scène digne de films d’horreur : un homme se fait dévorer devant lui.

Gabrielle est l’héroïne typique de ce genre de roman : butée mais attachante, elle fonce et n’a pas la langue dans sa poche. Lucan Thorne, l’inspecteur mystérieux qui croit en son histoire. Il est lui aussi digne du petit ami fantastique des romans de bit lit : plutôt sombre, avec pas mal de secrets et qui désire laisser Gabrielle en dehors de tout ça.

Le style de Lara Adrian était assez fluide. Elle alterne bien entre les moments d’actions et ceux de description ou d’explication de son monde fantastique. Il y a également pas mal de scènes érotiques qui parsèment le roman pour ceux qui apprécient cela.

Bref, un moment sympa avec ce premier tome de Minuit. Je ne sais pas encore si je vais continuer la série néanmoins car bien que ce soit divertissant, je ne suis pas sûre de garder grand souvenir de cette histoire dans quelques mois.

Bref, à vous de tenter !

Auteur : Lara Adrian

Titre : Minuit, tome 1 : Le baiser de minuit

Edition : Milady

Genre : Bit lit

Pages : 499

D’autres avis : JessEpica, Galleane, Karline

Gail Carriger – Le protectorat de l’ombrelle, tome 4 : Sans coeur

sans coeur

Après avoir trouvé le tome 3 un peu en deça, j’ai été ravie de retrouver Alexia Tarabotti dans cette quatrième aventure que j’ai adoré de bout en bout ! Pour tout vous dire, il ne m’a fallu qu’un week-end pour venir à bout de ce roman de plus de 400 pages.

On retrouve Alexia quelques mois après les événements du tome 3. Elle est en fâcheuse posture et pour changer, il y a encore des êtres surnaturels qui tentent de la tuer. Oh et puis elle doit mener une enquête très étrange sur une menace qui semble peser sur la reine Victoria. Bref, alors qu’Alexia, vu son état, devrait se reposer, elle va devoir être plus active que jamais !

J’ai retrouvé dans ce tome tout ce que j’adore dans cette saga : les dialogues savoureux entre Alexia et Maccon, les personnages secondaires que j’adore (Lord Akeldama et le Professeur Lyall). Ce tome permet également d’en apprendre plus sur certains personnages ou de découvrir ce qu’est la vie d’un jeune loup grâce au petit dernier de la meute.

Bref, Sans coeur fut un vrai régal et je n’ai plus qu’une hâte : connaître le fin mot de l’histoire grâce au tome 5 : Sans âge !

Auteur : Gail Carriger

Titre : Le protectorat de l’ombrelle, tome 4 : Sans coeur

Edition : Le livre de poche

Genre : Fantastique, Steampunk

Pages : 445

D’autres avis : Ethernya, Salhuna, Frankie, Mortuum, Nane, Karline, Evy, Acr0, Mina, Mycoton

Gail Carriger – Le protectorat de l’ombrelle, tome 3 : Sans honte

sans honte

Dans ce troisième opus, Alexia doit fuir la Grande-Bretagne car les vampires sont à sa poursuite. Où va-t-elle se réfugier et Conall va t-il enfin finir par la croire ? Lisez ce roman et vous saurez tout !

Oh la la, ça fait bien longtemps que j’ai laissé de côté Le protectorat de l’ombrelle ! Pourtant, le tome 2 se clôturait par un très bon cliffhanger.

Même si j’ai passé un bon moment avec ce troisième tome des aventures d’Alexia Tarabotti, j’avoue l’avoir moins apprécié que les précédents. Pourquoi ? Certainement car Alexia et Lord Maccon sont séparés dans ce tome et que je trouve que leurs joutes verbales sont essentiels à cette série.

Ce tome est plutôt axé sur l’action avec une fuite quasi permanente d’Alexia et sa clique. Outre Connall, Ivy la meilleure amie d’Alexia et Lord Akeldama sont également très discrets dans ce tome. Heureusement, j’ai eu plaisir à suivre Alexia malgré tout et à en découvrir plus sur Randolf Lyall, le second de la meute qui va devoir prendre les rennes. J’avoue que c’est un des personnages secondaires que j’apprécie le plus.

Sinon, on retrouve bien les ingrédients qui font le succès de la saga : un humour très british, du fantastique très rythmé et des personnages haut en couleur.

Bref, un tome un peu en dessous mais qui mérite tout de même d’être lu. Je pense que le quatrième opus va être meilleur !

Auteur : Gail Carriger

Titre : Le protectorat de l’ombrelle, tome 3 : Sans honte

Edition : Le livre de poche

Genre : Fantastique

Pages : 421

D’autres avis : Acr0Mycoton, Mina, Karline, Frankie, Ethernya, Galleane, Salhuna, Sia

Challenge des globe-readers

Escale 43/+75 : Florence, Italie

challenge halloween 2015