Ty Templeton, Dan Slott et Rick Burchett – Les nouvelles aventures de Batman, 2 volumes

batman 1

batman 2

J’ai été ravie de redécouvrir la rencontre Joker/Harley Quinn dans Mad Love avec les dessins de la série animée que j’ai tant aimé. Mais j’avoue qu’elle m’avait laissée sur ma fin alors quand j’ai vu qu’ils avaient repris quelques aventures dans cette saga en 2 volumes, je me suis dit qu’il me le fallait !

Alors, petit précision, ici, ce sont les aventures de la deuxième série télé donc Batman est un peu plus vieux et est accompagné de XXX sous le masque de Robin et Batgirl. On évoque également un peu Nightwing.

Tout démarre ici avec l’élection du Pingouin en tant que maire et qui a pour but d’éliminer tous les bandits masqués de Gotham, Batman compris évidemment. Bref, ce n’est donc pas facile pour Batman qui ne peut plus compter sur la police. Heureusement qu’il a donc ces 2 acolytes !

Ça m’a fait un bien fou de retrouver tous ces héros et super méchants de mon enfance : Batman, Catwoman, le Joker bien sûr, Poison Ivy, etc. Il y en a évidemment que j’apprécie moins, c’est le cas du Pingouin et du Sphinx. Mais globalement, les intrigues sont bien ficelées et les pages se tournent très facilement.

J’ai aussi bien apprécié ces deux ouvrages pour leurs couvertures souples. J’ai toujours préféré les couvertures souples, bien plus maniables et plus agréables pour lire.

Batman est certainement le super héros que je préfère car j’aime sa psychologie, ses doutes, ses remords. On peut que l’apprécier même s’il est très froid et distant surtout quand on connait son passé ou son succès avec ses relations amoureuses, on ne peut que le comprendre.

Bref, la Iluze de 26 ans a autant aimé que la Iluze de 6 ans qui regardait les dessins animé. Je vous le recommande vivement, en plus, c’est seulement en 2 gros volumes de 200 pages !

Auteurs : Ty Templeton, Dan Slott et Rick Burchett

Titre : Les nouvelles aventures de Batman, 2 volumes

Edition : Urban Comics, Urban Kids

Genre : Comics

Pages : 250 et 224 pages

Paul Dini, Bruce Timm – Mad Love

Mad Love

En ce moment, tout le monde parle de la nouvelle bande annonce de Suicide Squad et une des personnalités phares de cette équipe de choc est certainement Harley Quinn. Je vous avais déjà parlé d’un comics qui la mettait en scène l’année passée. Ici,  je vais plutôt vous parler de ses origines vu que Mad Love est l’histoire écrite par Paul Dini, le créateur d’Harley Quinn. C’est donc ici que tout a commencé.

Au niveau des dessins, tous ceux ayant regardé la série télévisée Batman qui passait dans les années 90 ne vont pas être déstabilisés vu qu’il s’agit du même dessin. Pour moi, c’est un vrai régal, j’adore ce dessin un peu cartoon mais tout de même très travaillé. Les couleurs sont présentes mais pas criardes. Bref, j’ai totalement retrouvé l’ambiance de Gotham.

Je connaissais déjà la rencontre entre Joker et Harley et la manière dont celle-ci bascule mais c’est toujours agréable de réviser ses classiques !

Néanmoins, cet ouvrage-ci est à réserver aux fans car on peut dire qu’ils ont voulu surfé sur la vague d’Harley Quinn sans vraiment proposer de contenu inédit. Alors, ok, on peut découvrir les crayonnés ou les remarques laissées au coloriste. Mais était-il vraiment nécessaire de reprendre le chapitre « Mad Love » 3 fois pour présenter ces quelques bonus ? J’en doute… Et que dire des 2 mini histoires à la fin qui n’ont aucun intérêt vu qu’Harley n’y est même pas présente.

J’ai vraiment l’impression qu’on a voulu gonfler artificiellement cet ouvrage. Pourtant, il y avait moyen d’en faire un chouette ouvrage en reprenant par exemple les histoires où Harley a un rôle clé dans les intrigues ou les grands moments de sa relation avec le Joker. Je pense notamment à la demande du mariage du Joker qui est vraiment un chouette chapitre.

Mais si vous voulez en apprendre plus, vous devrez comme moi plutôt vous tournez vers Les nouvelles aventures de Batman en 2 volumes.

Bref, j’ai vraiment adoré redécouvrir le chapitre « Mad Love » et les débuts d’Harley Quinn mais les bonus m’ont beaucoup déçus. Maintenant, j’attends juste de pied ferme la sortie en français des Suicide Squad !

Auteurs : Paul Dini, Bruce Timm

Titre : Mad Love

Edition : Urban Comics

Genre : Comics, Super héros

Pages : 168

Amanda Conner, Jimmy Palmioti, Chad Hardin -Harley Quinn, tome 1 : Complètement marteau

Harley quinn tome 1

J’adore Harley depuis que, gamine, je regardais le dessin animé Batman (celui-ci). Pour ceux qui ne sont pas particulièrement friands des comics DC, Harley Quinn est la femme du Joker. Jusqu’à présent, je n’avais pas trouvé de comics qui lui soit dédié. Alors quand mon homme a déniché ça, j’étais aux anges.

Mais j’étais également craintive. Et si l’Harley Quinn de ce comics n’était pas telle que je l’imaginais ? Le début est plutôt troublant. Un tas de dessinateurs et de scénaristes défilent afin de nous montrer leur vision d’Harley Quinn. Je n’ai pas trop compris pourquoi l’histoire commençait par ce chapitre. C’est fort déroutant pour le lecteur vu que ça passe du coq à l’âne. Je trouve qu’il aurait été plus judicieux soit de le mettre à la fin du livre ou encore mieux de distiller une vision en bonus à la fin de chaque tome.

Mais rassurez-vous, c’est la seule chose que je peux reprocher à ce comics. Car sinon, il est parfait ! J’adore le dessin d’Amanda Conner (oh une femme dans le monde du comics, ça a le mérite d’être souligné) qui est très coloré et très punchy. Les traits d’Harley sont très détaillés et j’aime tous les détails de ses vêtements ou des décors dans lesquels elle évolue.

Et puis Harley est tout simplement rayonnante ! C’est vraiment un personnage que je trouve aussi attachante, sympathique que… tarée ! Elle me fascine complètement et j’adore son côté imprévisible, ses combats, son humour, ses erreurs et son impulsivité. L’intrigue tient également bien la route et nous permet de découvrir Harley. J’ai également aimé le petit flash back à la fin qui permet de rappeler les origines de cette super vilaine.

La couverture est également splendide même si elle est assez trompeuse. Mais je ne vous en dirai pas plus ;).

Bref, je pense que ça se voit comme le nez au milieu du visage mais je préfère le clamer haut et fort : j’ai adoré ce premier volume d’Harley Quinn ! Je le conseille à tous les fans de la demoiselle et aux aficionados de l’univers de Batman.

Viiiiite, la suite ! En attendant, je me demande si je ne vais pas me procurer l’autre comics réalisé par Amanda Corner et Jimmy Palmioti à savoir Power Girl.

Auteur : Amanda Corner, Jimmy Palmioti, Chad Hardin

Titre : Harley Quinn, tome 1 : Complètement marteau

Edition : Urban Comics

Pages : 232

D’autres avis : Objectif BD, Chroniques du léviathan

Challenge des globe-readers

Escale : 35/+75 : New York, USA