Tobie Nathan – Ce pays qui te ressemble

ce pays qui te ressemble

Cette année, je ne suis pas très réceptive à la rentrée littéraire. J’avoue que je ne sais même pas quel est le titre du prochain Nothomb alors que je suis fan de la romancière. Néanmoins, j’ai tout de même été attirée par un titre : Ce pays qui te ressemble.

Je trouve la couverture envoûtante, elle donne directement envie de s’évader. Le résumé est également alléchant. Laissez-moi vous présenter le livre : Le Caire, début du XXème siècle, dans le guetto juif vit un couple atypique : une jeune fille que l’on dit sorcière ou possédée et un aveugle. De cette union naîtra Zohar le narrateur de ce récit qui va nous conter la vie dans ce quartier juif mais également les événements qui vont secouer l’Egypte jusqu’aux années 60.

L’intrigue sert donc à nous raconter l’histoire du guetto juif du Caire au XXème siècle mais également de l’Egypte dans son ensemble. J’ai adoré le mysticisme de ce roman. Grigri, sorcellerie, ésotérisme foi, passion, tout cela se mélange dans la vie de Zohar. Et cela est très attirant.Pour vous donner une idée, cela m’a fait penser aux écrits de Carole Martinez. Le roman soulève également pas mal de questions sur la politique et également la foi. Car on ne reste pas enclavé dans ce quartier et on découvre également la vie des autres cairois et leur manière d’interagir avec les juifs.

L’écriture de Tobie Nathan est également très jolie. Très détaillée, elle permet de donner l’ambiance de ce quartier grâce à la description des lieux, des odeurs et des saveurs qui composent la vie de ces habitants.

Les personnages sont atypiques et j’ai été intriguée par pas mal d’entre eux les parents de Zohar d’abord puis Zohar et sa soeur de lait et finalement le roi Farouk, le dernier “pharaon” d’Egypte.

Ce fut vraiment une très jolie lecture. Je vous le conseille vivement ! Il sort le 19 août prochain en librairie.

Auteur : Tobie Nathan

Titre : Ce pays qui te ressemble

Edition : Stock

Genre : Historique

Pages : 540

Challenge des globe-readers

Escale : 39/+75 : Le Caire, Egypte

Stefan Zweig – Lettre d’une inconnue

Lettre d'une inconnue

Un homme reçoit un jour une lettre. Celle-ci vient d’une femme qui durant toute son existence a été éperdument amoureuse de lui. Dans cette lettre, elle nous raconte son histoire.

Ce court roman épistolaire de Stefan Zweig parle donc de l’amour passionnel. Cette femme dont on ne saura jamais l’identité est tombé amoureuse dès l’instant où elle a rencontré cet écrivain. Dans cette lettre, elle va nous parler de ses émois mais également de toutes les actions qu’elle va entreprendre pour l’apercevoir. Sa vie va être dictée par ses sentiments. Chaque geste qu’elle pose, chaque décision qu’elle prend est en lien avec son amour. J’ai vraiment souffert avec elle de cet amour non réciproque. Comme le laisse supposer le titre, pour le destinataire, c’est une totale inconnue qui lui envoie cette lettre. Il ne se souvient plus d’elle.

Zweig sait vraiment bien parler de la passion. On se remémore facilement les sensations qui nous habitaient lorsque nous étions adolescents, de notre visage qui s’empourprait dès qu’un contact visuel avait lieu. C’est une histoire à la fois forte et belle sur la passion destructrice.

Bref, voilà un petit livre fort réussi, relativement différent du joueur d’échecs mais qui permet de montrer que l’auteur sait parler de nombreux sujets différents.

4 sur 5

Du même auteur :

Le joueur d’échecs

Une lecture qui me permet d’avancer dans quelques challenges :

abc2013

Bilan : 5/26Challenge des globe-readers

Escale : Vienne

Bilan 3/+75

Challenge un classique par mois

Classique de mars

Auteur : Stefan Zweig

Titre : Lettre d’une inconnue

Edition : Stock

Genre : Classique, roman épistolaire

Pages : 105

D’autres avis : CynthiaEloraEllcrysAkanthapragmatismeIrrégulièrePralineMlle AlicececileLaviniaLunaEnigma78Nenette87Petite FleurHelranVivi PotterWalpurgisCarnetdelectureTomisikaA S K !

Philippe Claudel – Parfums

Philippe Claudel nous propose, dans son recueil de nouvelles, de nous faire revivre les odeurs qui ont marqué son enfance, son adolescence mais également sa vie d’adulte. Véritable ode au sens, Parfums nous offre des nouvelles immersives et très intimes.

Bon, déjà, ce n’est un secret pour personne mais Philippe Claudel a un style sublime. Un style recherché qui fait directement image dans notre esprit. C’est beau, poétique et très fluide comme toujours. Même s’il ne nous servait aucune histoire, je suis sûre que j’aimerais un livre si c’est Claudel qui l’écrit.

L’auteur arrive à nous faire ressentir ce qui l’a troublé dans toutes ces odeurs, que l’on les aie vécus ou non. C’est vraiment le gros point fort du recueil. J’ai eu la chair de poule quand il nous décrivait l’odeur de la piscine car j’ai toujours détesté y aller. J’ai adoré retrouvé les sensations de la pêche que j’aimais pratiquer avec mon père. Bref, c’est vraiment un livre qui m’a rendu nostalgique. Mais outre cela, j’ai pu expérimenter d’autres odeurs plus méconnues comme celle du fumier ou des choux de Bruxelles.

Dans Parfums, Philippe Claudel se dévoile complètement. Il nous raconte des choses très intimes, ce qui fait que j’ai été très empathique envers lui et ses souvenirs. J’ai découvert une nouvelle facette de ce grand écrivain. Bref, il a vraiment réussi son pari de faire un recueil de nouvelles basées sur les odeurs. Il arrive à nous faire ressentir ses émotions. Voilà un beau recueil à picorer plutôt qu’engloutir pour éviter de se lasser !

4 sur 5

Ma note : 16/20

Livre lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire de Priceminister. Cliquez sur l’image pour pouvoir acheter Parfums :

Auteur : Philippe Claudel

Titre : Parfums

Edition : Stock

Genre : Contemporain, nouvelles

Pages : 224

Illustration : Gustav Klimt

D’autres avis : Lili GalipetteMiss Popila, Une comète, Arion