Clarke, François Gilson – Mélusine, tomes 3, 4, 5

Je n’ai pas eu l’occasion d’emprunter le tome 2, je suis donc passé au tome 3. Les tomes sont dans la continuité du premier avec un humour bon enfant qui plaira à toute la famille.

Les traits sont assez simples mais ça ne me dérange pas.

Je lirai donc la suite avec grand plaisir !

Auteurs : Clarke, François Gislon

Titre : Mélusine, tome 3 : Inferno

Edition : Dupuis

Genre : BD

Pages : 47

Patrick McSpare – Comtesse Bathory

Comtesse Bathory

J’ai toujours été fascinée par l’histoire de la Comtesse Bathory, celle qui aimait prendre des bains de sang.

Grâce à ce récit, Patrick McSpare donne la part belle à cette héroïne en lui consacrant tout un roman. La Comtesse est une femme tout à fait respectable au début de roman mais petit à petit, elle va se laisser emporter par la magie noire à cause de ses compagnons de route.

On suit également des mercenaires dont la tâche est justement d’arrêter la Comtesse ou d’au moins faire cesser la disparition des jeunes filles de la région.

Le roman est vraiment foisonnant et explore en profondeur le personnage de la Comtesse Bathory. J’ai vraiment aimé la découvrir plus dans ce récit. Les personnages secondaires sont également réussis mais rien à faire, la Comtesse les bat tous à plate couture !

Le roman est également doté d’une certaine sensualité que j’ai trouvé très bien amenée.Et que dire de la couverture, totalement en adéquation avec le roman. C’est assez rare pour être souligné !

En conclusion, ce fut vraiment une lecture enthousiasmante pour moi. Je  vous le conseille vivement !

challengehalloween2016

Auteur : Patrick McSpare

Titre : Comtesse Bathory

Edition : Panini

Genre : Fantastique

Pages : 377

D’autres avis : Karline, Mycoton, Thalia

Clarke, François Gilson – Mélusine, tome 1 : Sortilèges

melusine1

J’avais déjà lu des albums de Mélusine plus jeune mais lorsque j’ai eu l’occasion de lire le premier volume, je n’ai pas hésité surtout en cette période d’Halloween !

Les petites scénettes  (entre 1 et 3 pages généralement) sont assez chouettes.  L’humour est à la portée de tous, ce qui en fait un album pour tous les âges.

Mélusine est une jeune fille attachante même si j’ai une préférence pour Cancrelune, sa compère pas du tout douée pour la sorcellerie.  Je ne me rappelais plus que Mélusine était une « bonne à tout faire » dans un manoir. Cela peut paraître rétrograde mais vu le caractère loufoque des tâches à accomplir on oublie vite cela.

Bref, ce fut un chouette retour aux sources avec ce premier album de Mélusine.

challengehalloween2016

Auteurs : Clarke, François Gilson

Titre : Mélusine, tome 1 : Sortilèges

Edition : Dupuis

Genre : BD

Pages : 48

D’autres avis : Véro

Ben Aaronovitch – Le dernier apprenti sorcier, tome 4 : Le rêve de l’architecte

Le rêve de l'architecteIl était plus que temps que je vous parle de la quatrième aventure de Peter Grant. Même si ce n’est pas ma saga préférée, je dois bien avouer que je considère aujourd’hui Peter comme un ami et que je prends grand plaisir à le retrouver à chaque fois. Pour ceux qui connaissent bien Londres, vous aurez peut-être reconnu l’énigme qui se cache dans la sublime couverture de ce quatrième opus. Il s’agit du quartier Elephant & Castle, quartier qui m’est malheureusement inconnu, enfin un peu moins grâce à cette histoire !

L’histoire donc est une enquête criminelle qui semble pouvoir trouver réponse dans un immeuble reconnu d’Elephant and Castle créé par un architecte farfelu et où les habitants sont plus bizarres les uns que les autres.

Alors parlons tout de suite du seul élément qui me chagrine : le rythme. La première partie m’a semblé longue et l’enquête n’avançait presque pas. Heureusement que la seconde moitié est bien plus dynamique et intéressante. Et puis que dire de ce cliffhanger qui m’a tout simplement laissée sur les fesses. Ça fait longtemps que l’auteur ne m’avait plus autant bluffée !

Au niveau des personnages, je suis ravie de retrouver mon pote Peter mais également sa comparse Lesley que je trouve très attachante. Nightingale m’a paru plus absent dans ce tome mais c’est peut-être juste une impression. Sinon, je suis toujours aussi fan de cet univers à la fois typiquement british et fantastique. L’auteur ne semble pas manquer d’imagination pour l’instant. J’apprécie aussi manière de décrire la capitale britannique de Ben Aaronovitch, c’est toujours aussi passionnant et instructif (même si ça donne juste envie de réserver un billet de Thalys pour Londres toutes les 5 pages ^^’).

Bref, Peter, tu reviens quand tu veux dans ma bibliothèque !

Auteur : Ben Aaronovitch

Titre : Le dernier apprenti sorcier, tome 4 : Le rêve de l’architecte

Edition : J’ai Lu – Nouveaux millénaires

Genre : Fantastique

Pages : 382

D’autres avis : Blackwolf, Blue Moon

Laura Gallego Garcia – Chroniques de la Tour, tome 2 : La malédiction du maître

Chroniques de la tour 2

Dix ans ont passé depuis les événements du tome 1. La Tour accueille maintenant de nouveaux étudiants dont la jeune et impertinente Salamandre particulièrement douée pour la magie de feu.

J’étais ravie d’ouvrir ce deuxième tome. Le premier volume avait été une vraie bouffée d’oxygène pour moi. Cette jolie petite histoire de fantasy avait vraiment tout pour me plaire. Et vu que j’apprécie beaucoup Dana et Fenris, j’avais hâte de les retrouver.

J’ai été agréablement surprise au début de me rendre compte que nous suivons une nouvelle génération de sorciers. Dana et Fenris sont toujours présents mais ils ont évolué. Parmi les petits nouveaux, on retrouve Salamandre, une jeune fille toute en fougue qui va au bout de ces convictions et qui désobéit dès qu’elle le juge nécessaire. Il y a également 3 garçons dont un certain Jonas qui est typiquement le personnage gentil qu’on aimerait avoir comme copain.

Laura Gallego Garcia est donc toujours aussi douée pour me faire adorer ses personnages. Et l’histoire m’a également plu. On lit ce petit roman en moins de deux heures. Je regrette juste que l’auteure préfère nous offrir une jolie aventure plutôt qu’un roman plus en profondeur. On suit finalement peu les élèves en apprentissage. C’est dommage car j’adore vraiment suivre les enseignements de magie.

Mais si vous cherchez une aventure rythmée et trépidante, vous êtes tombés sur la saga idéale. Ah si seulement, je la découvrais en tant qu’adolescente ! Je crois qu’elle me plairait encore plus car Laura Gallego Garcia sait également parfaitement décrire l’émergence du sentiment amoureux chez ses jeunes personnages.

La fin de ce tome laisse supposer que l’ultime volume va également se passer dans une paire d’années. Je suis impatiente de découvrir qui sera mis en scène dans ce prochain tome !

La jeune fille avait compris qu’elle était condamnée bien avant d’être tirée du cachot humide et puant où on l’avait enfermé, bien avant d’être hissée, mains liées, sur la charrette qui devait parcourir les ruelles de la ville et la conduire jusqu’à la grand-place, bien avant d’être attachée au poteau et de voir le bourreau allumer le bûcher.