Nicolas Jarry et Gianluca Maconi – Elfes, tome 02 : L’honneur des elfes sylvains

elfest2

En écrivant cette chronique, je me demande pourquoi j’ai mis autant de temps à continuer cette saga. Parce qu’Elfes est vraiment une série de BD qui a tout pour plaire : un procédé inédit où les auteurs changent suivant les tomes mais où l’univers reste le même. La différence étant qu’on s’intéresse à chaque fois à un autre peuple d’elfes. J’avais lu le tome 1 sur les Elfes bleus il y a un peu plus d’un an et j’avais bien apprécié. C’est également le cas pour ce deuxième opus.

Les elfes sylvains est une peuplade plus connue dans la mythologie fantasy. On en voit et on en croise souvent. Nicolas Jarry et Gianluca ont décidé de nous montrer leur rapport avec les humains. L’histoire est belle bien qu’un peu triste. On peut l’apparenter à une fable qui se déroule dans une nature mystique.

Les dessins de Gianluca Maconi sont détaillés surtout en ce qui concerne les décors. Ca peut-être un peu risqué d’avoir un récit qui se déroule quasi intégralement en forêt, surtout quand les personnages sont également habillés en vert mais le dessinateur y arrive parfaitement.

Bref, L’honneur des Elfes sylvains est un récit tragique bien maîtrisé et finement dessiné. Bien que j’ai davantage aimé le premier volume, j’ai tout de même passé un très bon moment aux côtés de ces Elfes sylvains et j’ai déjà hâte de découvrir les Elfes blancs qui sont l’objet du prochain tome.

Auteurs : Nicolas Jarry, Gianluca Maconi

Titre : Elfes, tome 2 : L’honneur des Elfes sylvains

Edition : Soleil

Genre : BD, fantasy

Pages : 54

D’autres avis : Parthenia, Supy, Aveline, Lectures & cie

Ronal Lebreton, Bertrand Benoît – Oracle, tome 2 : L’esclave

oracle tome 2 l'esclave

Il était temps que je vous parle de cette BD. Il faut dire que le tome 3 est sorti il y a quelques et que j’ai tout de même lu ce deuxième volume il y a déjà plusieurs semaines. Et j’avoue que cette histoire m’a pas mal déçue.

Il y a d’abord un gros souci avec l’édition : le résumé se trouvant à l’arrière est totalement à côté de la plaque. Je me dis même que c’est impossible que celui qui l’a écrit ait lu la BD tellement celui-ci ne correspond pas du tout l’histoire. Ensuite, j’avoue que la “vraie” intrigue ne m’a pas vraiment charmée. J’ai trouvé que c’était violent sans que cela soit justifié et que tout allait un peu trop vite.

Sinon, le graphisme est tout de même très agréable. J’admire beaucoup la maîtrise des couleurs dans ce récit. Il y a beaucoup de jeux de lumière également.

Bref, vous l’avez compris, ce deuxième volume ne restera pas longtemps dans mon coeur ni dans mon esprit malgré un très joli trait de crayon. J’espère que le tome 3, Le petit roi de Nicolas Jarry et Gwendal Lemercier me séduira davantage.

Auteurs : Ronal Lebreton, Bertrand Benoît

Titre : Oracle, tome 2 : L’esclave

Edition : Soleil

Genre : BD, historique

Pages : 54

Olivier Péru, Stefano Martino – Oracle, tome 1 : La Pythie

oracle tome 1 la pythie

Oracle est certainement ma plus grande surprise BD de ce début d’année. Dès que j’ai entendu parler de cette nouvelle saga, j’avais envie de la découvrir. Il faut dire que le programme est alléchant. Sur le même principe que la saga Elfes, chaque tome de cette nouvelle série va avoir un dessinateur et un scénariste différent. Chaque opus mettra en scène un personnage humain de l’antiquité grecque qui désire se venger des dieux.

Dans ce premier volume, on se penche sur LE personnage qui m’a toujours le plus intriguée dans l’histoire grecque : une pythie de Delphes.  L’intrigue est originale et bien rythmée. J’avais vraiment hâte de savoir comment tout cela allait se finir. La fin risque d’en déranger plus d’un mais pour moi, elle est vraiment bien.

Quant au dessin, que dire ? C’est sublime, les couleurs sont lumineuses et on a l’impression que le dessinateur a veillé à ce que chaque détail représente bien la Grèce antique.  Que ce soit les visages ou les vêtements des personnages, tout est parfaitement travaillé.

Bref, j’ai adoré ce premier tome d’Oracle et il me tarde que les autres opus sortent !

Challenge des globe-readers

Escale 21/+75 : Delphes

Auteurs : Olivier Péru, Stefano Martino

Titre : Oracle, tome 1 : La Pythie

Edition : Soleil

Genre : BD, historique

Pages : 56

D’autres avis : Chroniques de l’invisible, Madoka, kllouche, lireetclaire

Olivier Péru, Sophian Cholet, Simon Champelovier – Zombies, tome 3 : Précis de décomposition

zombies tome 3

Pour ma première participation de l’année à la BD du mercredi, j’ai repris une série qui n’a jamais su totalement me convaincre mais à qui je donne régulièrement de nouvelles chances de me séduire. Me voilà donc partie dans le troisième tome de Zombies qui m’a encore plus laissé mitigée que les précédents. Explications.

L’eau a coulé depuis la sortie du dernier tome de Zombies. Peut-être trop d’ailleurs car j’ai eu un mal fou à me rappeler de tous les personnages. J’étais d’autant plus perdue que les auteurs ont décidé d’introduire pas mal de  nouveaux personnages.

Alors pour moi le gros souci de cette série, c’est qu’elle est sur les mêmes plates-bandes que Walking Dead mais qu’elle ne lui arrive pas à la cheville. Alors qu’auparavant, cette saga avait trouvé un angle d’attaque original, dans Précis de décomposition, on se retrouve avec les mêmes questionnements concernant la survie que dans Walking Dead.

Deuxième défaut qui n’est pas des moindres : les auteurs ont décidé de clôturer assez brutalement ce cycle mais en laissant tellement de questions en suspens qu’on sent très bien qu’ils ont envie de continuer l’aventure. Cela me laisse un goût amer en bouche car j’ai vraiment l’impression que c’est l’aspect mercantile qui pousse cette saga et non l’intrigue qui mérite plus de développement. La dernière page de ce volume montre qu’ils ont envie de transposer cet univers dans d’autres endroits de la planète, par exemple en Europe. Et là, je me suis dit : Mais c’est génial de placer cette histoire en Europe car la configuration n’est pas du tout la même (ne serait-ce que pour la libre circulation des armes qui n’est pas pareille qu’en Amérique). Puis je me suis rendue compte que les auteurs auraient pu le faire dès le début et que cela aurait permis de se démarquer dès le départ des productions américaines.

Néanmoins, je suis vraiment admirative du dessin de Sophian Cholet. Les personnages et les décors sont minutieusement détaillés, les couleurs sont loin d’être criardes et font vraiment naturelles. Les planches montrant des paysages sont à couper le souffle.

Vais-je lire les autres cycles de Zombies ? J’avoue ne pas savoir encore…

Découvrez d’autres BD dans le rendez-vous de Mango :

BD du mercredi

Auteurs : Olivier Péru, Sophian Cholet, Simon Champelovier

Titre : Zombies, tome 3 : Précis de décomposition

Edition : Soleil

Genre : BD, SF, Post-apocalyptique

Pages : 46

D’autres avis plus enthousiastes : Madoka, Yaneck, Sin City

Jean-Luc Istin, Kyko Duarte – Elfes, tome 1 : Le Crystal des Elfes bleus

elfes-tome-1-cover

Le principe de cette bande dessinée est de présenter un type d’Elfes par tome. Tous ces Elfes habitent dans le même univers et les auteurs varient à chaque tome. Dans ce premier volume, on s’intéresse donc au peuple des Elfes bleus. On y suit deux intrigues qui vont finir par se croiser : Lanawyn et Turin qui vont enquêter sur le massacre des Elfes bleus d’Ennlya, un massacre pour instant inexpliqué et la jeune Vaalan qui; selon la prophétesse, serait l’élue pour aller chercher le crystal bleu au coeur de l’océan.

Je ne connaissais pas les Elfes bleus. Je ne sais pas si ce sont une invention des auteurs ou un peuple reconnu dans la littérature fantasy. En tout cas, pour ma part, c’est la première fois que je les croise et j’ai beaucoup aimé leur osmose avec l’eau. Vu qu’ils vivent tout au Nord, ils sont aussi habitué aux paysages enneigés. Bref, l’eau est vraiment leur élément et se voit même sur la couleur de leur peau.

Concernant l’intrigue, je ne l’ai pas trouvé bâclée même si j’avoue que j’aurais aimé passer plus de temps avec les personnages car en un tome, c’est difficile de beaucoup s’attacher à eux. On reconnait aussi tout de suite les méchants à leur faciès mais j’ai tout de même été surprise par la fin. Je considère que c’était une lecture agréable.

J’ai aussi grandement apprécié le dessin de Kyko Duarte qui magnifie les décors bleus et blancs dans lequel évoluent ces magnifiques Elfes. L’incursion dans ce monde est immédiate grâce à ce très beau dessin. Les traits des personnages sont également soignés.

Bref, voilà une première aventure convaincante dans le monde des Elfes. J’espère que les autres peuples mises en scènes par d’autres auteurs sauront également me séduire.

Elfes 1 illustration

Merci à ma Thalia de me l’avoir proposé pour le Livr’a Deux pour Pal’Addict et d’ainsi m’avoir aidé à le sortir plus rapidement de ma PAL ^^.

livradeux

Auteurs : Jean-Luc Istin, Kyko Duarte

Titre : Elfes, tome 1 : Le Crystal des Elfes bleus

Edition : Soleil

Genre : BD, Fantasy

Pages : 54

D’autres avis : Parthenia, Ilyza