Roy Lewis – Pourquoi j’ai mangé mon père

pourquoi j'ai mangé mon père

Voilà une éternité que je voulais lire Pourquoi j’ai mangé mon père de Roy Lewis. On m’avait vanté un roman à la fois drôle et instructif sur le préhistoire. J’en sors tout de même très mitigée…

L’histoire est celle d’Ernest, un jeune garçon qui a un père, Edouard, passionné par l’évolution et les nouvelles découvertes. La petite famille va voir son confort s’améliorer grâce à l’arrivée du feu mais c’est loin d’être la seule invention d’Edouard.

Bon, au niveau de l’humour, je n’ai rien à redire. Je n’ai pas ri en lisant ce livre mais j’ai souri à de nombreuses reprises tellement les anachronismes et les dialogues des personnages sont marrants. J’ai beaucoup aimé voir l’oncle réfractaire aux nouvelles inventions ou encore voir comme certains accidents provoquent des découvertes.

Néanmoins, on ne peut pas dire que j’ai appris grand chose. Il y a finalement très peu d’ancrage social ou historique. Bon, ok, il y a un oncle qui voyage et qui voit ce qu’il se passe dans les autres continents mais ce n’est que quelques lignes sur un roman qui compte une bonne centaine de pages.

Au niveau de l’intrigue, je dirai simplement qu’on suit l’évolution de cette famille mais il n’y a pas vraiment de réels enjeux ou remises en question.

Bref, j’ai souri en lisant cet ouvrage mais je ne pense pas en garder un souvenir impérissable.

Auteur : Roy Lewis

Titre : Pourquoi j’ai mangé mon père

Edition : Pocket

Genre : Historique, Humour

Pages : 192

D’autres avis : Hajar, Tomisika

Christine Féret-Fleury – Chaân, tome 3 : La montagne du destin

C’est ici que l’aventure de Chaân se termine. La fin est-elle à la hauteur de la série ?

Mon résumé:

Le village est à nouveau réuni. Chaân et Lûn ont su se réintégrer. Maintenant que Chaân est une jeune fille, elle doit se choisir un compagnon et là, tout se complique…

Mon avis:

Ce dernier tome est mon préféré. La vie est un peu plus facile au village et on passe à des choses plus légères. Chaân hésite entre deux jeunes hommes, deux destinées…

Ce tome est dans la lignée des précédents. Le style est toujours agréable, l’histoire est remplie de rebondissements. Bref, lire Chaân est un vrai moment de détente pour les petits et les grands.

La fin est tout à fait à la hauteur de la trilogie. L’idée qui m’est venu en refermant le livre était « La boucle est bouclée ! ». J’aime le moment où je termine une saga. Je suis à la fois triste de quitter un univers mais aussi impatiente de pouvoir me lancer dans d’autres séries palpitantes !

Difficile de dire plus sans spoiler, si vous avez aimé le premier tome ,n’hésitez pas à continuer cette série ;). Je vais maintenant me pencher sur les autres romans de l’auteure. J’espère être agréablement surprise !

3 sur 5

Auteur: Christine Féret-Fleury

Titre: Chaân, tome 3 : La montagne du destin

Édition: Flammarion

Genre: Jeunesse, historique

Pages: 148

Christine Féret-Fleury – Chaân, tome 2 : La caverne des trois soleils

J’ai rencontré Châan, dans le premier tome Chaân la rebelle. Rappelez-vous… Mon billet est ici.

Mon résumé:

On avait quitté Chaân en fâcheuse posture. Durant ce tome, Chaân et Lûn vont essayer de survire… et feront d’étranges rencontres.

Mon avis:

Je suis ravie de retrouver Chaân ! Ce tome-ci est très différent du précédent. La survie est vraiment une question quotidienne pour les deux adolescentes. Christine Féret-Fleury arrive parfaitement à renouveler cette histoire en y incorporant de nouveaux éléments.

On s’attache de plus en plus à nos deux héroïnes marginales Chaân et Lûn. On suit leur évolution et la maturité qui les gagne peu à peu. L’immersion dans la préhistoire est toujours aussi géniale et facile. On s’attarde toujours autant sur la chasse mais aussi sur la cueillète et on parle même d’élevage dans ce tome !

Le style est toujours aussi agréable. Bref, cette première lecture pour mon RAT a été vraiment plaisante. Je ne regrette vraiment pas de l’avoir choisi. Les tomes de Chaân sont des récits courts et rythmés. C’est une parfaite lecture plaisante, sans être niaise.

Si vous avez un enfant ou un adolescent qui s’intéresse à cette période, offrez lui tout de suite cette trilogie. Vous ne le regretterez pas :).

J’ai enchainé avec le troisième et dernier tome… Mon avis ici.

4 sur 5

Auteur: Christine Féret-Fleury

Titre: Chaân, tome 2 : La caverne des trois soleils

Édition: Flamarion

Genre: Jeunesse, historique

Pages: 175

Christine Féret-Fleury – Chaân, tome 1 : La rebelle

Avec ce livre jeunesse, on fait un bond dans le temps, un grand bond… On se retrouve à la préhistoire avec une jeune fille qui ne manque pas de caractère: Chaân.

Chaân n’est pas une adolescente comme les autres. Elle veut chasser, activité qui lui est complètement interdite vu qu’elle est une femme. Mais Chaân n’aime pas la vie de femme, elle n’est pas douée pour confectionner des vêtements et ce genre de choses. Peu à peu, elle va imposer sa place même si ce n’est pas toujours évident.

Mais déjà à l’époque, la discrimination existait. Oui déjà « Mais les brav’s gens n’aiment pas que. L’on suive une autre route qu’eux ». Chaân va être complètement rejetée de sa famille et va alors se rapprocher d’une autre adolescente, Lûn, qui elle aussi est exclue mais pas pour ses actes, juste pour son apparence. Lûn est née avec un bec de lièvre et boîte. Les gens ont donc peur qu’elle ramène le mauvais œil dans leur maison. Ces deux jeunes filles vont donc se battre côte à côte.

Voilà une belle aventure. Au début, je n’étais pas très emballée. C’était une chouette histoire mais sans plus. Mais au fil des pages, je me suis attachée à Chaân et j’ai refermé le livre en voulant tout de suite savoir la suite. En même temps, quoi de plus logique, l’histoire s’interrompt en pleine scène d’action !

Chaân est donc un livre très accessible pour les ados et plus jeunes. Il nous permet dans une époque où à l’école, on n’enseigne que des points théoriques (les armes, leur morphologie). On y enseigne très peu quelle est la vie de ces gens. Chaân permet donc à ceux qui s’interrogent de s’imaginer la société de l’époque.

Chaân est clairement une féministe avant l’heure. Et alors ? Pourquoi attendre la révolution sexuelle pour se manifester ? Chaân n’a pas attendu ça, elle veut mener sa vie comme elle l’entend, peu importe les concessions qu’elle devra faire.

4 sur 5

Auteur: Christine Féret-Fleury
Titre: Chaân, tome 1 : La rebelle
Édition: Flammarion
Genre: Historique, Aventure, Jeunesse
Pages: 138