Mary Higgins Clark – Nous n’irons plus au bois

nous-nirons-plus-au-boisWaw, quel roman ! Malgré que je ne sois pas une grande adepte des romans policiers, je dois avouer que j’ai vraiment beaucoup aimé celui-ci.

On y suit une jeune femme, Laurie, qui, à l’âge de 4 ans a été enlevée puis retrouvée 2 ans plus tard sans avoir de souvenir de sa captivité. Mais à la mort de ses parents, tout dérape et elle souffre de personnalités multiples.

Je ne sais pas si vous regardez cette série mais j’ai trouvé ce roman digne d’un bon épisode d’Esprits criminels. Je l’ai trouvé vraiment haletant grâce aux chapitres très courts (3 ou 4 pages max). Je n’ai eu aucun mal à me plonger dedans ! Franchement, une fois commencé, on n’a qu’une envie, c’est de savoir ce qui va arriver à Laurie.

Les personnages semblent vraiment réels. Ils sont tous complexes, fragiles. Il n’y a pas de gentils ou de méchants dans cette histoire, juste des personnes qui tentent d’avancer dans leur vie malgré le tourbillon qui les tourmente. Et puis la psychiatrie est aussi au coeur du roman vu qu’on essaie de voir et de comprendre les personnalités multiples de Laurie.

Le style ne m’a paru ni trop facile, ni trop difficile. Mary Higgins Clark vogue bien entre dialogues et descriptions. Les pages défilent vraiment toutes seules devant nos yeux, on a rien à faire !

Bref, je vous recommande vivement ce livre et je suis à votre écoute si vous avez d’autres titres de cette romancière à me proposer car là, je suis conquise !

Auteur : Mary Higgins Clark

Titre : Nous n’irons plus au bois

Edition : Le livre de poche

Genre : Policier

Pages : 310

D’autres avis : Anna

Sylvain Cordurié, Laci – Sherlock Holmes et les vampires de Londres

L’année 2012 a commencé pour moi avec cette bande dessinée en 2 tomes.

En voici le pitch : Sherlock Holmes s’est fait passé pour mort et vit aujourd’hui à Paris mais un jour, les vampires londoniens le trouvent et lui demandent d’enquêter sur une série de meurtre qui serait perpétrée par un vampire.

Cette bande dessinée est chouette mais sans plus pour moi. L’enquête est finalement assez classique. Bon point tout de même pour le Sherlock Holmes parfaitement décrit ici. On retrouve son franc-parler ainsi que son caractère.

Le dessin ne m’a pas fort marquée. Il faut savoir que la couverture est signée par Jean-Sébastien Rossbach mais que l’intérieur est dessiné par Laci. Il y a donc une différence considérable entre les deux. Je vous invite donc à feuilleter quelques pages de cette BD pour voir si elle vous plait.

Bref, Sherlock Holmes et les vampires de Londres est une bande dessinée correcte mais qui ne me laissera pas forte impression. J’ai Sherlock Holmes contre le Necronomicon, le tome 1 d’une autre enquête toujours de Sylvain Cordurié et Laci. Je verrai donc si cette nouvelle histoire m’interpelle plus prochainement.

3 sur 5

Auteurs : Sylvain Cordurié, Laci

Titre : Sherlock Holmes et les vampires de Londres, tome 1 : L’appel du sang

et tome 2 : Morts et vifs

Edition : Soleil, collection 1800

Genre : BD, fantastique

Pages : 46 pour le 1er tome, 44 pour le 2ème.

Couverture : Jean-Sébastien Rossbach