R. J. Palacio – Wonder

Je ne suis pas un garçon de dix ans ordinaire, c’est certain. Oh, bien sûr, je fais des choses ordinaires. Je mange des glaces. Je fais du vélo. Je joue au ballon. J’ai une Xbox. Tout ça fait de moi un enfant comme les autres. Sans doute. Et puis je me sens normal. Au-dedans. N’empêche, lorsqu’un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s’enfuient pas en hurlant. Quand un enfant est normal, les gens ne le fixent pas partout où il va.

August Pullman est un garçon difforme qui va rentrer pour la première fois à l’école au collège.

J’avais de très grandes attentes concernant Wonder. D’abord, tous les avis que je lis dessus étaient hyper enthousiastes. Ensuite, j’ai vu la bande annonce du film qui a fini par me convaincre. Et puis pouf, j’ai commencé. Et j’ai déchanté…

Je vais avoir un peu de mal à vous expliquer mon avis car honnêtement, je ne trouve pas le livre mauvais. Les personnages sont bien travaillés, l’intrigue tient la route. Et pourtant, j’ai passé ma lecture à être énervée de bout en bout. Il y a énormément de violence et de méchanceté dans ce livre. Et on n’en donne pas forcément toujours la raison. Comme si être difforme suffisait à attirer la haine. J’aurais aimé qu’on approfondisse plus ce sujet là. J’ai aussi désapprouvé l’attitude des parents qui ne respectent pas les envies de leurs enfants et les pousse. Et ce que je sais, et ce qu’apprend aussi un peu ce livre, c’est qu’on ne peut pas forcer la gentillesse. La gentillesse feinte fait plus de mal que de bien. Soyons vrai, bon sang !

J’ai tout de même apprécié es préceptes de Mr. Browne. Ils étaient fort instructifs. En revanche, j’ai trouvé la fin exagérée.

Auteur : R.J. Palacio

Titre : Wonder

Edition : PKJ

Genre : Jeunesse

Pages : 502

D’autres avis : Mycoton, Galleane, Cajou,

Clete Barrett Smith – Aliens en vacances

aliens en vacances

David est envoyée chez sa grand-mère paternelle pendant tout l’été. Il ne connaît pas trop cette mamie qui vit dans un gîte intergalactique. Avec un nom pareil, il s’attend à croiser des tas de geeks mais va finalement tomber sur de vrais extra-terrestes !

J’ai bien apprécié ce petit livre plein de fraîcheur, parfaitement adapté aux 10-12 ans. David doit faire face à des tas de situations cocasses tels que se balader avec un alien ayant l’apparence d’un poulpe et qu’il doit faire passer pour son animal de compagnie auprès du voisinage. De plus, chaque chapitre est illustré d’une tête d’extra-terrestres plus loufoques les uns que les autres. Bref, rien que pour son côté amusant, je vous conseille ce petit livre.

Mais ce roman va plus loin que ça. Il permet de parler de tolérance face à l’étranger, l’inconnu, celui qui n’est pas comme nous. David va rencontrer des personnes très ouvertes et d’autres plus fermées sur elle-mêmes, qui n’acceptent pas la différence.

Grâce à sa grand-mère, il va aussi apprendre qu’il a de grandes qualités malgré qu’il pense parfois être un vrai nul.

Bref, voilà un parfait petit livre pour les pré-adolescents. Court, bien ficelé et avec de chouettes thèmes, il a vraiment tout pour plaire !