Mes pirates à toucher

Encore un livre documentaire de chez Nathan. Mais on adore ici, vous allez commencer à le savoir. Cacahuète a bien accroché au thème des pirates. Elle aime toucher la barbe de Barbe noir mais adore surtout le trésor et les pierre précieuses !

Les dessins sont toujours aussi sympathiques et de nombreuses infos sont distillées en peu de pages.

Auteurs : Géraldine Krasinski, Marine Giaconi et Emmannuel Ristord.

Animaux de compagnie : perroquet

Commencé le : 04/08/2018

Terminé le : 04/08/2018

Edition : Milan

Genre : Album

Pages : 16

Sorti le : 28/04/2011

Note : 4/5

Tim Powers – Sur des mers plus ignorées

Cela faisait déjà un petit temps que je n’avais plus abandonné de livre tiens… Pourtant, ce roman est loin d’être détestable ou banal, ce qui sont souvent les raisons d’un abandon pour moi.

Chandagnac est un jeune noble qui se dirige vers une des plantations dont il a hérité de son aïeul. En chemin, il se fait enrôler par un bateau pirate et va commencer à partager leur quotidien.  La magie vaudou et les zombies sont mêlés à cet univers pour offrir un bon récit fantasy.

Le concept de développer la magie vaudou dans un univers pirate  est vraiment intéressant. Le personnage de Chandagnac, bien qu’un peu mou au début va rapidement prendre de l’ampleur. A la fois paniqué et intrigué par ces pirates, il ne sait pas trop sur quel pied danser.

Sur des mers plus ignorées allie donc une intrigue bien ficelée, des personnages sympathiques et un univers riche. Mais alors qu’est-ce qui cloche ? Le style ! Je ne l’ai pourtant pas trouvé bancal mais rien à faire, il n’a pas su me captiver. C’est même plutôt le contraire vu que je décrochais au moins une fois par page. C’est donc malheureusement à cause de l’écriture que j’ai décidé d’arrêter cette lecture. Je n’arrivais décidément pas à me plonger dans le roman.

Pour l’instant, je semble être la seule à ne pas avoir su accrocher alors je vous invite à vous faire votre propre avis ;).

1 sur 5

Lu dans le cadre de :

Espérons que je tire un livre qui me correspond plus le mois prochain !

Auteur : Tim Powers

Titre : Sur des mers plus ignorées

Edition : Bragelonne

Genre : Fantasy

Pages : 332

D’autres avis : OlyaSlynymeriaFantasyaeBlackWolfjulieblack

Nicolas B. Wulf – Par delà l’océan

Avant tout, je tiens à remercier Delph et les éditions Numériklivres pour ce partenariat.

Par delà l’océan est un petit roman fantasy qui nous conte l’histoire de Nicolas, un jeune capitaine qui a tout à prouver pour se faire respecter de ses semblables. Son père était un grand homme qui même après sa mort fait encore de l’ombre sur le jeune Nicolah qui va devoir gagner la confiance de son équipage.

On remarque tout de suite que ce roman de fantasy est assez court, 171 pages. J’étais donc curieuse de découvrir comment un auteur pouvait parvenir à condenser tout un nouvel univers et à nous proposer une aventure en si peu de pages.

Le pari est réussi. Nicolas B. Wulf arrive en si peu de pages à planter le décor de son univers, à nous faire attacher au personnage tout en nous contant une aventure pleine de péripéties. Commençons par les personnages. Trois m’ont particulièrement marqués. Nicolah d’abord qui a de nombreux doutes et craint de ne pas pouvoir faire honneur à son père en reprenant son bateau et son équipage. Ce jeune homme si fragile si sensible au début du roman va peu à peu s’affirmer et devenir un vrai chef. J’ai beaucoup aimé son évolution. Ondéiña qui est quasiment le seul personnage féminin du roman n’est pas en reste. Forte et indépendante, elle semble être le négatif de Nicolah. Enfin, Troits-mâts, le mentor de Nicolah qui représente bien le meilleur ami, une sorte de grand-père à qui on peut se confier quand ça ne va pas.

L’intrigue quant à elle tient la route et promet pas mal d’actions. Néanmoins, je regrette les trop nombreux raccourcis dans ce roman. Ce que je veux dire par là, c’est que quand le héros recherche une information ou est face à un problème, la solution se débloque trop rapidement ou l’information lui tombe dans les mains comme par magie. J’aurais aimé qu’il galère un peu plus, que les épreuves soient un peu plus ardues.

Mais Par delà l’océan reste un bon roman de fantasy sur la piraterie. Tous les ingrédients sont là pour nous faire passer un bon moment. Même si je n’en ai pas parler dans ma chronique, la partie “fantasy” est assez présente et permet de nous évader facilement vers ce monde étrange.

La chronique vidéo se trouve ici.

4 sur 5

Auteur : Nicolas B. Wulf

Titre : Par delà l’océan

Edition : Numeriklivres

Genre : Fantasy

Pages : 171

Couverture : Magali Villeneuve (qui fait un boulot prodigieux !)