Femmes de dictateur


Elles s’appellent Inessa, Clara, Nadia, Magda… Ils s’appellent Lénine, Mussolini, Staline, Hitler… Ils les violentent et les adulent, mais se tournent invariablement vers elles. Épouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d’être à la fois triomphantes, trompées et sacrifiées. À leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu’ils sont beaux, charmeurs, tout-puissants. Car la sexualité est l’un des ressorts du pouvoir absolu.
Diane Ducret raconte par le menu les rencontres, les stratégies de séduction, les rapports amoureux, l’intervention de la politique et les destinées des femmes qui ont croisé le chemin et sont passées par le lit des dictateurs.

Voici un essai qui se penche sur les femmes de dictateur comme l’évoque si bien le titre.

Bien que le propos soit intéressant, j’ai trouvé que tout un livre sur le sujet était un peu redondant, ennuyant. A part certaines anecdotes, je ne garderai pas grand souvenir de cette lecture.

Inutile de vous dire donc que je ne lirai pas le tome 2, n’est-ce pas ?