Ben Aaronovitch – Le dernier apprenti sorcier, tome 5 : Les disparues de Rushpool

Les disparues de Rushpool

Peter Grant est de retouuuuuur 😀 ! Une fois n’est pas coutume, il sort de Londres pour se rendre dans le Herefordshire, entre l’Angleterre et le pays de Galles. Là, il enquête sur la disparition de 2 fillettes de 11 ans. Pour l’instant, rien ne laisse supposer que la magie soit impliquée et pourtant…

J’aime beaucoup cette saga de Ben Aaronovitch. C’est divertissant et l’univers de la magie est fort diversifié. On n’en apprend plus dans chaque tome ! Peter Grant est également un personnage charismatique qu’on prend plaisir à suivre. Ce qui est particulièrement intéressant dans ce cinquième opus est de voir Peter évoluer en solo ; Nightingale étant resté à Londres. Ah et puis il y a Beverley qui commence à prendre un rôle significatif et ce n’est pas pour me déplaire !

L’écriture de Ben Aaronivitch est toujours aussi efficace. Il fait monter la pression mais laisse ces personnages vivre leur vie en dehors d’elle (et avoir des relations, manger dans un resto, etc.). Bon, c’est peut-être un détail ou un défaut pour certains mais je trouve que voir les protagonistes évoluaient en dehors de leur enquête permet de les rendre plus humains et attachants.

L’intrigue subit également quelques rebondissements bienvenus et l’enquête est loin d’être simpliste. Impossible pour moi de deviner ce qui expliquait l’enlèvement des deux enfants. Il y a également une ambiance particulière qui se dégage de ce récit. L’auteur a bien sû décrire la campagne anglaise et ses habitants. On sent que tout le monde se connait dans le village et qu’ils n’ont pas l’habitude du tapage médiatique qui peut être engendré part un faits divers. Les gens semblent également plus “ouverts” concernant la magie. Il y en a même qui croient aux aliens.

Bref, j’ai passé un super moment avec Les disparues de Rushpool. Tous les fans de la saga peuvent se jeter dessus, il vient de paraître aux éditions J’ai Lu. Si je ne devais reprocher qu’une seule chose, c’est la couverture qui en dévoile peut-être un peu trop… Dommage !

Challenge des globe-readers

Escale 32/+75 : Herefordshire, Royaume-Uni

Auteur : Ben Aaronovitch

Titre : Le dernier apprenti sorcier, tome 4 : Les disparues de Rushpool

Edition : J’ai Lu

Genre : Fantastique

Pages : 378

Seth Grahame-Smith – Douce nuit, maudite nuit

douce nuit maudite nuit

Après Orgueil, préjugés et zombies et Abraham Lincoln, chasseur de vampire, Seth Grahame-Smith revisite à nouveau une grande histoire, la natalité. Dans ce nouveau détournement, l’auteur a transformé nos chers rois mages en bandits en fuite.

Seth Grahame-Smith s’attaque vraiment à du lourd cette fois. Je ne sais pas si cet ouvrage saura faire rire un grand nombre de personnes. Les plus croyants risquent d’être vexés et ceux qui s’intéressent peu à cette histoire peuvent passer à côté de nombreux clins d’oeil.

Mais si vous cherchez un récit divertissant, vous allez être servis ! Balthazar est vraiment un vaurien, c’est même le plus grand bandit du pays. Sa rencontre avec le couple Marie et Joseph va être détonante. Néanmoins, si vous craignez que ce récit se moque trop ouvertement de la religion, rassurez-vous, ce n’est pas vraiment le propos du livre. La foi de Marie et Joseph n’est pas ridiculisée (même si Joseph subit tout de même les railleries de nos 3 bandits lorsqu’il leur dit qu’il leur affirme croire que Marie ne l’a pas trompée). La deuxième partie du récit est moins drôle mais plus tendre. Balthazar, s’étant attaché à la petite famille, il a vraiment envie de les aider à fuir leurs poursuivants.

L’écriture de Seth Grahame-Smith est toujours aussi agréable et fluide. Sous couvert d’humour, il réussit à nous transporter aisément dans le contexte historique de cette intrigue. J’ai vraiment eu l’impression de voyager en Judée en compagnie de Balthazar, Melchior et Gaspard.

Bref, même si ce récit m’a moins percutée qu’Abraham Lincoln, chasseur de vampire, je vous conseille tout de même ce livre qui reste un bon moment de divertissement.

Challenge des globe-readers

Escale 22 / + 75 : Bethléem, Cisjordanie

Auteur : Seth Grahame-Smith

Titre : Douce nuit, maudite nuit

Genre : Humour, Uchronie

Pages : 307

Ben Aaronovitch – Le dernier apprenti sorcier, tome 4 : Le rêve de l’architecte

Le rêve de l'architecteIl était plus que temps que je vous parle de la quatrième aventure de Peter Grant. Même si ce n’est pas ma saga préférée, je dois bien avouer que je considère aujourd’hui Peter comme un ami et que je prends grand plaisir à le retrouver à chaque fois. Pour ceux qui connaissent bien Londres, vous aurez peut-être reconnu l’énigme qui se cache dans la sublime couverture de ce quatrième opus. Il s’agit du quartier Elephant & Castle, quartier qui m’est malheureusement inconnu, enfin un peu moins grâce à cette histoire !

L’histoire donc est une enquête criminelle qui semble pouvoir trouver réponse dans un immeuble reconnu d’Elephant and Castle créé par un architecte farfelu et où les habitants sont plus bizarres les uns que les autres.

Alors parlons tout de suite du seul élément qui me chagrine : le rythme. La première partie m’a semblé longue et l’enquête n’avançait presque pas. Heureusement que la seconde moitié est bien plus dynamique et intéressante. Et puis que dire de ce cliffhanger qui m’a tout simplement laissée sur les fesses. Ça fait longtemps que l’auteur ne m’avait plus autant bluffée !

Au niveau des personnages, je suis ravie de retrouver mon pote Peter mais également sa comparse Lesley que je trouve très attachante. Nightingale m’a paru plus absent dans ce tome mais c’est peut-être juste une impression. Sinon, je suis toujours aussi fan de cet univers à la fois typiquement british et fantastique. L’auteur ne semble pas manquer d’imagination pour l’instant. J’apprécie aussi manière de décrire la capitale britannique de Ben Aaronovitch, c’est toujours aussi passionnant et instructif (même si ça donne juste envie de réserver un billet de Thalys pour Londres toutes les 5 pages ^^’).

Bref, Peter, tu reviens quand tu veux dans ma bibliothèque !

Auteur : Ben Aaronovitch

Titre : Le dernier apprenti sorcier, tome 4 : Le rêve de l’architecte

Edition : J’ai Lu – Nouveaux millénaires

Genre : Fantastique

Pages : 382

D’autres avis : Blackwolf, Blue Moon

Ben Aaronovitch – Le dernier apprenti sorcier, tome 3 : Murmures souterrains

Le dernier apprenti sorcier 3

Murmures souterrains raconte la troisième enquête que devra mener Peter Grant dans le métro. En effet, un meurtre vient d’avoir lieu près d’une station et le surnaturel semble y être lié. Mais Peter est loin de se douter de ce qu’il va trouver dans le “tube”.

J’ai préféré cette troisième enquête à la deuxième. D’abord, Peter est moins agaçant qu’auparavant. Dans le deuxième volume, je n’ai pas aimé les décisions qu’il a prises mais là, il semble plus mature. J’apprécie également le retour de Lesley qui a à nouveau un rôle principal dans ce récit. Des nouveaux individus nous sont également présentés. Je ne sais pas trop s’il on les retrouvera dans les prochains volumes mais certains étaient bien sympathiques.

L’intrigue m’a bien captivée. Peter ne sait vraiment pas où chercher pour cette enquête et il va mettre du temps avant d’arriver sur la bonne piste. L’auteur profite  aussi de ce nouveau tome pour étoffer son univers fantastique de nouvelles créatures. Bref, j’ai vraiment passer un bon moment à tenter de résoudre cette intrigue. Il y a également des moments très angoissants qui m’ont limite rendu claustrophobe. L’auteur s’y est vraiment bien pris !

Et que dire du style de Ben Aaronovitch. Il est toujours assez agréable à lire et je continue à apprécier l’humour anglais dont il use. Les descriptions ne sont jamais longues et même si le rythme de ce roman est parfois lent, je n’ai pas ressenti d’ennui.

Bref pour les déçus de Magie noire à Soho comme pour ceux qui ont toujours apprécié cette saga, ce troisième tome saura vous charmer.

4 sur 5

Challenge Globe Readers : 2ème escale : Londres

Auteur : Ben Aaronovitch

Titre : Murmures souterrains

Edition : Nouveaux millénaires

Genre : Fantastique

Pages : 413

Ben Aaronovitch – Le dernier apprenti sorcier, tome 2 : Magie noire à Soho

Le dernier apprenti sorcier, tome 2 magie noire à soho

Peter Grant est de retour ! Nightingale, son maître, étant moins en forme, c’est en solitaire que Peter devra essayer de résoudre cette nouvelle enquête. Des jazzmen du quartier de Soho meurent dans d’étranges façons. La magie semble y être mêlée.

Cette deuxième aventure de Peter m’a moins plu que la première. D’abord, j’avoue que le thème du jazz ne m’a pas passionné du tout alors quand le narrateur commence à rentrer dans les détails des différents courants de ce style musical, je décroche ! Peter m’a également agacé. Il prend de mauvaises décisions dans cette aventure et j’avais juste hâte qu’il revienne dans le droit chemin. Je regrette la relative absence de Nightingale et Lesley même si elles sont pleinement justifiées.

Heureusement, le style de Ben Aaronovitch est toujours aussi savoureux. L’humour anglais est toujours présent et les actions s’enchaînent à un bon rythme. Pendant ce temps, l’auteur en profite pour développer son univers surnaturel. Même si l’on sent qu’il reste beaucoup de domaines à explorer, il est bien agréable d’approfondir le sujet de la magie.

Bref, ce deuxième tome est un peu en de ça pour moi. L’auteur n’a pas réussi à me passionner par le sujet de l’enquête. Mais j’ai retrouvé des personnages que j’affectionne et j’ai tout de même passer un bon moment. Le tome 3 étant sorti il y a quelques jours, je pense le lire très rapidement. Espérons qu’il saura autant me charmer que le premier !

3 sur 5

Auteur : Ben Aaronovitch

Titre : Le dernier apprenti sorcier, tome 2 : Magie noire à Soho

Edition : J’ai lu, collection Nouveaux millénaires

Genre : Fantastique

Pages : 378

D’autres avis : karline05AmethystImagInBlackWolfDup