Julie Klassen – Le secret de Pembrooke Park

688 pages de romance… Cela paraît beaucoup non ? Mais les avis étaient tellement enthousiastes que je me suis laissée convaincre. Et j’ai bien fait car c’est un véritable coup de coeur !

Tout commence lorsque Abigaïl et son père entendent parler de Pembrooke Park, un domaine à l’abandon depuis une vingtaine d’année. Les propriétaires proposant de louer ce bien à prix modique à la famille d’Abigaïl qui est dans une situation financière difficile est une vraie aubaine. C’est finalement seule qu’Abigaïl investit les lieux et les prépare à la venue de son père d’abord, et de sa mère et de sa soeur restées à Londres pour la Saison ensuite. Abigail est vraiment un personnage adorable. Elle fait tout pour faire plaisir à sa famille et à ses amis. C’est une jeune femme réfléchie, indépendante et très courageuse. On est très loin de la jeune fille mièvre qu’on trouve souvent dans les romances.

Ah oui, la romance ! Et bien rassurez-vous, elle est loin de prendre toute la place même si Abigail finira par avoir 3 prétendants ! C’est qu’il y a plein de choses à faire pour Abigail : aider à l’aménagement de la maison, se faire accepter par les locaux, résoudre les mystères de ce magnifique manoir. En fait, ce roman me fait penser à la fois à Jane Austen et aux romans gothiques car on y retrouve pas mal de parallèles : critique de la société, atmosphère inquiétante dans le manoir, etc.

Franchement, je n’ai pas du tout vu les pages défiler et j’ai pris énormément plaisir à suivre les aventures d’Abigail. Il faut dire qu’elle est bien entourée ! La famille Chapman a vraiment ma préférence. Il y a le padre, un peu bourru sur les bords mais on comprendra ensuite pourquoi, La mère, toute gentille et aimante, Lea, leur fille, une jeune femme effacée qui va peu à peu s’épanouir aux côtés d’Abigail, William le fils qui est vicaire et qui fait de superbes sermons ! Et il y a aussi les deux plus jeunes enfants, moins développés mais attachants tout de même.

Ce qui est aussi agréable dans ce récit, c’est qu’on n’est pas dans les bals et les froufrous comme souvent dans les romances historiques. Non, on est à la campagne avec toute sa simplicité et son charme !

Bref, au final, avouons-le, le futur amoureux d’Abigail  est intéressant mais il faut surtout lire ce livre pour savoir quel est le secret de Pembrooke Park et il vaut le coût, je vous le promets !

Auteur : Julie Klassen

Titre : Le secret de Pembrooke Park

Edition : Milady Romantique

Genre : Romance historique

Pages : 688

D’autres avis sur : Logo Livraddict

Courtney Milan – Les frères ténébreux, tome 1 : Le secret de la duchesse

Je vous avais dit dans ma chronique de la novella La gouvernante insoumise que je n’avais pas tardé à lire le tome 1 de la saga. Voici donc ma petite chronique !

Dans cette histoire, on suit donc une jeune fille, Minerva Lane, plutôt discrète, pas très jolie, elle semble condamner à épouser le seul homme qui accepte de la fréquenter et qui la considère comme une petite souris bien serviable. Mais derrière ce faciès assez commun, se cache une jeune femme de caractère à l’esprit aiguisé. Et c’est ce qu’entrevoit le duc de Clermont qui vient justement de s’installer en ville !

Bref, les personnages sont croustillants (je ne sais pas si ça se dit en revanche !). J’ai bien aimé suivre leur péripétie. Et autre point positif : la romance s’inscrit dans un vrai contexte politique, elle n’est donc pas transposable n’importe où et cela donne du cachet à l’histoire.

On suit longuement Minnie et Robert, plus loin que dans la plupart des romances et j’ai aussi beaucoup apprécié ce point.

Bref, les frères ténébreux est vraiment une saga qui m’enthousiaste en ce moment. Il ne me reste plus qu’à découvrir les autres tomes !

Auteur : Courtney Milan

Titre : Les frères ténébreux, tome 1 : Le secret de la duchesse

Edition : Milady

Genre : Historique, Romance

Pages : 391

D’autres avis : Kincaid, Galleane

Erik Wietzel – Les dragons de la cité rouge

Alec Deeran est un chasseur de primes pas comme les autres. Déjà, il est accompagné d’un dragon mais il a en plus fait un pacte avec une démone, Shen Sey, qu’il peut appeler en cas de coup dur. Quand il se rend dans son ancien pays, Redfeld, il apprend que l’héritier du trône a été kidnappé et que la rançon demandée est une épée magique. Et voilà l’aventure qui commence !

Alors, j’ai vraiment beaucoup apprécié Alec Deeran. Il est un peu bougon et la bagarre n’est jamais loin quand il rentre dans une ville. Mais c’est un gars avec un bon fond au final. J’ai bien aimé sa relation amicale avec le dragon Arkan. Et puis il y a aussi la mystérieuse Shen Sey ! J’aurais bien voulu en apprendre plus sur le pacte qu’Alec fait avec cette succube.

Sinon, l’intrigue se déroule assez rapidement avec pas mal d’actions et des personnages secondaires intéressants. On arrive à la fin, qui est quand même assez classique je l’avoue, sans s’en rendre compte.

Bref, avec tous ces bons ingrédients, vous vous doutez que j’ai vraiment apprécié cette lecture. C’est un one-shot en plus donc vous pouvez le lire sans craindre de devoir commencer une longue saga derrière. Un chouette divertissement en somme.

Auteur : Erik Wietzel

Titre : Les dragons de la cité rouge

Edition : Milady

Genre : Fantasy

Pages : 379

D’autres avis : Mina

Courtney Milan – Les frères ténébreux, tome 0 : La gouvernante insoumise

En juillet, c’est le mois des nouvelles et des novellas pour le challenge Un Genre par Mois. Et dans ma liseuse, j’avais celle-ci qui m’attendait. Une novella, préquelle de la saga Les frères ténébreux. Oh ben pourquoi pas ? On y suit donc Serena Barton qui réclame justice après avoir été abusé par le Loup de Clermont. Celui-ci demande donc à son homme de main, Hugo Marshall de s’occuper de cette affaire. Vous imaginez la suite n’est-ce pas ?

Hé bien franchement, j’ai passé un agréable moment avec cette novella. La romance va un peu vite évidemment mais j’ai bien aimé les tempéraments des deux protagonistes. Pour tout vous dire, j’ai tellement passé un bon moment que j’ai lu le tome 1 après !

Bref, si vous voulez tester, cette novella est gratuite sur les différentes plateformes numériques.

Auteur : Courtney Milan

Titre : Les frères ténèbreux, tome 0 : La gouvernante insoumise

Edition : Milady

Genre : Romance historique

Pages : Environ 100

D’autres avis : Galleane, Thalia

Manon Fargetton – L’héritage des rois-passeurs

Voilà un chouette roman fantasy qui sort de l’ordinaire ! Tout commence en France où on suit la jeune Enora qui va vivre un très grand malheur mais on bascule très rapidement dans un autre monde. Celui de Ravenn, une autre jeune fille avec une destinée tout autre… Ce sont deux héroïnes fort attachantes avec de chouettes personnalités. Les personnages secondaires ne sont pas en reste également.

Quant à l’intrigue, elle est diablement originale et on ne s’ennuie pas une seconde. Mais il y a un je-ne-sais-quoi qui me retient d’en faire une excellente lecture. Pourtant, l’écriture de Manon Fargetton que je découvre ici est très agréable. C’est peut-être un petit goût de trop peu ? Car il faut savoir qu’il s’agit ici d’un one-shot.

Et puis, je suis franchement fan de la couverture, la nouvelle ici mais même l’ancienne sont sublimes et nous donne déjà envie de voyager.

Bref, un petit roman sympa que je vous conseille !

Auteur : Manon Fargetton

Titre : L’héritage des rois passeurs

Edition : Milady

Genre : Fantasy

Pages : 473

D’autres avis : Mycoton, Lelf, Mina, Kika