Bertrand Guillot – Sous les couvertures

sous les couvertures

J’ai flashé sur ce roman dès que j’ai vu sa couverture. Et j’avais très hâte de voir ce qu’il y avait en dessous ! Alors quand j’ai vu qu’il faisait partie de la sélection pour le Match de la Rentrée Littéraire de Price Minister, j’ai postulé illico.

Mais quel est le spitch ? Dans une librairie, les livres redoutent la rentrée littéraire. Dès lundi, plusieurs d’entre eux vont être retournés pour laisser place aux nouveaux. Et certains bouquins ont l’intention de changer la donne !

Je trouve l’idée de donner vie à des livres vraiment excellente. Chacun a sa personnalité qui dépend à la fois de son histoire et de son auteur. C’est plutôt drôle de voir les classiques discuter avec les biographies des people. J’ai aimé aussi que l’auteur dénonce un peu cette rentrée littéraire en parlant à la fois des libraires, des blogueurs, des éditeurs et des écrivains. Mais ce thème est malheureusement à peine effleuré car l’auteur a voulu centrer son récit sur l’aventure des livres. Dommage, je pense qu’il y avait vraiment quelque chose à en tirer…

De plus, l’intrigue en tant que telle s’essouffle très vite. Il ne faut pas arriver à la moitié de l’histoire pour voir qu’elle est téléphonée et qu’elle tue tout suspense. Les élucubrations des livres, plutôt drôles au début finissent par lasser et l’aventure paraît tellement lente que j’ai hésité de nombreuses fois à abandonner le livre. Ce qui m’a retenu ? Certainement sa petite taille : 176 pages et l’envie de savoir si c’était vraiment aussi prévisible que je le craignais. Finalement ? Oh oui ! Et j’avoue que la fin ouverte qui ne résout pas grand chose m’a également déçue.

Pourtant le style de Bertrand Guillot est très agréable, les thèmes évoqués très intéressants. Il est vraiment regrettable qu’on reste autant en surface sur ces sujets de fonds que sont l’édition actuelle ou la lecture numérique pour privilégier une intrigue simpliste.

Bref, Sous les couvertures n’a pas été une révélation pour moi mais si vous cherchez un livre sans prise de tête, il peut toujours faire l’affaire.

 

Auteur : Bertrand Guillot

Titre : Sous les couvertures

Edition : Rue Fromentin

Genre : Contemporain

Pages : 176

D’autres avis : jerome, Hilde, cassie56, -Arc-en-ciel-, reveline, Preskilia, littérature et français, Azilis, nanet, Librairiedeno, prettybooks, Dareel, BO-o-M, Grizelda, Pops, Livresse Des Mots, ezila4, Fafou, licorne, Taveera, missmolko1, Riz-Deux-ZzZ, Stephanie-plaisir de lire, Tinkerbell-Loves-Reading, bal-des-livres-fous, Bykiss, ladythat, Carnetdelecture, stephy, Cleophis

 

Marc Spaccesi – Acompte d’auteur

acompte d'auteur Ce livre est le témoignage de Marc Spaccesi qui nous raconte son parcours pour être édité.

En tant que blogueuse, j’étais très intéressée de découvrir cet ouvrage. Comme pas mal de mes comparses, je reçois souvent des messages d’auteur désirant me faire découvrir leur oeuvre. Il arrive parfois que le respect n’est pas présent et que j’ai le sentiment d’être simplement un outil et non une personne pour ses auteurs.

Ce livre m’a aidée à mieux les comprendre. En effet, dans ce livre, on voit très bien dans quelle univers difformant se trouve certains auteurs. Galvanisé par les bonnes critiques des proches, l’auteur semble sur un petit nuage et ses propos sur son travail semblent très prétentieux. De ce fait, une fois le livre publié, l’auteur va tenter de parler de son livre par tous les moyens et à tous ceux qu’il peut croiser : ses proches, les librairies, les visiteurs de salon, etc. C’est souvent à ce moment-là que les blogueurs sont également contactés. L’auteur n’en fait pas part ici vu qu’il a publié ses livres avant que la blogosphère soit vraiment présente. Mais de ce fait, on peut comprendre les réactions très vives voir violentes de ces auteurs qui tout d’un coup se prennent une baffe dans la face : un blogueur qui répond sèchement à un mail général, mauvaises critiques sur les blogs ou dans la presse ou le refus des éditeurs. L’auteur n’ayant reçu que des éloges jusque là, c’est un vrai électrochoc pour lui.

Loin de trouver l’homme derrière cet ouvrage attachant, j’ai eu plutôt pitié de lui qui faisait passer ce désir d’être édité avant tout le reste, même avant sa famille. Mais ce qui me chagrine un peu dans ce témoignage, c’est qu’il n’explique pas pourquoi l’auteur désire à tout prix être publié, reconnu. Pourquoi ses livres ne peuvent pas rester dans un tiroir ou uniquement lu par ses proches ? Pourquoi faut-il que la Terre entière entende parler de son oeuvre ? Pourquoi ce projet mérite autant de sacrifices ? Cet aspect n’est pas présent dans ce livre, ce qui est plutôt dommage car c’est vraiment ce qui m’interpelle et me questionne le plus.

Voilà donc un ouvrage intéressant mais également effrayant. Jusqu’où est-on prêt d’aller pour être publié ? Voilà en gros ce que raconte ce livre.

Auteur : Marc Spaccesi

Titre : Acompte d’auteur

Genre : Témoignage

Edition : Bookstory

Pages : 120

Roald Dahl – Matilda

Matilda

Matilda est un petit génie. Elle a appris à lire et à compter toute seule. Après avoir épluché toute la bibliothèque familiale contenant en fait un seul livre de cuisine (sic !), elle décide d’aller à la bibliothèque et lit en un rien de temps tout le rayon jeunesse. Lorsqu’elle rentre à l’école, Matilda est déjà très au dessus de ses camarades de classe. Sa gentille maîtresse, mademoiselle Candy, va découvrir son potentiel.

C’est seulement cette année que je découvre les écrits de Roald Dahl. J’ai pourtant vu durant mon enfance de nombreuses adaptions de ces romans et j’avais donc hâte de pouvoir enfin découvrir l’original. J’ai décidé de commencer par Matilda car cela me semble le roman le plus mythique de l’auteur avec Charlie et la chocolaterie.

L’histoire de Matilda est très charmante. C’est un vrai plaisir de suivre cette petite fille très intelligente. Loin de « se la péter », la petite ne dévoile ses aptitudes exceptionnelles que lorsqu’on lui pose une question ou lorsqu’un problème apparaît.

C’est un roman très drôle, impertinent par moment (dans la manière de parler des relations parents-enfants au début par exemple) mais surtout savoureux. Un livre qui donne la pêche et une envie de folle de retomber en enfance pour recommencer à faire des bêtises !

Le style bien que très simple ne m’a pas du tout dérangé et j’ai pris grand plaisir à découvrir cette histoire. Bref, je suis plutôt satisfaite de ma rencontre avec l’oeuvre de Roald Dahl et je compte bien lire d’autres romans de cet auteur très rapidement ;).

4 sur 5

Lu dans le cadre du combat d’auteurs : (+1,5 point pour Roald Dahl)

Combat d'auteurs 6 MAM vs Roald Dahl

Auteur : Roald Dahl

Titre : Matilda

Edition : Folio Junior

Genre : Jeunesse

Pages : 256

D’autres avis : CynthiaEthernyalasardineHecleaThalia,Frankie, Jess, Evy, Nathalie, Elora