Victor Hugo – Ruy Blas

Ma dernière lecture en date est un classique. Il s’agit de Ruy Blas de Victor Hugo, une pièce de théâtre mettant en scène Don Salluste qui va utiliser son valet pour séduire la reine d’Espagne.

Après avoir lu cette histoire, je me disais qu’elle m’en rappelait une autre. Et effectivement la folie des grandeurs est une adaptation de cette histoire même si ici, c’est plus tragique et on s’appitoie particulièrement sur le sort du pauvre Ruy Blas qui va être utilisé de bien étrange façon par son maître.

Les envolées lyriques de la reine et de Ruy Blas sont nombreuses et ce n’est pas la pièce la plus facile à lire. Néanmoins, l’intrigue est intéressante et les personnages sont plutôt charismatiques.

Voilà une pièce assez courte et agréable dans l’ensemble.

Escale 47/+75 : Madrid, Espagne

Auteur : Victor Hugo

Titre : Ruy Blas

Edition : Librio

Genre : Théâtre

Pages : 154

D’autres avis : Frankie

William Shakespeare – Le Songe d’une nuit d’été

Le songe d'une nuit d'été

En avril, je voulais choisir un classique pas trop volumineux vu que je savais que j’allais attaquer Proust en mai. C’est pourquoi, j’ai décidé de me lancer dans une pièce de théâtre. Cela faisait pas mal de mois que je n’en avais pas lu. Après avoir demandé conseils à mes camarades lecteurs, j’ai finalement fait ma têtue et choisie le Shakespeare qui m’inspirait le plus : Le songe d’une nuit d’été.

Avant tout, je dois vous dire que Shakespeare et moi ne sommes pas vraiment copains. J’ai lu par moi-même Roméo et Juliette quand j’étais adolescente et j’ai ensuite dû lire pour l’école Hamlet. A chaque fois, j’ai été déçue. Je trouve qu’il y a trop de personnages. Que tout se passe trop vite… Bref, je n’accroche pas alors que pourtant, j’aime d’autres pièces de grands auteurs tels que Molière ou Ibsen.

Je pensais donc que Le songe d’une nuit d’été allait être l’oeuvre qui allait me réconcilier avec Shakespeare. En effet, le thème me parlait bien. On y évoque la féérie entre autres. Mais bon, ça ne passe pas. J’ai dû me faire souffrance pour finir cette pièce de théâtre.

D’abord, toujours le même problème, il y a trop de personnages, je m’y perds et le temps que je trouve mes repères, la pièce est presque terminée. De plus, j’ai trouvé le caractère des personnages trop exagéré. Et j’ai encore eu cette impression que tout se passe trop vite, comme dans Roméo et Juliette.

Bref, je n’adhère toujours pas à l’oeuvre de Shakespeare. Je réessaierai peut-être dans 10 ans !

1 sur 5

Challenge un classique par mois

Auteur : William Shakespeare

Titre : Le songe d’une nuit d’été

Edition : Librio

Genre : Classique, théâtre

Pages : 96

D’autres avis : Lyra Sullivan, calypso, arlavor, Elora, Lefsö

Edmond Rostand – Cyrano de Bergerac

Je n’ai pas attendu la fin du mois pour commencer mon classique de juillet. J’ai vite pris dans ma PAL de voyage (2 livres, peut-on appeler ça une PAL humm ?) cette pièce dont j’avais entendu beaucoup de bien.

Mon résumé:

Cyrano est follement amoureux de sa cousine Roxane. Le jour où il veut lui déclarer sa flamme, elle lui avoue avoir des sentiments pour Christian. Christian est un beau jeune homme mais qui a dû mal à s’exprimer au contraire de Cyrano qui n’est pas reconnu pour sa beauté physique mais pour la beauté de ses vers. Ils décident de travailler ensemble pour séduire la belle Roxane.

Mon avis:

Il est un peu difficile de s’immerger dans cette pièce de théâtre car au début de la pièce, Rostand donne la parole à une foule de personnages (qui ne seront même pas utiles par la suite). Mais lorsque Cyrano apparait, le charme opère tout de suite. C’est comme si cet homme avait une aura. Cyrano sait parler comme personne et en plus, il est très drôle.

Je me suis pris des fous rires toute seule dans ma maison en lisant cette pièce. Que c’est agréable ! Je ne m’attendais pas à rire autant. L’histoire est vraiment bien trouvée et on a difficile à placer cette pièce en comédie ou en tragédie.

Cyrano de Bergerac est donc une très belle pièce de près de 187 pages (quand même !) qu’il faut lire d’une traite tellement on ne peut plus quitter Cyrano après l’avoir rencontré.

Les vers sont délicieux et je n’ai pas butté longtemps pour me mettre sur la mélodie. Les mots s’enchaînent aisément et on comprend tout. C’est vraiment autre chose que du Dante, je vous le dis, moi !

Je comprends maintenant pourquoi Cyrano de Bergerac est un coup de cœur pour la blogosphère, et pour les livraddictiens en général (9,37/10, une très bonne moyenne !). Je ne lui mets malheureusement pas la note maximale car le début est vraiment trop complexe et inutile à mon goût.

5 sur 5

Auteur: Edmond Rostand

Titre: Cyrano de Bergerac

Édition: Librio

Genre: Classique, théâtre

Pages: 187 pages

Bilan: 8/14

Barbara Sadoul – Les cent ans de Dracula

Voilà un petit recueil de nouvelles sur nos amis vampires. Malheureusement, je n’ai pas su lire entièrement tous les textes. Certains ont vraiment mal vieilli…

Résumé:
« Sur son cou et sa poitrine on voyait des traces de sang, et sa gorge portait les empreintes des dents cruelles qui avaient ouvert ses veines… »

Minuit. L’heure du vampire ! Oh ! Bien souvent, on ne le voit pas. Mais la pâleur morbide de ses victimes et les deux points rouges qu’elles portent dans le cou signalent son terrible passage.
Depuis un siècle, le comte Dracula n’a cessé d’enflammer les imaginations. Son élégance froide et raffinée fascine. Hélas ! Condamné à l’éternelle solitude, il doit, pour survivre, se nourrir chaque nuit de sang frais !
Pour fêter les cent ans du plus célèbre d’entre eux, huit vampires sont réunis. Huit nouvelles (dont une, inédite, de Claude Askew) sous la plume inspirée des plus grands maîtres du genre : Goethe, Polidori, Gautier, Crawford, Stoker, Jean Ray et Lovecraft…

Mon avis:
Les huit nouvelles sont donc :

1) Wolfgang Goethe – La fiancé de Corinthe
Une très jolie poésie sur le thème redoutable du vampire. Le choix est judicieux de l’avoir placé en premier.

2) John William Polidori – Le vampire
Pas su le finir… Le texte est très long et pas du tout aéré (peu de paragraphes). Je l’ai trouvé assez indigeste.

3) Théophile Gautier – La morte amoureuse
Ah enfin, une femme vampire ! Pas mal mais sans plus…

4) Francis Marion Crawfod – Car la vie est dans le sang
Pas su la finir… Je ne sais pas trop pourquoi. Ca ne m’inspirait pas

5) Bram Stoker – L’invité de Dracula
Un passage du très célèbre roman de Bram Stoker. Très bon morceau ;).

6) Claude Askew – Aylmer Vance et le vampire
Commencé et j’ai bien l’intention de le finir ! C’est juste que pour l’instant, l’envie n’est pas là.

7) Jean Ray – Le gardien du cimetière
Ma préférée ! Simple et distrayante, je n’ai presque pas eu peur ^^.

8) H.P Lovecraft – La maison maudite
Déjà lu dans un autre recueil. C’est une histoire assez spéciale… assez lovecraft. Du tout bon quoi !

Bref, il y a un peu de tout dans ce recueil mais j’en ressors quand même assez déçue au final.

3 sur 5

Auteur: Barbara Sadoul
Titre: Les cent ans de Dracula
Édition: Librio Imaginaire
Genre: Fantastique, Vampire, Classique
Pages: 155

Ce livre fait partie du challenge 2 euros !

Barbara Sadoul présente : Fées, sorcières et diablesses

Peut-être croyez vous être trop vieux pour lire des contes de fées mais alors vous avez tort ! Barbara Sadoul nous replonge en enfance mais ces contes ci sont différents. Ils ne se terminent pas toujours très bien et lorsque c’est le cas, on est loin du « Ils se marièrent et  eurent beaucoup d’enfants ».Dans ce très joli recueil, vous pourrez trouver :Circé magicienne de Homère
La Belle et la bête de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
L’Enchanteresse de Sylvaire de Clark Ashton Smith
La sorcière du mois d’avril de Ray Bradbury
Une mandragore d’Achim von Arnim
La sorcière du placard aux balais de Pierre Gripari
Les Farfafouille de Fredric Brown
Vasilisa de Clarissa Pinkola Estes
La fée aux gros yeux de George Sand
Le poil d’Olivier Ka
Un bonbon pour une bonne petite de Robert Bloch
Le couloir de Virginie Greiner
Les feux follets sont dans la ville disait la sorcière des marais  de Hans Christian AndersenUn ouvrage à conseiller pour tous les fans de fantasy et de créatures surnaturelles (même si ce recueil a pour héroïnes principales les fées et les sorcières, on retrouve un peu de tout dedans !). Les nouvelles sont parfois très courtes (une page seulement roooh !). J’avoue avoir un peu freiné mes lectures ces dernières semaines en cause les exam’s et en plus une grosse crève -mais je vous rassure, ça va mieux-. Cet ouvrage m’a redonné la pêche et je n’ai plus qu’une hâte finir les quelques pages qu’ils me restent de Lestat !

4 sur 5

Auteur : Barbara Sadoul
Titre: Fées, sorcières et diablesses
Editeur: Librio
Genre: Fantasy, Fantastique, Imaginaire,…
Pages: 127