Un tout petit bout d’elles

Yue Kiang travaille sur un site d’abattage d’arbres pour une entreprise chinoise. Comme beaucoup de ses compatriotes, Yue Kiang a une “amie” couleur locale, Antoinette. Il s’est aussi attaché à Marie-Léontine, la fillette de sa fiancée. Un soir, dans la couche de sa belle gazelle, Yue découvre la blessure intime d’Antoinette: une cicatrice terrible, comme une injure à sa féminité. 

Avant tout, il faut savoir que cette BD est en fait l’ultime tome d’une trilogie appelée Trilogie africaine et signée Zidrou et Raphaël Beuchot. Bon moi, évidemment, vu que je n’ai rien vu sur la couverture, j’ai directement commencé celui-ci. Heureusement, j’ai l’impression que ce sont des tomes qui peuvent se lire de manière indépendante car je n’ai eu aucun mal à me plonger dans l’histoire.

L’histoire est donc celle d’Antoinette, une jeune femme, mère de famille et surtout l’amante de Yue, un Chinois. C’est à travers sa vie que nous découvrirons les ravages de l’excision de ces femmes africaines. J’avoue que j’ai tellement été touchée que j’ai fini en larme cette BD. Je connais le sujet mais je ne m’étais jamais penchée dessus et j’avoue que c’est encore plus monstrueux et surtout beaucoup plus répandu que je ne le pensais.

Le dessin est plutôt simple, Raphaël Beuchot travaille surtout sur les personnages et leurs expressions. Les paysages sont vraiment en second plan voir inexistants mais cela ne m’a pas du tout dérangé pour ce récit.

La bande dessinée est complété d’un dossier à la fin pour nous informer, autrement que par la fiction sur les mutilations génitales féminines.

Un coup de poing, tout simplement !

On s’entasse tous chez Stephie pour la BD de la semaine !

Scénariste : Zidrou

Dessinateur : Raphaël Beuchot

Commencé le : 15/03/2018

Terminé le : 15/03/2018

Edition : Le Lombard

Genre : BD

Pages : 104

Sorti le : 20/05/2016

Note : 4/5

Olivier Boiscommun, Sylvain Runberg – Le Règne, tome 1 : La Saison des démons

Un tigre, une guéparde, un bouc. Un trio de mercenaires unis par cette réalité intemporelle : l’union fait la force. Car le règne de l’Humanité est révolu. Et de ses cendres est né le règne de la violence.

J’ai été attirée par cette bande dessinée à la bibliothèque par cette magnifique couverture de Boiscommun. J’avoue que je ne suis pas une grande fan de l’anthropomorphisme mais le résumé me tentait plutôt bien. On se trouve donc dans un monde post-apocalyptique où les hommes ont disparu et ont laissé en héritage aux animaux qui se développent désormais en société une terre ravagée par les dérangements climatiques.

Le règne de la violence est là. On trouve dans ce livre des nobles, des pillards, des esclaves, des mercenaires. Bref, tout le monde tire un peu la couverture à soi pour tenter de survivre dans ce monde où la météo n’en fait qu’à sa tête. Je ne suis pas fan de toute cette violence même si elle sert effectivement l’histoire. L’intrigue du coup, en est un peu amoindrie et les auteurs choisissent de nous donner plus de détails sur ce monde à la fin de la BD, sous forme de quelques textes hors cases. Je trouve ça un peu dommage de devoir faire un “à côté” pour expliquer l’univers. C’est peut-être un signe que la BD est mal construite…

Niveau dessin, j’ai vraiment été charmée par le trait d’Olivier Boiscommun. J’aime beaucoup l’utilisation de l’aquarelle. Le fait d’utiliser des animaux permet également de montrer l’étendue de son talent de dessinateur.

Même si mon avis peut sembler en demi-teinte, j’avoue être quand même emballée par le concept de cet univers post-apo. Je pense lire le 2ème (et dernier tome du cycle) si j’ai l’occasion de le croiser.

On se retrouve ce mercredi chez Noukette !

Zoo géographique : Asie : Tigre

Auteurs : Sylvain Runberg, Olivier Boiscommun

Titre : Le Règne, tome 1 : La Saison des démons

Edition : Le Lombard

Genre : BD

Pages : 56

Antoine Ozanam et Joël Jurion – Klaw, tome 1 : Eveil

J’ai eu l’occasion d’acquérir ce premier tome de Klaw à l’occasion des 48h BD. Il était donc plus que temps que je le lise !

Ange Tomassini semble un adolescent comme les autres sauf qu’il se transforme en homme-tigre lorsqu’il est en colère. Et il n’est pas au bout de ses surprises…

Ce premier tome est une introduction à l’univers de Klaw. On apprend pas grand chose dans celui-ci à part qu’Ange a été dupé toute sa vie. Tout va un peu vite d’ailleurs, dès que les secrets sont dévoilés, Ange veut sa vengeance. Et à ce moment, on ne sait pas vraiment qui est Ange encore. Donc je trouve l’intrigue un peu bancale pour l’instant. Je n’ai pas encore su m’attacher aux personnages.

En revanche, le dessin est vraiment à mon goût. Les couleurs sont douces et j’aime les traits des personnages qui font très ados.

Bref, je suis un peu mitigée sur ce premier tome et je ne sais pas encore si je vais lire la suite même si l’univers est intriguant.

Auteurs : Antoine Ozanam et Joël Jurion

Titre : Klaw, tome 1 : Eveil

Edition : Le Lombard

Genre : BD jeunesse, fantastique

Pages : 46

D’autres avis : Les pages qui tournent, Des livres et les mots, Livheryn, Marion de Les portes de l’imaginaire