Thierry Dedieu – Le samouraï et les 3 mouches

Le samourai et les trois mouches

Confucius disait : « Le sage médite l’immuable ; l’intelligent oeuvre dans le changement et le présent. » Cet album est une belle illustration de cette pensée.

Basée sur une anecdote du célèbre Miyamoto Musashi (que vous pouvez découvrir en long et en large dans La pierre et le sabre et La parfaite lumière de Eiji Yoshikawa ou encore dans le manga Vagabond de Takehiko Inoue) dans lequel il va montrer tout en finesse à 3 ronin qu’il ne faut pas le chercher.

Ce petit album de 40 pages est à lire à partir de 6 ans (les plus petits risquant de ne pas comprendre la philosophie de cette histoire ou de le trouver trop violent). Les dessins sont colorés avec une dominance d’orange, de jaune et de rouge. Le texte est quant à lui, écrit en haïku, vous savez ces petits poèmes japonais de quelques lignes.

Bref, le samouraï et les 3 mouches représente pour moi une jolie introduction à la culture japonaise.

C’est grâce à ce livre que je découvre les éditions HongFei Cultures et vu comme je suis enchantée par leur ligne éditoriale, je sens que ça ne va pas être le dernier !

Lu dans le cadre d’une Masse Critique de Babelio :

Auteur : Thierry Dedieu

Titre : Le samouraï et les 3 mouches

Edition : Hong Fei

Genre : Album, jeunesse

Pages : 40

D’autres avis : Andrée la papivore

Manga no Mokyuobi [12]

Bonjour à tous !

Manga no Mokuyobi

J’ai décidé de rejoindre Azilis et TheChouille dans leur rendez-vous Manga no mokyubi qui a lieu chaque jeudi et qui va me permettre de vous parler des mangas que j’ai lu chaque semaine. Vu qu’en général, j’ai du mal à faire de longues chroniques et que j’ai envie de lire plus de mangas en ce moment, ce rendez-vous tombe à pic ! Je chroniquerai désormais les sagas que lorsqu’elles seront complètes. J’aurais alors plus de choses à raconter ^^.

 

Bonne nuit Punpun, tome 8 d’Inio Asano

bonne nuit punpun tome 8

Un tome sympathique mais on sent vraiment que Punpun est dans le creux de la vague et ce n’est pas super agréable de le suivre depuis quelques chapitres. J’espère qu’il va vite se bouger.

Bonne nuit Punpun, tome 9 d’Inio Asano

Bonne nuit Punpun, tome 9

Punpun, je le considère vraiment comme un ami car je pense que c’est une représentation dessinée de mon mangaka favori Inio Asano mais là, je n’en peux vraiment plus de sa passivité !!! Il ne parle quasiment pas dans ce tome, reste morne. Résultat, l’auteur s’intéresse à d’autres personnages alors que moi, je veux juste que Punpun se bouge enfin le popotin et reprenne sa vie en main raaaaah. Bon, la toute fin laisse présager un électrochoc pour lui. Je croise les doigts…

Chobits, volume double, tome 1

Chobits double 1

Waouw ! Je connaissais Chobits grâce à l’anime et j’avais vraiment envie de découvrir le manga original. Quand cette magnifique édition double est sortie, j’ai craqué. Et j’ai enfin ce volume qui regroupe les 2 premiers tomes et j’ai adoré. Les situations sont super drôles car le mec est vraiment un pervers par certains moments et puis Chii, malgré que ce soit un robot est hyper attachante. Je n’ai vraiment pas vu les pages défiler !

Eiji Yoshikawa – La pierre et le sabre, tome 2 : La parfaite lumière

La parfaite lumière

3 ans… Oui, ma lecture de La pierre et le sabre remonte déjà à 3 ans. Et pourtant, j’ai vraiment l’impression que c’était hier que je découvrais le grand Miyamoto Musashi. De ce fait, je n’ai absolument pas été perturbée en commençant ce deuxième tome tellement tous les détails du premier volume me sont revenus rapidement en tête. D’ailleurs, je pense que j’avais ouvert ce livre depuis à peine 10 pages que je vociférais déjà contre ce bon à rien de Matahachi !

Hé oui, j’ai directement ressenti les mêmes sentiments envers les personnages de ce roman que pour La pierre et le sabre (en même temps, c’est un livre unique en japonais !). J’étais vraiment ravie de revoir Musashi, Otsu, Jotaro ou Takuan. On sent qu’ils ont évolué. Dix ans ont passé depuis le début de cette histoire après tout et c’est avec délectation que j’ai appris à aimer ce nouveau Musashi moins fougueux et plus sage, plus spirituel, plus serviable aussi.

Mais ce n’est pas parce que monsieur « vieillit » (oui entre guillemets car j’ai du mal à parler ainsi d’un personnage de 27 ans ^^) que ses aventures sont moins spectaculaires ! Il y a un peu moins de combats mais beaucoup plus d’apprentissage et de réflexion sur la vocation de samouraï.

Et puis sans crier garde, arrive la fin qu’on attendait tous. Le combat de titan ! J’ai redouté ce moment car après 1500 pages de bonheur, je craignais vraiment de clôre cette histoire sur une fausse note. Et finalement, c’est parfait, tel que j’aurais pu le rêver !

Bref, j’ai adoré cette saga de bout en bout. Le seul inconvénient est la longueur de l’oeuvre et surtout la mise en page peu aérée qui rend la lecture assez lente.

Auteur : Eiji Yoshikawa

Titre : La parfaite lumière

Edition : Le livre de poche

Genre : Historique

Pages : 696

D’autres avis : LaetitiabruxellesPikkendorffHelran

Amélie Nothomb – La nostalgie heureuse

La nostalgie heureuse

Qui dit rentrée littéraire, dit nouveau Nothomb ! Pour la première fois, j’ai été fébrile de découvrir son nouvel ouvrage. En effet, c’est la première fois que je dois attendre pour lire un nouveau Nothomb. Les années précédentes, il m’en restait toujours à découvrir dans ma PAL.

Ce nouveau Nothomb fait d’ailleurs partie de ceux que je préfère c’est-à-dire les romans autobiographiques même si comme le souligne Amélie – après 22 romans, j’ai bien le droit de l’appeler par son prénom, non ?-, tout ce que l’on aime et donc ce que l’on vit devient une fiction.

J’ai à nouveau été bluffée par ce nouveau Nothomb. Celui-ci est plus intimiste que les autres. Amélie se confie à nous sans filtre. J’ai vraiment eu l’impression d’écouter les confidences d’une amie. C’est certainement le moins « bizarre » des romans de Nothomb. Un roman vrai qui pourtant est bien signée d’Amélie Nothomb. On y retrouve tout de même ses interrogations, ses pensées sur la vie.

Dans ce livre, on la suit donc de retour au Japon pour un reportage tourné par France 5. Je ne sais que vous conseiller : d’abord regarder ce reportage ou lire ce livre ? Une chose est sûre : mieux vaut avoir lu les autres livres autobiographiques d’Amélie Nothomb pour comprendre son amour infini pour le pays du soleil levant. A travers son regard, j’ai vraiment eu l’impression de voyager au Japon. C’est un pays qui me ronge et dont je rêve depuis que je suis toute petite et c’est grâce à ce genre de témoignage que j’assouvis mon envie de Japon avant j’espère, de pouvoir le découvrir de mes propres yeux.

Bref, j’ai adoré ce dernier Nothomb qui m’a fait passer par tout un tas d’émotion. J’ai également appris le concept de « nostalgie heureuse » typiquement japonaise. Un régal en somme !

Challenge des globe-readers

Escale 15/+75 : Kobe, Japon

Takehiko Inoue – Vagabond, édition découverte

vagabond-edition-decouverte-tonkam

Tonkam a lancé dernièrement une édition découverte du manga culte Vagabond. Cette édition regroupe les deux premiers tomes de la saga.

Au niveau de l’histoire, rien de neuf pour moi vu que c’est l’adaptation du roman La pierre et le sabre d’Eiji Yoshikawa que j’ai lu il y a quelques années. Néanmoins, j’ai été agréablement surprise de cette adaptation qui conserve bien les grandes lignes du roman (c’est peut-être même une adaptation ultra fidèle mais mon souvenir de lecture du roman date un peu donc je préfère ne pas le déclarer haut et fort).

Mais ce qui marque surtout dans ce manga est le coup de crayon de Takehiko Inoue. Les dessins sont hautement travaillés. Les personnages sont fidèles à ceux du roman. J’y ai bien retrouvé les traits doux d’Otsu ou l’air ahuri de Matahachi et même la vieille vipère qu’est la mère de ce dernier est particulièrement bien grimée.

Mon seul regret est de ne pas pouvoir continuer la saga dans cette magnifique édition. En effet, c’est juste une édition découverte, pour découvrir la suite, il faut retourner à l’édition originale. Dommage car cette édition cartonnée était beaucoup plus belle que la précédente !

4 sur 5

Livre reçu dans le cadre de Masse Critique de Babelio :

 

Auteur : Takehiko Inoue

Titre : Vagabond, édition découverte

Edition : Tonkam

Genre : Manga, seinen

Pages : 480