Pat Mills, Olivier Ledroit – Requiem Chevalier Vampire, tome 11 : Amours défuntes

Requiem Chevalier vampire, tome 11

Chaque sortie d’un Requiem Chevalier Vampire est fort attendu chez nous. Avec ce onzième opus, Amours défuntes, Pat Mills et Olivier Ledroit frappent encore fort !

Je le redis surement pour la millième fois mais je suis toujours en admiration devant les planches de cette saga. Le dessin d’Olivier Ledroit est sublime et ce mélange de rouge, de noir et parfois de vert est toujours aussi détonnant. J’apprécie également que Ledroit fasse « éclater » ses cases de la sorte.

Bon, maintenant que j’ai parlé de la forme, rentrons dans le fond. J’avoue que durant les 3/4 du tome, je ne savais pas trop où Pat Mills voulait m’emmener. Les tomes précédents étaient d’ailleurs assez pauvres en contenu concernant Heinrich/Requiem et vu que c’est son histoire qui m’intrigue le plus, j’étais impatiente de le retrouver plus souvent. Mais la fin de ce onzième volume est vraiment de bons augures pour ça. J’ai beaucoup apprécié la direction que prend l’intrigue. A voir comment ça évoluera !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette magnifique BD au monde si original et si complexe en même temps, je ne peux que vous la recommander. Je vous remets la présentation que j’avais mise pour les 8 premiers tomes pour tenter de vous convaincre :

Heinrich, odieux officier nazi meurt durant la seconde guerre mondiale, il se retrouve alors en « enfer » que l’on nomme Résurrection. Ce monde est un négatif du notre. Au plus on a été cruel durant sa vie humaine, au plus notre grade sera élevé. Les différents grades sont vampires, goules, loups-garous, lémures, etc… Le temps est inversé aussi: on commence sa vie sur Resurrection à l’âge où on a quitté la vie terrestre et on la finit en nourrisson. Heinrich, individu de la pire espèce sera donc au plus haut grade : un chevalier vampire. Sa bien aimée Rebecca était une juive, elle est donc une innocente et sera réincarnée en lémures. Les lémures sont donc de simples victimes qui n’ont qu’un but dans la vie : tuer leur bourreau pour pouvoir quitter Résurrection et avoir enfin la paix. Les réincarnés n’ont plus souvenance de leur vie terrestre, pourtant Requiem reste attaché à Rebecca…

15 tomes sont prévus à l’heure actuelle.

4 sur 5

Les autres tomes de la saga :

8 premiers tomes

Tome 9 : La cité des pirates

Tome 10 : Bain de sang

Et une participation de plus pour (cliquez sur le logo pour voir les participations des autres blogueurs) :

BD du mercredi

Auteurs : Olivier Ledroit, Pat Mills

Titre : Requiem Chevalier Vampire, tome 11 : Amours défuntes

Edition : Nickel

Genre : BD, fantastique

Pages : 48

Olivier Ledroit, Pat Mills – Requiem Chevalier Vampire, tome 10 : Bain de sang

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver Requiem Chevalier Vampire pour ce dixième tome !

Je ne savais pas que c’était possible mais Olivier Ledroit arrive à faire des planches encore plus magnifiques dans les tomes précédents. On est soufflé par ce soucis du détail et ces couleurs tellement bien mises en valeur. Et je ne vous parle même pas de ces cases qui éclatent pour laisser place à des dessins quasi plein de pages.

L’histoire -que j’avais un peu oublié- continue et de nouveaux personnages font leur apparition. C’est toujours aussi complexe et j’ai mis un peu de temps à m’y retrouver mais une fois dedans, cette lecture ne fut que du plaisir.

Bref, Bain de sang est un excellent tome dans la lignée des Requiem Chevalier Vampire. Si vous ne connaissez pas encore cette série, il est VRAIMENT temps de s’y investir.

Le petit plus: Pour la sortie de ce 10ème tome, Nickel a mis le paquet : 3 couvertures différentes sont disponibles (là j’ai mis la plus soft pour ne pas choquer mes lecteurs les plus jeunes) et dans la 3ème couverture, un recueil de quelques pages est disponible. Vu que je ne l’ai pas lu, je ne peux pas vous en dire plus sur le sujet.

4 sur 5

Auteurs: Olivier Ledroit, Pat Mills

Titre: Requiem Chevalier Vampire

Edition: Nickel

Genre: BD, fantastique

Pages: 64

Pat Mills et Olivier Ledroit – Requiem Chevalier Vampire, tome 9 : La cité des pirates

Le dernier opus sorti de Requiem Chevalier Vampire redonne un second souffle à la série. Quel plaisir de retrouver Requiem et tous les autres !


Les derniers tomes de Requiem Chevalier Vampire étaient assez lents. Ici, Pat Mills et Olivier Ledroit nous scotchent à nouveau. Les dessins et les couleurs sont toujours aussi sublimes et servent à merveille un scénario bien touffu.

L’histoire est à nouveau rythmée. Les  choses bougent sur Résurrection. Des alliances se forment. De nouveaux personnages apparaissent. Bref, il y a du renouveau. Ce tome donne la part belle à l’action, à la stratégie et au sexe. C’est rock n’roll baby !

Bref, les fans seront conquis et comme moi, ils espéreront que le tome 10 ne mettra pas trop longtemps à sortir. Mais après tout, s’il faut du temps pour avoir une qualité pareille, je suis bien prête à attendre.

5 sur 5

Auteur: Patt Mills et Olivier Ledroit
Titre: Requiem Chevalier Vampire, tome 9 : La cité des pirates
Édition: Nickel
Genre: Fantastique, Apocalyptique, Vampirique
Pages: 50

Dante Alighieri – La divine comédie, tome 1 : L’Enfer

Résumé:
Peut-on encore aujourd’hui aimer Francesca, être troublé par Ugolino, trembler aux tourments des damnés de la Comédie ? L’Enfer de Dante, poétique et médiéval, n’a-t-il pas pâli irréparablement auprès des Enfers tout proches, et actifs, que notre époque n’a pas encore fini, semble-t-il, de susciter ? L’imagination créatrice de Dante est si puissante, et si précise, qu’elle semble décrire par avance, parfois, l’inimaginable horreur moderne.
Le gigantesque entonnoir de l’Enfer, qui se creuse jusqu’au centre de la terre, est dépeint comme le réceptacle de tout le mal de l’univers, comme une sorte de sac où viennent s’engouffrer tous les noyaux, tous les atomes de mal épars sur la planète. Mais nous lisons aussi autre chose dans L’Enfer plus que le catalogue effrayant des péchés et des châtiments possibles, il correspond pour nous au départ de l’exploration, à la première étape du grand roman initiatique d’une civilisation qui est la racine de la nôtre.

Pourquoi ?

Cela fait très longtemps que je voulais découvrir l’oeuvre de Dante. Quand on a des origines italiennes, on en entend souvent parler. Avoir lu quelques passages dans Et si c’est un homme…de Primo Lévi a encore plus titillé ma curiosité.
Mon avis:
Comme vous vous en doutez, un roman qui date de 1308 ne se lit pas comme un Harry Potter. Il faut donc bien se concentrer pour comprendre la terrible histoire de Dante qui va, en sorte, faire une visite guidée des enfers. Après avoir lu, je me rends compte que je manque cruellement de culture antique et médiévale latine. Lorsque Dante évoque Hélène et Paris, je me sens à l’aise mais lorsqu’il parle de ses contemporains, je suis totalement perdue. Malgré ça, j’ai vraiment apprécié cette oeuvre. J’avais très peu de connaissance de l’enfer pour les chrétiens de l’époque. Je savais à peine qu’il y avait différents cercles. Ma culture s’est donc enrichie et rien que pour ça, je suis vraiment très contente d’avoir lu ce livre.

3 sur 5
Auteur: Dante Alighieri, dit Dante
Titre: La divine comédie, tome 1 : L’Enfer
Edition: GF Flammarion
Genre: Aventure, fantastique
Pages: 378Extrait:
Quand j’étais au milieu du cours de notre vie,je me vis entouré d’une sombre forêt,

après avoir perdu le chemin le plus droit.

 

Ah ! qu’elle est difficile à peindre avec des mots,

cette forêt sauvage, impénétrable et drue

dont le seul souvenir renouvelle ma peur !

 

À peine si la mort me semble plus amère

Mais, pour traiter du bien qui m’y fut découvert,

il me faut raconter les choses que j’ai vues.

Olivier Ledroit & Pat Mills- Requiem Chevalier Vampire

Cette série de bande dessinée est une pure merveille !

Parlons d’abord de l’histoire:
Heinrich, odieux officier nazi meurt durant la seconde guerre mondiale, il se retrouve alors en « enfer » que l’on nomme Résurrection. Ce monde est un négatif du notre. Au plus on a été cruel durant sa vie humaine, au plus notre grade sera élevé. Les différents grades sont vampires, goules, loups-garous, lémures, etc… Le temps est inversé aussi: on commence sa vie sur Resurrection à l’âge où on a quitté la vie terrestre et on la finit en nourrisson. Heinrich, individu de la pire espèce sera donc au plus haut grade : un chevalier vampire. Sa bien aimée Rebecca était une juive, elle est donc une innocente et sera réincarnée en lémures. Les lémures sont donc de simples victimes qui n’ont qu’un but dans la vie : tuer leur bourreau pour pouvoir quitter Résurrection et avoir enfin la paix. Les réincarnés n’ont plus souvenance de leur vie terrestre, pourtant Requiem reste attaché à Rebecca…

On retrouve des personnages cultes comme Dracula, la bête 666

Le style :
La particularité de cette BD est que 3 couleurs principales dominent : le rouge, le noir et le blanc (mais surtout le rouge).  Qu’est que ce je bave dès que je vois une planche de Ledroit ! Je n’arrive pas à décrire son style. En tout cas, je peux vous affirmer que les personnages sont très bien détaillés physiquement.

J’espère vous avoir transmis ma passion pour cette bande dessinée qui est vraiment un pur chef-d’oeuvre !

5 sur 5

Auteur: Olivier Ledroit, Patt Mills
Titre: Requiem Chevalier Vampire
Edition: Nickel
Genre: BD vampirique, apocalyptique