Lady Tara Cornwall

Ecosse, 1536. Hugo et Tara ont été adoptés par Lord Cornwall. Lorsque celui-ci somme Tara de l’épouser, elle refuse. Pour son arrogance, elle sera brûlée vive. Mais au château de Cornwall, un doute s’installe…De complots de cour en affaires de moeurs, ce scénario diabolique joue sur les faux-semblants et l’ambiguïté des personnages. La mise en couleur directe reconstitue superbement les paysages tourmentés écossais de ce drame aux accents shakespeariens et au dénouement spectaculaire.

Ah que j’aime le trait de Pascal Croci ! Mais il faut bien avouer que cette BD n’est pas ma préférée parmi sa bibliographie.

Pourtant, ça démarrait plutôt bien avec une histoire se déroulant en Ecosse et avec une jolie atmosphère gothique.

Là où le bât blesse pour moi, c’est au niveau des personnages. Je n’ai pas du tout su m’attacher à eux. Pire, j’avais souvent du mal à les reconnaître. Autant vous dire que j’ai refermé cet ouvrage fort déçue malgré un joli twist de fin.

Cela m’a semblé vraiment trop brouillon et trop rapide en même temps. C’est comme si j’avais lu une histoire qui n’était pas encore aboutie.

C’est vraiment dommage car j’admire toujours autant le dessin de Croci. J’aime les traits de ses personnages, la mélancolie que l’on voit souvent dans les regards et puis tous les détails que l’on voit dans les décors ou dans les vêtements pour coller à l’époque historique en question.

Bref, un petit loupé !


  • Auteur : Pascal Croci
  • Commencé le : 07/03/2019
  • Terminé le : 07/03/2019
  • Edition : EP Editions
  • Genre : BD
  • Pages : 53
  • Sorti le : novembre 2003
  • Note : 2/5

Farouches Highlanders, tome 2 : Susana et l’écossais

Après avoir découvert Hannah et le Highlander, penchons nous sur l’histoire de la cadette de la famille : Susana ! Susana est une jeune veuve avec une enfant de 7 ans. Elle a un tempérament de feu. Andrew, le frère d’Alexander se rend chez elle pour protéger leur territoire. Mais entre Andrew et Susana, ça éclate très vite !

Honnêtement, j’ai préféré cette deuxième histoire. Même si Hannah et Alexander était un chouette couple, j’ai vraiment adoré la personnalité de Susana. Guerrière, mère de famille, elle a tout à perdre à laisser un homme rentrer dans son lit. Surtout que la dernière fois, ça ne s’est vraiment pas passé.

Le bémol de ce livre est l’intrigue en elle-même. Andrew ne reconnait pas Susana et vu leur passé respectif, c’est vraiment tiré par les cheveux !

Une petite romance bien chouette au final malgré ce gros défaut. Le prochain tome me laisse plus dubitative vu qu’il mettra en scène Lana et le duc qui sont deux personnages plutôt calmes, et peut-être un peu fade ! Mais je compte sur Sabrina York pour épicer tout ça.

Autrice : Sabrina York

Commencé le : 31/07/2018

Terminé le : 06/08/2018

Edition : J’ai lu

Genre : Romance

Pages : 380

Sorti le : 25/04/2018

Note : 4/5

Farouches highlanders, tome 1 : Hannah et le Highlander

J’ai craqué pour cette romance, car ça faisait longtemps que je n’avais plus vibré pour des highlanders en kilt. Et au final, il y a du bon et du moins bon dans ce roman. Je vous explique tout de suite mon avis.

Avant tout, je vous présente donc Hannah, une jeune fille pas très jolie, selon ses dires, mais qui dispose d’une très grosse dot et a donc de nombreux prétendants. Elle n’a pas sa langue dans sa poche non plus ! Puis arrive Alexander, qui fait un peu rustre avec ses cheveux longs et noirs et ses nombreuses cicatrices mais qui tombe sous son charme.

Ce qui est intéressant dans ce roman, c’est qu’on ne s’attarde pas trop sur la phase séduction mais plutôt sur la construction de leur couple. Et ça change de ce que je lis habituellement donc voilà un bon point ! On parle aussi un peu du contexte des Highlands à cette période et de l’exploitation croissante des moutons.

En revanche, on retombe très vite dans les travers du genre : à savoir que moult problèmes repose sur des quiproquos et un manque de communication entre les conjoints. C’est tellement vu et revu que ça en est agaçant.

Après, ils sont tous les deux assez sympathiques. Que ce soit Hannah, qui manque de confiance en elle et qui veut beaucoup parler ou Alexander, qui a énormément de mal à s’exprimer et préfère l’écrit et qui cache une enfance malheureuse qui a laissé de nombreuses traces sur sa personnalité.

Ce ne sera pas la romance de l’année à mon avis mais cela reste une histoire d’amour efficace (bien qu’un peu longuette) et je lirai peut-être bien les autres tomes.

Autrice : Sabrina York

Titre VO : Hannah and the Highlander

Commencé le : 15/03/2018

Terminé le : 22/03/2018

Edition : J’ai lu

Genre : Romance historique

Pages : 375

Sorti le : 07/02/2018

Note : 3/5

Diana Gabaldon – Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan

Outlander 1

Tout le monde parle en ce moment d’Outlander, la série télévisée qui a commencé il y a quelques semaines. Elle est tirée d’une série de livres. Et j’ai eu l’opportunité de découvrir le premier tome il y a quelques jours. Et je peux vous dire que je comprends maintenant pourquoi tant de personnes sont en émois devant cette saga !

Le chardon et le tartan est un livre dont j’entends parler depuis quelques années. Et avec son adaptation en série, je pense qu’elle va faire un véritable boum et ce livre le mérite bien !

Pourquoi un tel succès ? Je pense qu’il y a déjà le contexte qui en fait une romance unique : Claire Beauchamp profite avec son mari d’un petit séjour en Ecosse juste après la fin de la seconde guerre mondiale. Ils sont en train de se retrouver et espèrent bien avoir un enfant dans peu de temps et oublier les horreurs de la guerre, surtout pour Claire qui a longtemps travaillé en tant qu’infirmière sur le front. Mais elle va se retrouver propulser en 1743.

Bon déjà, vous avez compris qu’il y aura des hommes en kilt dans cette histoire et rien que ça faisait que ça allait me plaire. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg… Pour tout vous dire, Outlander est devenue ma référence en matière de romance. Car il reprend tous les bons ingrédients mais surtout évite tous les clichés du genre. J’épluche cela avec vous.

Claire n’est pas une jeune femme qui rêve du prince charmant. Elle avait un mari qu’elle aimait profondément avant de faire son voyage dans le temps. Elle n’est donc vraiment pas en quête du grand amour et n’agit pas pour le trouver. D’ailleurs la relation qu’elle va construire avec Jamie va prendre du temps : des centaines de pages ! Chacun va vraiment prendre le temps de se connaître. On est loin, très loin des romances que j’ai pu lire auparavant où on sentait que les personnages avaient disons le feu aux fesses dès les premières pages.

Comme Claire, j’avoue ne pas avoir eu de coup de foudre pour Jamie mais au fur et à mesure des pages, on ne peut que devenir complètement gaga de ce personnage hyper attachant et charismatique. Difficile de ne pas devenir une groupie !

Ces deux personnages, loin d’être parfaits, sont plein de doutes et j’ai pris un énorme plaisir à voir l’évolution de leur relation. Et puis loin de se cantonner à une bête histoire d’amour, je dirai que Le chardon et le tartan est surtout une grande aventure ! Plein d’actions, de complots à déjouer, d’alliances à nouer, les personnages n’ont finalement que peu de temps à se bécoter.

J’ai dévoré et adoré ce premier tome d’Outlander. Et je n’ai qu’une hâte : me replonger au plus vites dans les aventures de Claire et Jamie car ces 852 pages à leurs côtés sont loin d’être suffisantes. En attendant, j’ai la série télévisée, qui pour l’instant me semble assez fidèle à me mettre sous la dent.

Auteur : Diana Gabaldon

Titre : Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan

Edition : J’ai lu

Genre : Romance, historique

Pages : 852

D’autres avis : Mycoton, Galleane, Karline, Paikanne

Margaret Mallory – Le retour des Highlanders, tome 4 : Le Chef

Le chef

J’avais vraiment hâte de lire ce tome en compagnie de Thalia. Depuis le premier volume, Connor m’a toujours intriguée. Ben oui, c’est le leader donc forcément, il m’attirait ;). Quant à Ilysa, ce n’est que depuis un ou deux tomes que j’ai remarqué son béguin pour le chef.

Bref, ça partait plutôt bien pour cet ultime opus et finalement, ce fut encore mieux que prévu. J’ai adoré Ilysa ! A la différence des têtes brûlées que pouvaient être Sileas, Glynis ou Moira, Ilysa est plutôt une petite souris discrète et humble. Elle a un grand manque de confiance en elle et pourtant, quelle femme exceptionnelle se cache derrière ses vêtement amples et ce fichu sur les cheveux. Car Ilysa n’est pas que la femme qui suit Connor partout, c’est une guérisseuse avec un don de voyance et également une personne perspicace et les pieds sur terre. Quant à Connor, même s’il m’intriguait énormément, il m’a par moment pas mal agacée car il est franchement aveugle et têtu dans certaines situations !

L’histoire est passée comme une lettre à la poste avec moi. En un rien de temps, on se retrouve à la fin et l’intrigue principale se clôture sur une jolie happy end. Quant au jeu de chasse et de la souris entre Connor et Ilysa, je l’ai trouvé plutôt convainquant.  C’est un tome vraiment addictif.

Bref, voici une superbe conclusion pour cette très jolie saga de romance historique. L’auteur a prévu de faire une nouvelle série dans le même univers avec la génération suivante. Il me tarde de la découvrir avec Thalia.

Retrouvez l’avis de Thalia sur son blog.

Auteur : Margaret Mallory

Titre : Le retour des Highlanders, tome 4 : Le Chef

Edition : Milady

Genre : Romance historique

Pages : 471