Erik Wietzel – Les dragons de la cité rouge

Alec Deeran est un chasseur de primes pas comme les autres. Déjà, il est accompagné d’un dragon mais il a en plus fait un pacte avec une démone, Shen Sey, qu’il peut appeler en cas de coup dur. Quand il se rend dans son ancien pays, Redfeld, il apprend que l’héritier du trône a été kidnappé et que la rançon demandée est une épée magique. Et voilà l’aventure qui commence !

Alors, j’ai vraiment beaucoup apprécié Alec Deeran. Il est un peu bougon et la bagarre n’est jamais loin quand il rentre dans une ville. Mais c’est un gars avec un bon fond au final. J’ai bien aimé sa relation amicale avec le dragon Arkan. Et puis il y a aussi la mystérieuse Shen Sey ! J’aurais bien voulu en apprendre plus sur le pacte qu’Alec fait avec cette succube.

Sinon, l’intrigue se déroule assez rapidement avec pas mal d’actions et des personnages secondaires intéressants. On arrive à la fin, qui est quand même assez classique je l’avoue, sans s’en rendre compte.

Bref, avec tous ces bons ingrédients, vous vous doutez que j’ai vraiment apprécié cette lecture. C’est un one-shot en plus donc vous pouvez le lire sans craindre de devoir commencer une longue saga derrière. Un chouette divertissement en somme.

Auteur : Erik Wietzel

Titre : Les dragons de la cité rouge

Edition : Milady

Genre : Fantasy

Pages : 379

D’autres avis : Mina

Cressida Cowell – Harold et les dragons, tome 7 : Comment lutter contre un dragon cinglé

Aaah Harold et Crocmou ! C’est toujours sympa de les retrouver au fil des tomes.

Au niveau de l’intrigue, Harold et ses compagnons vont participer à une compétition de piscine qui va évidemment mal tourner et ils vont finir lui, Findus et Kamikazi en Amérique, si, si !

Bref, encore une grande aventure pour Harold et son petit compagnon. Il y a moins de dragonais dans ce tome-ci, dommage ! Sinon, dans l’ensemble, les tomes se ressemblent et mon avis ne varie pas vraiment. C’est vraiment du pur jeunesse, pour les 8-12 ans je dirais.

Bref, un tome dans la lignée des précédents. Il m’a fait passé un bon moment.

Auteur : Cressida Cowell

Titre : Harold et les dragons, tome 7 : Comment lutter contre un dragon cinglé

Edition : Casterman

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 276

Alex Cousseau, Philippe-Henri Turin – Charles, amoureux d’une princesse

Charles amoureux d'une princesse

Quel plaisir de retrouver notre petit dragon poète aux longs ailes, à savoir Charles ! Ici, il part en quête d’une princesse, une vraie comme celles dont il lit les aventures dans les contes. Il va d’ailleurs être aidé par Cornelia, une dragonne terrifiante et plutôt de mauvais poil. Mais le souci, c’est que Charles ne sait pas à quoi ressemble une princesse…

Cette troisième aventure de Charles est très mignonne. L’intrigue est bien menée et même si en tant qu’adulte, on voit venir la fin, on ne peut s’empêcher de s’attacher à ses deux dragons atypiques et à leurs mésaventures. L’album est également truffé d’humour bon enfant.

Que dire des dessins de Philippe-Henri Turin ? Ils sont toujours saisissants ! Ils remplissent totalement les pages et les couleurs sont flamboyantes. Moi, j’en reste bouche bée alors vous imaginez pour un enfant comme cela doit être merveilleux ?

Bref, ce troisième tome de Charles est superbe et j’espère retrouver rapidement mon petit dragon préféré dans d’autres aventures.

Auteurs : Alex Cousseau, Philippe-Henri Turin

Titre : Charles, amoureux d’une princesse

Edition : Seuil Jeunesse

Genre : Album

Pages : 48 pages

D’autres avis : MyaRosa

Cressida Cowell – Harold et les dragons, tome 5 : Comment faire bouillir un dragon

harold tome 5

Oh mais qui voilà ? C’est le retour de Harold et de Krokmou ! Vous allez voir mon avis sur ce tome 5 est sensiblement le même que pour les précédents. La menace qui plaine sur l’île de Beurk. Le, volcan de Magmalotru s’est réveillé et la chaleur menace de faire éclore un million d’oeufs de dragon exterminator ! Heureusement, dans sa quête, Harold sera accompagné de ses fidèles compagnons mais aura également un nouvel allié très renommé.

Cressida Cowell continue à imaginer de chouettes aventures pour nos petits Vikings. Néanmoins, alors que le tome 4 m’avait enthousiasmé parce qu’il approfondissait certains personnages, ici, j’avoue avoir eu un goût de trop peu. Findus se cantonne dans son rôle de peureux et Crocmou dans celui de petit dragon râleur. Même si on apprend certaines choses sur le passé d’Harold et de sa famille, j’aurais aimé en avoir un peu plus à me croquer sous la dent.

Mais ce qui m’a tout de même beaucoup est le bestiaire qui s’étoffe de tomes en tomes. J’adore découvrir de nouveaux dragons aux pouvoirs toujours plus loufoques les uns que les autres.

Bref, nos chères têtes blondes vont encore beaucoup apprécier ce cinquième volume des aventures d’Harold. Espérons que Comment lutter contre un dragon cinglé soit du même acabit !

Auteur : Cressida Cowell

Titre : Harold et les dragons, tome 5 : Comment faire bouillir un dragon

Edition : Casterman

Genre : Jeunesse, Fantasy

Pages : 248

D’autres avis : Orbe

Pierre Pevel – Les lames du cardinal, tome 3 : Le Dragon des Arcanes

Les-lames-du-cardinal-tome-31

C’est toujours en compagnie de Nathalie, Thalia et Ethernya que j’ai continué et terminé cette trilogie signée Pierre Pevel. Dans cette dernière partie, les choses s’accélèrent et le tome est riche en action. Je suis néanmoins déçue de certains événements : certains faits importants se déroulent entre les deux derniers tomes et on n’a pas toutes les réponses à la fin de ce volume. Je rejoins Nath dans le fait que l’auteur se perd souvent dans des histoires secondaires et nous présente trop de personnages. De ce fait, on a parfois l’impression que l’intrigue principale passe à la trappe. Je redoutais que ce tome soit bâclé. C’est finalement un peu le cas pour moi.

Néanmoins, on ne peut enlever les qualités de cette saga. C’est toujours aussi trépidant et intéressant de suivre les lames du Cardinal. Ce mélange entre histoire et fantasy fonctionne toujours à merveille et on n’a pas le temps de s’ennuyer. Le style de Pierre Pevel est fluide et agréable. Mon avis est globalement positif pour cette série et je pense que c’est grâce à mes co-lectrices. Grâce à nos résumés et aux suppositions que nous faisions tout au long de notre lecture, je n’ai pas été perdue dans l’intrigue (ce qui je pense aurait été le cas si je l’avais lu toute seul) et a donné un peu de piquant à l’histoire.

Les personnages sont toujours aussi attachants et j’ai aimé suivre leur progression ou leur évolution dans ce dernier volet.

Bref, Pierre Pevel n’a vraiment pas à rougir face aux auteurs anglo-saxons. Sa trilogie est originale et permet de donner un second souffle aux romans de cape et d’épée. Je lirai probablement d’autres ouvrages de cet auteur.

Retrouvez également l’avis de Nathalie, Thalia et Ethernya (liens à venir).

Auteur : Pierre Pevel

Titre : Les lames du Cardinal, tome 3 : Le dragon des Arcanes

Edition : Bragelonne

Genre : Fantasy

Pages : 329

Lu dans le cadre du challenge Un genre par mois de Nathalie.

Un genre par mois mars