Jean Avril – Orianor, épisode 2 : Esclaves de So’Rah

Orianor, épisode 2 Esclaves de So'Rah

Le premier épisode d’Orianor m’avait mis à la bouche bien que je trouvais cette oeuvre de fantasy assez classique. J’attendais donc de lire d’autres épisodes afin de me faire un avis définitif sur cette saga. Je vous le dis d’entrée, j’ai plus apprécié ce deuxième opus.

L’histoire globale de ce récit n’avance pas beaucoup ici. L’auteur préfère nous présenter en détail le passé d’Orianor. La première moitié m’a beaucoup plu. L’intrigue est plus légère. On y retrouve des petites amourettes ainsi que de l’humour. C’est très agréable à lire. Mon passage préféré reste la mise en abîme, lorsqu’on raconte au jeune prince, l’histoire des deux trônes. La suite m’a moins passionnée car elle évoque une bataille et que j’ai toujours eu du mal à accrocher à ce genre de scènes. Nous continuons à suivre les 3 groupes de personnages. Cette fois-ci, c’est à Uriss que je me suis beaucoup attachée. En apprendre plus sur son passé m’a vraiment aidé à l’apprécier

Quant à l’écriture, elle est toujours aussi belle. Le style est bien fluide et on arrive au bout des 100 pages que contient cet épisode en un clin d’oeil. L’auteur arrive à jongler entre les descriptions et les dialogues afin de donner un bon rythme

Bref, Jean Avril nous offre une bonne aventure avec sa saga. Malheureusement, je peine encore à “décoller”. Il m’en faut encore plus pour que ça devienne une lecture excellente.

4 sur 5

Auteur : Jean Avril

Titre : Orianor, épisode 2 : Esclaves de So’Rah

Edition : Cima

Genre : Fantasy

Pages : 108

D’autres avis : Perdre une plume, Kissifrott, Accrocdeslivres, La Bibliothèque d’Alexandra

Jean Avril – Orianor, tome 1 : La Cité des sept murailles

Cela faisait longtemps que je ne vous avais plus présenté un roman de fantasy. Celui-ci est plutôt court, 116 pages en papier, 74 en numérique.

Nous découvrons un nouveau monde appelé Orianor. Après 40 ans de siège, la cité de Rihel rend l’âme face aux rakhanes, le peuple de la Montagne Noire. Suite à cela, nous suivons deux groupes de voyageurs. Le premier est constitué de Kahel, un héros légendaire et d’un orphelin. Le second groupe, représenté par trois jeunes personnes va essayer de rejoindre la résistance. On suit également le devenir d’Uriss, l’ancien roi de Rihel emprisonné par les rakhanes.

Mon verdict après ce premier tome est que ce récit commence de façon assez classique. Une poignée de héros doit faire face à des forces obscures qui ont presque envahi tous les territoires. Comme vous pouvez voir, les personnages sont assez manichéens. Néanmoins, j’ai bien aimé les grands méchants de cette histoire, les seigneurs de la guerre. Leur noirceur et leur cruauté promet de grands moments pour la suite de cette aventure. Dans ce monde, d’autres  nouvelles créatures ont été créées par l’auteur. Ce premier tome ne permet pas  vraiment de les approfondir, j’espère que ce sera plus le cas dans les épisodes suivants.

Le style de Jean Avril est très agréable et fluide. Parfaitement adapté à la fantasy, son écriture alterne bien entre les descriptions de ce nouveau monde et les actions qui s’y déroulent.

Malgré un récit assez classique, cette introduction au monde d’Orianor a quelques bonnes idées à développer. Je me laisserai surement tenter par la suite.

Il ne me reste plus pour clôturer ma chronique à remercier Jean Avril de m’avoir fait partager le début de sa saga.

3 sur 5

Auteur : Jean Avril

Titre : Orianor, tome 1 : La Cité des sept murailles

Edition : Cima

Genre : Fantasy

Pages : 116

Couverture : ?

D’autres avis : Fanadefantasy, Mélisande, Madoka