Paul A. Garance – Le Cycle des Centaures, tome 1 : La Terre des Centaures

La Terre des Centaures, tome 1 : Le cycle des Centaures

Le centaure a toujours été pour moi une créature fascinante. Je me réjouissais donc de découvrir une nouvelle saga les mettant en scène. En 1877, Melpothalie, voilà déjà 25 ans que la grande rage a envahi. La Grande Rage, c’est cette étrange maladie qui s’est emparée et des animaux et les a rendu complètement incontrôlables. Dans ce monde, nous rencontrons Samuel qui va partir à la recherche de son oncle, le docteur Beki.

Pouvant se lire à partir de 13 ans, La Terre des Centaures nous offre une agréable aventure. Il m’a par moment fait penser à Jules Verne. Comme avec ce grand écrivain, j’ai beaucoup voyagé en compagnie de Samuel. Quel plaisir de découvrir de nouvelles contrées et également de nouvelles créatures ! Je ne vous en dis pas plus, c’est à vous de découvrir toutes ces merveilles. En tout cas, je vous rassure : le dépaysement est garanti.  Ce premier tome  nous fait également réfléchir sur notre rapport avec la nature et les animaux en particulier. De nombreux mystères doivent encore être élucidés et la fin donne franchement envie de se lancer directement dans le tome 2, qui je l’espère, sera bientôt publié. Des défauts ? Hé bien, parfois, le récit est malheureusement prévisible mais c’est bien la seule que je puisse reprocher à ce roman.

Le style de Paul A. Garance est agréable et très fluide. L’auteur sait vraiment bien conter son histoire en nous donnant des indices pour comprendre son univers sans nous lasser. Je n’ai clairement pas vu le temps passer en lisant ce livre.

Bref,voilà un début prometteur qui promet une grande aventure pleine de rebondissement. C’est également bien chouette de découvrir le monde si original que l’auteur a créé. Je vous le recommande !

 

4 sur 5

Auteur : Paul A. Garance

Titre : Le Cycle des Centaures, tome 1 : La Terre des Centaures

Edition : BooxMaker

Genre : Fantasy, Jeunesse

P.C. Cast – Partholon, tome 2 : Chamane

Deuxième tome de la saga Partholon en français (mais 5ème en VO, ne cherchez pas à comprendre…), Chamane se penche sur l’histoire de la centaure Brighid et de Cuchulainn, le frère d’Elphame. Dans ce tome, Cuchulainn est inconsolable et Brighid va devoir renouer avec son passé.

663 pages de romance… Voilà qui a de quoi me faire peur ! Mais heureusement, P.C. Cast nous offre pas mal d’intrigues secondaires. Brighid est vraiment au coeur de ce récit. C’était vraiment agréable de voir l’univers des centaures et de connaitre le passé de Brighid. Et comme le titre le laisse supposer, on en apprend également plus sur les chamanes. Mais à part ça, évidemment, l’histoire d’amour prend beaucoup de place et est assez prévisible. Même si pour ma part, je me suis longuement questionnée sur le fait que cette romance puisse se réaliser. En effet, « techniquement », les deux personnages ne peuvent pas s’accoupler. Et ça m’a beaucoup titillée alors que pourtant, la solution était sous mes yeux.

J’ai largement préféré le couple de cette histoire de celui du premier tome. Cela m’a semblé moins niaiseux dans un premier temps. Les deux personnages ont des caractères assez forts et il est donc plus agréable de les voir évoluer. Néanmoins, c’est loin d’être une lecture coup de coeur. Ça se lit bien mais je pense que ça s’oublie vite. Ce n’est pas une lecture marquante.

Bref, comme pour le premier tome, La prophétie maudite, Chamane est un roman agréable mais sans plus. Il est idéal si vous cherchez un moment de détente mais ne vous attendez pas à un récit haletant. Mais je suis plutôt contente d’avoir terminé cette saga. Une de moins en cours !

3 sur 5

Auteur : P.C. Cast

Titre : Partholon, tome 2 : Chamane

Edition : Harlequin, collection Darkiss

Genre : Fantasy, romance

Pages : 663

D’autres avis : FildedianeAxyliteMelisendePoisonMia

P.C. Cast – Partholon, tome 1 : La prophétie maudite

Mon avis :

La prophétie maudite nous conte la vie d’Elphame, une femme mi-centaure, mi-humaine qui dès sa naissance est reconnue comme l’Elue d’Epona. De ce fait, elle est considérée comme une déesse par ses semblables, un lourd fardeau à porter. Elle décide de restaurer un vieux château tenu jadis par ces ancêtres. C’est là qu’elle rencontrera son destin.

Je ne m’attendais pas à grand chose avec ce roman. Mais P.C. Cast nous offre ici un univers fantasy assez abouti. Même si la romance est au coeur de l’intrigue, ce roman propose aussi une réelle histoire. Une malédiction, une fille qui va découvrir son destin, des ancêtres qui vont l’aider… C’est vrai que P.C. Cast ne fait pas dans l’original mais son histoire marche. Je me suis prise au jeu, l’intrigue est vraiment divertissante.

Les personnages sont bien aboutis. Cuchulainn, le frère d’Elphame semble être un beau gosse assez classique mais qui se dévoilera au fur et à mesure comme un homme bon, honnête et qui ne se soucie pas que des apparences. La jeune Elphame est également attachante. Elle est l’élue de la déesse mais déteste la place qu’elle occupe. Tout le monde lui parle avec révérence, la craint même un peu, personne n’ose la toucher. Et j’ai vraiment ressenti son soulagement quand elle arrive enfin à se faire des amis qui ne la considèrent pas comme une déesse inaccessible. Celui qui fera battre le coeur d’Elphame reste assez superficiel. Il est juste gentil, beau, prêt à tout pour elle, bref celui dont elle a toujours rêvé. C’est dommage, j’aurais aimé qu’il soit plus profond.

Pourtant, la romance est omniprésente. Et comme toujours, c’est d’un niais… Je suis peut être trop vieille pour ça mais le coup de foudre en une micro-seconde, le couple qui se rend compte que l’autre est celui qu’il attendait depuis toujours. Je suis prêt à mourir pour toi alors que je te connais depuis une semaine…. Aaaah ! Bon ça fera peut-être rêver les adolescentes mais je trouve dommage que dans la romance, on arrive pas à aller plus loin que les clichés. Cette romance m’a vraiment déçue dans ce tome car il existe une autre histoire de couple qui elle est bien plus réaliste, plus aboutie. Un homme et une femme qui se sentent attirés, qui se cherchent mais qui hésitent. Pas d’amour brusque du jour au lendemain et c’était très agréable. Dommage donc que l’héroïne n’est pas eu droit à ce traitement de faveur…

La fin est fort prévisible mais j’ai tout de même envie de découvrir le deuxième tome Chamane, toujours publié par Darkiss.

3 sur 5

Et ça commence ainsi :

La journée débuta de façon trompeusement ordinaire. A l’aube, Etain se rendit comme à l’accoutumée au rituel des offrandes à Epona. Au cours de la cérémonie, elle se sentit illuminée par la présence de la Déesse, en elle et autour d’elle. Après l’office religieux, elle s’isola dans ses appartements, échappant momentanément à ses devoirs de Déesse Incarnée.

Les contractions apparurent plus tard dans la journée, d’abord comme une sensation de malaise diffus. Etain ne tenait plus en place sur son moelleux sofa garni de coussins. Elle rabroua avec une impatience inhabituelle une jeune servante qui lui proposait un broc d’eau chaude. Même la pensée d’un bain dans les sources chaudes ne parvint pas à calmer sa nervosité.

Auteur : P.C. Cast

Titre : La prophétie maudite (Partholon, book 1 : Elphame’s Choice)

Edition : Harlequin, Darkiss

Genre : Fantasy, romance

Pages : 535

Brandon Mull – Fablehaven, tome 4 : Le temple des dragons

Mon avis:

En ouvrant un Fablehaven, je suis certaine de passer un bon moment. Ce quatrième tome est bien plus que ça. L’action démarre immédiatement. On est directement happé par ce qui arrive aux protagonistes auxquels nous sommes déjà attachés.

Seth prend tout son importance dans ce quatrième tome. Jusqu’à présent, Kendra était mon personnage préférée mais en fermant cet opus, mon cœur balance. Seth a muri, tout en gardant sa personnalité. Il devient un personnage bien plus important dans Fablehaven.

Le style de Brandon Mull est toujours adapté à une lecture rapide. On ne peut qu’être plongé dans cet univers fabuleux. Quant à l’intrigue, elle est toujours aussi bien ficelée. Nos héros font face à de nombreuses aventures et je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

Et ce n’est pas tout, la fin est époustouflante. De nombreuses révélations sont faites et je peux vous le dire, ça va vraiment être difficile d’attendre la sortie du dernier tome !

Vous l’avez compris, c’est un coup de cœur pour moi. Je trouve que, pour l’instant, c’est le meilleur livre de la saga. Brandon Mull excelle à nous faire voyager dans son monde fantasy où il arrive à chaque tome à nous faire découvrir des créatures fabuleuses. Bref, dépaysement et détente garantis !

5 sur 5

Le petit plus: retrouvez mes avis des tomes 1, 2 et 3 ! Le tome 5 est prévu pour octobre 2011.

Et ça commence ainsi:

« Kendra Sorenson craqua l’alumette. Tout en protégeant la flamme de sa main, elle porta le bâtonnet incandescent vers la mèche noircie de la chandelle, qui s’enflamma.

Elle observa les restes de l’allumette et fut saisie par la rapidité avec laquelle le feu avait consumé le bois, le laissant mince et calciné, méconnaissable. »

Auteur: Brandon Mull

Titre: Fablehaven, tome 4 : Le temple des dragons

Édition: Nathan

Genre: fantasy, jeunesse

Pages: 540

Brandon Mull – Fablehaven, tome 3 : Le Fléau de l’Ombre

Hiiii *petit cri hystérique*

Mon résumé:

Une grande menace plane à nouveau sur Fablehaven. Kendra et Seth ne seront pas de trop pour rétablir l’ordre dans la réserve.

Mon avis:

Ça se confirme: Fablehaven est une saga excellente. Pendant près de 500 pages, on oublie qu’on est un/une adulte et on retombe en enfance. On s’émerveille à chaque nouvelle créature rencontrée. On tremble pour nos héros. On vit totalement cette aventure.

Et pourtant, il y a une évolution qui m’a bien plu. Les personnages ne restent pas figés. Seth, par exemple, murit beaucoup dans ce tome, Kendra devient une vraie adolescente. Ce sont toujours ces enfants curieux qu’on a rencontré dans le premier tome mais ils grandissent.
De nouvelles créatures apparaissent également dans ce tome et empêche le récit de s’essouffler. C’est simple, on ne s’ennuie pas une seconde et c’est toujours à regret qu’on arrête sa lecture pour vaquer à d’autres occupations.

Je crois que vous l’avez déjà compris mais j’ai adoré replongé dans ce monde que j’affectionne tant ! Si je devais avoir un regret, ce ne serait pas de ne pas être plus jeune. Car si j’étais encore une adolescente ou une enfant, je serais vraiment passionnée par Fablehaven et je passerai sûrement mes journées à en parler.

Le tome 4 est prévu pour mars 2011.

Mon avis sur le tome 1 : Le sanctuaire sacré

Mon avis sur le tome 2 : La Menace de l’Etoile du Soir

5 sur 5

Auteur: Brandon Mull

Titre: Fablehaven, tome 3 : Le Fléau de l’Ombre

Édition: Nathan

Genre: Fantasy, Jeunesse

Pages:374