Masayuki Kusumi, Jirô Taniguchi – Le promeneur

À la faveur des petits événements ordinaires de sa vie professionnelle et personnelle (la recherche d’un vélo disparu, une réunion de travail au sommet d’une tour de bureaux, etc.), un quadragénaire se laisse aller à des escapades impromptues au hasard de la géographie urbaine, sur les innombrables chemins de traverse qu’offre la grande ville – pour peu qu’on sache les voir et s’y abandonner… Une balade après l’autre, cette pulsion vagabonde prendra bientôt les allures d’un cheminement sentimental au fil des méandres de la mémoire, ponctuées d’images inopinément ressurgies de l’enfance et de la jeunesse du promeneur. Conçues par Masayuki Kusumi, déjà scénariste des histoires culinaires du Gourmet solitaire, ces déambulations nostalgiques, à la tonalité nonchalante et chaleureuse, ont initialement été publiées au Japon dans un magazine d’art de vivre, Tsuhan Seikatsu. Interprétées dans le registre intimiste dont Jirô Taniguchi a fait son signe distinctif depuis L’Homme qui marche, transfigurées par son humanisme pudique et serein, elles acquièrent une résonance universelle, dans laquelle se retrouveront les nombreux fidèles du maître japonais.

Cela fait des années que je devais découvrir Taniguchi. Voilà enfin chose faite !

Il s’agit ici d’un manga un peu spécial vu que c’est un recueil de nouvelles mettant en scène la promenade. Le personnage va se laisser errer dans chacune de ses nouvelles et faire des rencontres ou des découvertes insoupçonnées.

Je ne conseillerai pas ce livre à n’importe car il faut bien dire qu’on est plus dans la tranche de vie que dans un scénario haletant. Néanmoins, j’ai apprécié le voyage et cette ode à la promenade.

Les dessins de Taniguchi m’ont plu. Je les ai trouvé tendres, se prêtant bien à la thématique.

Bref, une jolie lecture qui me donne envie de poursuivre la découverte de l’oeuvre de Taniguchi !

Auteurs : Masayuki Kusumi, Jirô Taniguchi

Titre : Le Promeneur

Edition : Casterman

Genre : Manga

Pages : 210

Emile Jadoul – Par la fenêtre

Dans la même collection que Picoti, picota ! , Par la fenêtre revisite la comptine du Grand Cerf. Grand Cerf accueille chez lui de nombreux personnages et gare au loup !

J’ai bien aimé cette histoire et surtout sa chute qui m’a énormément plu. Mais j’ai moins accroché à l’intrigue un peu longue et répititive et aux dessins que je n’ai pas trouvé assez travaillés.

Mais un chouette ouvrage tout de même !

Qu’en pense ma cacahuète de 16 mois ?

Même critique que pour Picoti, picota ! A savoir que le format en longueur ne permet pas aux tout-petits de tourner aisément les pages. Du coup, impossible d’aller au bout de l’histoire sans énervement.

Challenge Zoo littéraire : zoo géographique : Europe : Le loup

Auteur :  Emile Jadoul

Titre : Par la fenêtre

Edition : Casterman

Genre : Album

Pages : 24

Oriane Lallemand, Rosalinde Bonnet – Picoti, picota !

J’inaugure le challenge Je lis des albums pour lequel  je viens de m’inscrire chez Délivrez des livres avec l’album Picoti Picota.

Le principe de cette collection de Casterman est de revisiter les comptines. Et ici, on s’attaque à « Une poule sur un mur ». La comptine nous laissait à « pond un œuf et puis s’en va ». Et dans cet album, on apprend ce qu’il arrive à ce petit œuf. Et que d’aventures !

J’ai bien aimé ce livre pour sa musicalité, avec à chaque page, une rime qui ressemble à « picoti, picota ».

Les dessins sont très classiques mais j’avoue que j’aime beaucoup ce style.

Qu’en pense ma cacahuète de 16 mois ?

Petite nouveauté, je vais essayer de vous donner les impressions de ma fille pour chaque album. Bon, à cet âge, c’est plus de l’interprétation évidemment !

Je mets un petit bémol sur le format tout en longueur qui était difficilement maniable pour elle. Du coup, j’avoue que ce livre n’a pas trop attiré son attention car elle s’énervait vite de ne pouvoir tourner les pages à sa guise.

Challenge Je lis des albums : 1/20

Challenge Zoo littéraire : zoo thématique : la ferme : la poule

Autrices :  Oriane Lallemand, Rosalinde Bonnet

Titre : Picoti, picota !

Edition : Casterman

Genre : Album

Pages : 24

Cressida Cowell – Harold et les dragons, tome 7 : Comment lutter contre un dragon cinglé

Aaah Harold et Crocmou ! C’est toujours sympa de les retrouver au fil des tomes.

Au niveau de l’intrigue, Harold et ses compagnons vont participer à une compétition de piscine qui va évidemment mal tourner et ils vont finir lui, Findus et Kamikazi en Amérique, si, si !

Bref, encore une grande aventure pour Harold et son petit compagnon. Il y a moins de dragonais dans ce tome-ci, dommage ! Sinon, dans l’ensemble, les tomes se ressemblent et mon avis ne varie pas vraiment. C’est vraiment du pur jeunesse, pour les 8-12 ans je dirais.

Bref, un tome dans la lignée des précédents. Il m’a fait passé un bon moment.

Auteur : Cressida Cowell

Titre : Harold et les dragons, tome 7 : Comment lutter contre un dragon cinglé

Edition : Casterman

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 276

Cressida Cowell – Harold et les dragons, tome 5 : Comment faire bouillir un dragon

harold tome 5

Oh mais qui voilà ? C’est le retour de Harold et de Krokmou ! Vous allez voir mon avis sur ce tome 5 est sensiblement le même que pour les précédents. La menace qui plaine sur l’île de Beurk. Le, volcan de Magmalotru s’est réveillé et la chaleur menace de faire éclore un million d’oeufs de dragon exterminator ! Heureusement, dans sa quête, Harold sera accompagné de ses fidèles compagnons mais aura également un nouvel allié très renommé.

Cressida Cowell continue à imaginer de chouettes aventures pour nos petits Vikings. Néanmoins, alors que le tome 4 m’avait enthousiasmé parce qu’il approfondissait certains personnages, ici, j’avoue avoir eu un goût de trop peu. Findus se cantonne dans son rôle de peureux et Crocmou dans celui de petit dragon râleur. Même si on apprend certaines choses sur le passé d’Harold et de sa famille, j’aurais aimé en avoir un peu plus à me croquer sous la dent.

Mais ce qui m’a tout de même beaucoup est le bestiaire qui s’étoffe de tomes en tomes. J’adore découvrir de nouveaux dragons aux pouvoirs toujours plus loufoques les uns que les autres.

Bref, nos chères têtes blondes vont encore beaucoup apprécier ce cinquième volume des aventures d’Harold. Espérons que Comment lutter contre un dragon cinglé soit du même acabit !

Auteur : Cressida Cowell

Titre : Harold et les dragons, tome 5 : Comment faire bouillir un dragon

Edition : Casterman

Genre : Jeunesse, Fantasy

Pages : 248

D’autres avis : Orbe