La forme de l’eau


Nous sommes en 1963, et Elisa Esposito survit tant bien que mal. Née muette, abandonnée par sa famille, elle travaille de nuit comme femme de ménage au Centre Occam de recherche aérospatiale.
Un soir, elle surprend quelque chose qu’elle n’était pas censée voir  : un homme amphibie prisonnier d’une cuve, qui doit être étudié par les scientifiques pour faire avancer la course à l’espace de la Guerre Froide. La créature est terrifiante, mais aussi magnifique –  elle fascine Elisa. Utilisant la langue des signes, celle-ci établit une communication. Bientôt, la créature devient sa seule raison de vivre.
Pendant ce temps, Richard Strickland, le militaire brutal qui a capturé la créature en Amazonie, envisage de la disséquer avant que les Russes ne tentent de s’en emparer.
Elisa doit tout risquer pour sauver la créature. Avec l’aide d’une collègue qui souffre du racisme ambiant et d’un voisin malchanceux qui n’a plus rien à perdre, elle met au point un plan d’évasion. Mais Strickland ne l’entend pas de cette oreille. Et les Russes sont bel et bien sur l’affaire…

J’avais envie de découvrir cette histoire et vu que mon homme, lui, n’était pas motivé à voir le film, je me suis tournée vers le livre écrit par Del Toro et Daniel Kraus.

Dès le début, j’ai trouvé que c’était fort intriguant. J’ai aimé la personnalité, un peu effacée d’Elisa et tout le mystère autour de la créature. Mais bien vite, je trouve que ça s’essouffle.

Au final, j’ai trouvé cette histoire assez longue et ennuyante. Et la fin est assez prévisible.

Bref, bien que ce ne soit pas une lecture désagréable, je ne compte pas vous le recommander. Je l’ai déjà personnellement à moitié oublié !


  • Auteurs : Guillermo Del Toro et Daniel Kraus
  • Commencé le : 26/11/2018
  • Terminé le : 28/11/2018
  • Edition : Bragelonne
  • Genre : Fantastique
  • Pages : 384
  • Sorti le : 07/03/2018
  • Note : 3/5

Le maître du temps, tome 2 : Le paria

Vu que l’année passée, à la même période, j’avais passé un excellent moment avec le premier tome, je me suis, aujourd’hui, penchée sur le deuxième volume appelé Le Paria. Bon déjà, je ne remercie pas du tout ma mémoire d’avoir complètement oublié l’intrigue et les personnages. Du coup, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce deuxième opus vu que je ne me souvenais de rien !

Mais une fois que les souvenirs ont enfin émergé, j’ai pris plaisir à découvrir davantage Tarod et Cyllan. Drachea, n’en parlons même pas, on ne s’attache pas du tout à lui et on a juste envie qu’il disparaisse de l’histoire tout de suite.

L’intrigue devient encore plus sombre, encore plus noire dans ce deuxième volume et j’aime toujours autant ces nuances de gris : personne n’est bon, personne n’est mauvais !

Du coup, je vais essayer de laisser moins de temps passer avant d’entamer le troisième et ultime tome !

Autrice : Louise Cooper

Commencé le : 11/07/2018

Terminé le : 23/07/2018

Edition : Bragelonne

Genre : Fantasy

Pages : 342

Sorti le : 28/09/2001

Note : 3/5

Jason Ciaramella – Fais de beaux rêves Cthulhu

Voilà un magnifique album dans lequel Cthulhu vient voir Lovecraft car il n’arrive pas à dormir. C’est une très jolie histoire qui parle des peurs de chacun et de comment les combattre ou se rendre compte qu’elles ne reposent sur rien de tangible. C’est une bonne manière de dédramatiser la situation. Vous imaginez, si même le grand Cthulhu a peur !

Les dessins sont vraiment fantastiques. J’aime tellement les traits ronds de Greg Murphy qui nous fait un Cthulhu tout mignon !

Un joli coup de coeur pour cet ouvrage qui a aussi plus à ma mini-pouce !

Zoo thématique : Imaginarium : Cthulhu

Auteurs : Jason Ciaramella, Greg Murphy

Commencé le : 27/01/2018

Terminé le : 27/01/2018

Edition : Bragelonne

Genre : Album

Pages : 28

Sorti le : 15/11/2017

Note : 5/5

Kim Newman – Anno Dracula, tome 1

Cela fait des années qu’on me recommande chaudement Anno Dracula. D’ailleurs, il poireautait dans ma PAL depuis un sacré bout de temps ! Et pourtant, je dois vous avouer que je n’avais pas du tout envie de lire. Pourquoi ? Simplement pour l’intrigue : c’est une suite utopique de Dracula. Et Dracula, moi, je l’aime tel que l’a écrit Bram Stoker. Point barre. Pas besoin de suite.

Et puis, j’ai commencé ce livre. Je me suis dit : “oh mais c’est bien écrit”. Puis “oh il respecte bien les personnages”. “Tiens, il introduit des personnages historiques tels qu’Oscar Wilde ou la reine Victoria mais il le fait plutôt pas mal”. Bref, j’ai été charmée de bout en bout par l’oeuvre de Kim Newman. Et je pense savoir pourquoi : c’est un vrai passionné de Dracula. Je ne sens aucune appropriation du mythe de sa part mais bien un prolongement, comme un amoureux qui voudrait rester plus longtemps auprès de sa dulcinée.

Bref, je ne vous dis même pas de quoi ça parle. Nous sommes à Londres, en 1888. Les vampires sont partout et Dracula, est au sommet, il est même marié à la reine Victoria. Un tueur au scalpel fait son apparition. Ses cibles ? Les prostituées vampires de White Chapel.

Le rythme d’Anno Dracula est assez lent et les personnages sont fort nombreux mais je ne me suis pas perdue dans le récit. J’ai bien aimé les deux personnages principaux : Charles Beauregard, l’enquêteur et Genevière Dieudonné, une vampire d’une autre lignée que celle de Dracula. Ceux que l’on connait déjà continuent leurs petites aventures et j’avoue que j’ai trouvé le tout fort crédible.

Le style est exquis, ressemblant à celui du XIXème siècle avec moult détails.

A la fin, on a plus de 150 pages de notes où Kim Newman décortique chaque chapitre. Et c’est là qu’on voit toute la passion qu’il a mis dans son oeuvre. C’est simple : il y a des références partout sur les oeuvres culturelles fantastiques. C’est absolument hallucinant !

Bref, je suis vraiment tombée sous le charme d’Anno Dracula et je continuerai l’aventure avec grand plaisir. N’attendez pas comme moi pour vous lancer !

Auteur : Kim Newman

Titre : Anno Dracula

Edition : Bragelonne

Genre : Fantastique, uchronie

Pages : 473

D’autres avis : Chess, Kincaid

Louise Cooper – Le Maître du temps, tome 1 : L’initié

Sur les 3 livres de fantasy que j’ai lu durant le mois de la fantasy, je peux vous dire que c’est celui que j’ai préféré !

J’ai vraiment été embarquée du début à la fin au côté de Tarod. On le découvre enfant et on va suivre avec lui son initiation. Mais Tarod n’est pas un élève comme les autres. Non, ce n’est pas le plus doué, pati pata comme dans tous les classiques du genre. Tarod cache un côté sombre qui donne vraiment beaucoup d’intérêts à cette histoire.

J’ai aussi aimé les personnages secondaires de ce premier opus. Et que dire du rythme ? Il n’y a pas de temps mort tout simplement ! La fin donne vraiment très envie de se jeter sur la suite. Ce sera peut-être pour bientôt pour moi.

Auteur : Louise Cooper

Titre : Le maître du temps, tome 1 : L’initié

Edition : Bragelonne

Genre : Fantasy

Pages : 368

D’autres avis : Lefso, Koré