Kim Newman – Anno Dracula, tome 1

Cela fait des années qu’on me recommande chaudement Anno Dracula. D’ailleurs, il poireautait dans ma PAL depuis un sacré bout de temps ! Et pourtant, je dois vous avouer que je n’avais pas du tout envie de lire. Pourquoi ? Simplement pour l’intrigue : c’est une suite utopique de Dracula. Et Dracula, moi, je l’aime tel que l’a écrit Bram Stoker. Point barre. Pas besoin de suite.

Et puis, j’ai commencé ce livre. Je me suis dit : « oh mais c’est bien écrit ». Puis « oh il respecte bien les personnages ». « Tiens, il introduit des personnages historiques tels qu’Oscar Wilde ou la reine Victoria mais il le fait plutôt pas mal ». Bref, j’ai été charmée de bout en bout par l’oeuvre de Kim Newman. Et je pense savoir pourquoi : c’est un vrai passionné de Dracula. Je ne sens aucune appropriation du mythe de sa part mais bien un prolongement, comme un amoureux qui voudrait rester plus longtemps auprès de sa dulcinée.

Bref, je ne vous dis même pas de quoi ça parle. Nous sommes à Londres, en 1888. Les vampires sont partout et Dracula, est au sommet, il est même marié à la reine Victoria. Un tueur au scalpel fait son apparition. Ses cibles ? Les prostituées vampires de White Chapel.

Le rythme d’Anno Dracula est assez lent et les personnages sont fort nombreux mais je ne me suis pas perdue dans le récit. J’ai bien aimé les deux personnages principaux : Charles Beauregard, l’enquêteur et Genevière Dieudonné, une vampire d’une autre lignée que celle de Dracula. Ceux que l’on connait déjà continuent leurs petites aventures et j’avoue que j’ai trouvé le tout fort crédible.

Le style est exquis, ressemblant à celui du XIXème siècle avec moult détails.

A la fin, on a plus de 150 pages de notes où Kim Newman décortique chaque chapitre. Et c’est là qu’on voit toute la passion qu’il a mis dans son oeuvre. C’est simple : il y a des références partout sur les oeuvres culturelles fantastiques. C’est absolument hallucinant !

Bref, je suis vraiment tombée sous le charme d’Anno Dracula et je continuerai l’aventure avec grand plaisir. N’attendez pas comme moi pour vous lancer !

Auteur : Kim Newman

Titre : Anno Dracula

Edition : Bragelonne

Genre : Fantastique, uchronie

Pages : 473

D’autres avis : Chess, Kincaid

Louise Cooper – Le Maître du temps, tome 1 : L’initié

Sur les 3 livres de fantasy que j’ai lu durant le mois de la fantasy, je peux vous dire que c’est celui que j’ai préféré !

J’ai vraiment été embarquée du début à la fin au côté de Tarod. On le découvre enfant et on va suivre avec lui son initiation. Mais Tarod n’est pas un élève comme les autres. Non, ce n’est pas le plus doué, pati pata comme dans tous les classiques du genre. Tarod cache un côté sombre qui donne vraiment beaucoup d’intérêts à cette histoire.

J’ai aussi aimé les personnages secondaires de ce premier opus. Et que dire du rythme ? Il n’y a pas de temps mort tout simplement ! La fin donne vraiment très envie de se jeter sur la suite. Ce sera peut-être pour bientôt pour moi.

Auteur : Louise Cooper

Titre : Le maître du temps, tome 1 : L’initié

Edition : Bragelonne

Genre : Fantasy

Pages : 368

D’autres avis : Lefso, Koré

Barry Lancet – Tokyo Kill

Ouuuh que cette lecture m’a fait du bien !

Outre l’intrigue autour des triades chinoises très intéressante, j’ai surtout aimé l’ambiance de ce roman. On se croirait vraiment à Tokyo. L’auteur cite les quartiers, les enseignes de magasins et moi, en un clin d’oeil, j’étais de retour dans la cité tokyoïte.

Le style  de Barry Lancet est fluide et on n’a aucun mal à se plonger dans le roman. Le héros, Brodie, est par contre un peu froid et je n’ai pas trop aimé la relation qu’il a avec sa fille, si distante alors qu’elle n’a plus que lui.

Bref, rien que pour cette plongée dans Tokyo, je recommande ce livre mais outre cela, c’est un bon thriller efficace !

Auteur : Barry Lancet

Titre : Tokyo Kill

Edition : Bragelonne

Genre : Thriller

Pages : 360

D’autres avis : Ena

William Heaney – Mémoires d’un Maître Faussaire

Mémoires d'un maître faussaire

Comme beaucoup de personnes je pense, j’ai acheté cet ebook au cours d’une opération Bragelonne où tous les les ebooks sont à 0,99 cents.

Mon impression pourrait ressemblait à ça  : Qu’il est étrange ce roman. C’est un roman fantastique évidemment vu que William Heaney voit des démons mais ses autres problèmes sont tous très terre à terre, ce qui donne l’impression que c’est un roman contemporain.

Le roman est écrit comme de vrais mémoires et on peut se demander si finalement les démons existent vraiment ou si ce sont simplement des hallucinations de William Heaney.

Au niveau de l’intrigue, elle m’a semblé classique et un peu lente.

Bref, une lecture agréable tout de même mais dont je ne garde déjà que peu de souvenirs (la lecture date d’août 2014).

Auteur : William Heaney

Titre : Mémoires d’un maître faussaire30

Edition : Bragelonne

Genre : Fantastique

Pages : 334

D’autres avis : Nathalie, Herbefol, Koré

Pierre Pevel – Les lames du cardinal, tome 3 : Le Dragon des Arcanes

Les-lames-du-cardinal-tome-31

C’est toujours en compagnie de Nathalie, Thalia et Ethernya que j’ai continué et terminé cette trilogie signée Pierre Pevel. Dans cette dernière partie, les choses s’accélèrent et le tome est riche en action. Je suis néanmoins déçue de certains événements : certains faits importants se déroulent entre les deux derniers tomes et on n’a pas toutes les réponses à la fin de ce volume. Je rejoins Nath dans le fait que l’auteur se perd souvent dans des histoires secondaires et nous présente trop de personnages. De ce fait, on a parfois l’impression que l’intrigue principale passe à la trappe. Je redoutais que ce tome soit bâclé. C’est finalement un peu le cas pour moi.

Néanmoins, on ne peut enlever les qualités de cette saga. C’est toujours aussi trépidant et intéressant de suivre les lames du Cardinal. Ce mélange entre histoire et fantasy fonctionne toujours à merveille et on n’a pas le temps de s’ennuyer. Le style de Pierre Pevel est fluide et agréable. Mon avis est globalement positif pour cette série et je pense que c’est grâce à mes co-lectrices. Grâce à nos résumés et aux suppositions que nous faisions tout au long de notre lecture, je n’ai pas été perdue dans l’intrigue (ce qui je pense aurait été le cas si je l’avais lu toute seul) et a donné un peu de piquant à l’histoire.

Les personnages sont toujours aussi attachants et j’ai aimé suivre leur progression ou leur évolution dans ce dernier volet.

Bref, Pierre Pevel n’a vraiment pas à rougir face aux auteurs anglo-saxons. Sa trilogie est originale et permet de donner un second souffle aux romans de cape et d’épée. Je lirai probablement d’autres ouvrages de cet auteur.

Retrouvez également l’avis de Nathalie, Thalia et Ethernya (liens à venir).

Auteur : Pierre Pevel

Titre : Les lames du Cardinal, tome 3 : Le dragon des Arcanes

Edition : Bragelonne

Genre : Fantasy

Pages : 329

Lu dans le cadre du challenge Un genre par mois de Nathalie.

Un genre par mois mars