Marc Spaccesi – Acompte d’auteur

acompte d'auteur Ce livre est le témoignage de Marc Spaccesi qui nous raconte son parcours pour être édité.

En tant que blogueuse, j’étais très intéressée de découvrir cet ouvrage. Comme pas mal de mes comparses, je reçois souvent des messages d’auteur désirant me faire découvrir leur oeuvre. Il arrive parfois que le respect n’est pas présent et que j’ai le sentiment d’être simplement un outil et non une personne pour ses auteurs.

Ce livre m’a aidée à mieux les comprendre. En effet, dans ce livre, on voit très bien dans quelle univers difformant se trouve certains auteurs. Galvanisé par les bonnes critiques des proches, l’auteur semble sur un petit nuage et ses propos sur son travail semblent très prétentieux. De ce fait, une fois le livre publié, l’auteur va tenter de parler de son livre par tous les moyens et à tous ceux qu’il peut croiser : ses proches, les librairies, les visiteurs de salon, etc. C’est souvent à ce moment-là que les blogueurs sont également contactés. L’auteur n’en fait pas part ici vu qu’il a publié ses livres avant que la blogosphère soit vraiment présente. Mais de ce fait, on peut comprendre les réactions très vives voir violentes de ces auteurs qui tout d’un coup se prennent une baffe dans la face : un blogueur qui répond sèchement à un mail général, mauvaises critiques sur les blogs ou dans la presse ou le refus des éditeurs. L’auteur n’ayant reçu que des éloges jusque là, c’est un vrai électrochoc pour lui.

Loin de trouver l’homme derrière cet ouvrage attachant, j’ai eu plutôt pitié de lui qui faisait passer ce désir d’être édité avant tout le reste, même avant sa famille. Mais ce qui me chagrine un peu dans ce témoignage, c’est qu’il n’explique pas pourquoi l’auteur désire à tout prix être publié, reconnu. Pourquoi ses livres ne peuvent pas rester dans un tiroir ou uniquement lu par ses proches ? Pourquoi faut-il que la Terre entière entende parler de son oeuvre ? Pourquoi ce projet mérite autant de sacrifices ? Cet aspect n’est pas présent dans ce livre, ce qui est plutôt dommage car c’est vraiment ce qui m’interpelle et me questionne le plus.

Voilà donc un ouvrage intéressant mais également effrayant. Jusqu’où est-on prêt d’aller pour être publié ? Voilà en gros ce que raconte ce livre.

Auteur : Marc Spaccesi

Titre : Acompte d’auteur

Genre : Témoignage

Edition : Bookstory

Pages : 120

François Buschaud – Cours toujours

cours toujours

En Floride, et précisément à Avalon dans le comté de Sarasota, l’athlétisme est roi. Alors quand le corps d’une jeune athlète très prometteuse de 17 ans est retrouvé calciné, toute la ville est en émoi. Et si ce n’était qu’un début ?

Comme le montre la couverture, Cours toujours est un « fast thriller », c’est-à-dire un thriller sans temps mort et c’est certainement le gros plus de ce livre. Je ne me suis pas ennuyée une seconde durant cette enquête. Je n’avais même qu’une envie : dévorer les pages !

Il faut dire que le programme est plutôt alléchant, un meurtre si horrible dans une petite ville idyllique donne vraiment envie de savoir plus et débusquer le coupable. A ce propos, même si j’ai su en partie découvrir la vérité, je suis tout de même très satisfaite de cette intrigue que j’ai trouvé bien construite et pas trop simpliste.

Ce livre était aussi une belle plongée dans le monde de l’athlétisme. Ce sport est vraiment la toile de fond de cette histoire et rend le récit plus original justement par ce sport assez méconnu de ma part.

Le style de François Buschaud est accrocheur et très fluide. Il a su parfaitement maîtrisé le suspense et m’a amené jusqu’au bout de son histoire en moins de deux.

Bref, je ne m’attendais pas à grand chose en ouvrant cet ebook et j’ai finalement fait une agréable découverte. Je vous le conseille !

Challenge des globe-readers

Escale 18/+75 : Sarasota, Floride, USA

Auteur : François Buschaud

Titre : Cours toujours

Edition : Bookstory

Genre : Thriller

Pages : 219

D’autres avis sur Bookstory.fr

Marc Spaccesi – Coda

Coda

Coda, c’est l’histoire de Mathilde qui a du mal à se remettre de la mort de sa fille. C’est grâce à la musique, et à la Coda de Schubert pour être précis qu’elle va enfin vivre à nouveau.

Voilà le pitch de ce petit roman qui malheureusement ne m’a pas marqué durablement. Le style de Marc Spaccesi est pourtant fluide et agréable. Il arrive très bien à nous faire partager sa passion de la musique.

Mais je n’ai pas su m’attacher aux personnages. Peut-être parce que l’histoire de Mathilde nous est raconté à la troisième personne ? Je pense qu’il aurait été plus judicieux de la laisser parler car là, je n’ai pas du tout été empathique avec ce qui lui arrivait. Je me sentais totalement extérieure à cette intrigue.

J’ai également eu l’impression que le sujet a été maintes et maintes fois traité dans la littérature et je n’ai pas trouvé un élément spécial qui aurait rendue ma lecture inoubliable. Je regrette également qu’il n’y ait pas un ancrage géographique et temporel plus marqué. C’est toujours agréable de découvrir une nouvelle région de France mais ici, je n’ai pas vraiment eu l’impression de voyager.

Quant à la couverture, je la trouve très sobre. Elle n’est pas vraiment à mon goût mais je pense qu’elle illustre bien ce petit roman.

Bref, ce livre va malheureusement être rapidement oublié pour ma part mais il saura peut-être vous toucher !