Vanessa et Diana Callico – La Croisade des Carpates

La croisade des carpates

La Croisade des Carpates a directement attiré mon regard. Ce roman présente un savant mélange de roman historique et fantastique, tout ce que j’adore ! L’histoire ? C’est celle d’Eva, jeune étudiante en littérature qui a choisi comme sujet de thèse l’Apocalypse. Mais c’est également celle des Croisades de Vlad Drakul au XVème siècle. Oh et aussi celle d’événements étranges qui se passe dans le monde contemporain : des personnes semblent possédées et commencent à parler en ancien roumain…

Comme vous voyez, c’est un roman qui prend des tas de directions différentes et c’est vraiment ce que j’ai apprécié dans ce récit. Tantôt roman historique, tantôt fantastique ou de science-fiction et même thriller, La Croisade des Carpates est vraiment à la croisée des genres. C’est également un roman au vocabulaire et au contexte très riches. Rien n’est laissé au hasard et les auteurs prennent vraiment le temps de peaufiner leur univers.

Les personnages sont également intéressants. Vlad Drakul m’a tout de suite intriguée. J’ai eu un peu plus de mal au début avec Eva qui semble être femme soumise à son copain mais elle prend de l’épaisseur par la suite.

Néanmoins, j’ai remarqué quelques ombres au tableau. Le résumé d’abord, qui je trouve, en dit beaucoup trop. Il nous parle même d’un événement qui se passe quasiment à la moitié du récit, occultant de ce fait toute la première partie qui est pour moi la plus intéressante. Ensuite, j’avoue avoir été un peu déçue par la seconde moitié. Le récit ne se passe plus que dans un seul espace temporel, on se concentre sur certains personnages alors qu’avant on avait une vue d’ensemble plus agréable et plus originale.

Malgré cela, La Croisade des Carpates reste un très bon roman. J’ai grandement apprécié le monde créé par Diana et Vanessa Callico et surtout leur écriture si belle et si riche qui rend cette histoire savoureuse. A découvrir donc !

Challenge des globe-readers

Escale 24/+75 : Les Carpates, Roumanie

Auteurs : Diana et Vanessa Callico

Titre : La Croisade des Carpates

Genre : Fantastique, historique

Edition : Asgard

Pages : 376

D’autres avis : louveArwenJamestinenymeriaannabookOllieCrocBookfantasybooksaddictFafouSariahloulesangdeslivresOksambreLes lectures de LilyLiliFlower66LygabrielleviszsElo DitMarmotteDawnLivres-et-fantasiesamlorAnGee ErsatzWolfsrainakashahooked-on-the-book

Jean-Claude Bologne – Fermé pour cause d’Apocalypse

fermé pour cause d'apocalypse 2

Léon-Joseph était un fervent syndicaliste de son vivant. Une fois mort, son combat ne va pas s’arrêter. Tout va commencer lorsqu’il débarque en enfer. On lui demande de signer le registre pour rentrer mais Léon-Joseph qui ne sait même pas pourquoi il est tombé dans cet univers infernal, refuse.

Ce roman absurde est agréable à lire. J’ai aimé suivre les péripéties de Léon-Joseph et voir comment il chamboulait complètement l’Enfer puis le paradis. C’est plutôt marrant de voir les coulisses de l’Enfer et les conditions de travail des diablotins. Le décor, lui, est bien lugubre et m’a par moment fait penser à Silent Hill avec un petit côté industriel désaffecté en plus. Mais ce roman est plus profond qu’une petite comédie burlesque d’outre-tombe.

En effet, le destin de Léon-Joseph est très important dans cette histoire. Avec lui, nous remontons son passé pour découvrir ce qui l’a fait basculer en Enfer mais également le grand rôle qu’il a à jouer là-bas. Ce court roman pousse pas mal de réflexions censés sur notre avenir et sur l’apocalypse mais également sur l’amour et la douleur. Le pitch léger de cette histoire est donc rapidement balayé par des questions bien plus essentielles pour l’humanité.

Le style de Jean-Claude Bologne est soutenu. C’est pourquoi ces 111 pages ne se lisent pas en une petite heure. Il faut prendre le temps de l’apprivoiser.

Le seul défaut, mais qui n’est pas des moindres pour moi est que ce livre ne reste pas en mémoire. A peine une semaine après lu, j’ai eu du mal à rédiger cette chronique, tellement le souvenir de cette lecture me semblait lointain.

Voilà donc un récit intéressant mais pas inoubliable pour ma part. Faites-vous en votre propre idée !

3 sur 5

Auteur : Jean-Claude Bologne

Titre : Fermé pour cause d’apocalypse

Edition : Pascal Galodé

Genre : Fantastique

Pages : 111

D’autres avis : La cause littéraire, Michel Dubat

Jacques Fuentealba – La Boîte de Schrödinger, saison 2

La boîte de Schrödinger saison 2

Je ne peux commencer cette chronique qu’en soulignant la magnifique couverture de Sixio. Elle invite directement au voyage… Et le voyage sera éclectique car cinq grands thèmes sont abordés dans ce recueil : les monstres, les apocalypses, Les Trompe-la-mort, l’humour et les vampires. Chacun d’eux pouvant être acheté séparément.

J’ai été admirablement surprise par la diversité des textes de Jacques Fuentealba. Je ne peux malheureusement pas vous expliquer mon ressenti sur chaque nouvelle de ce recueil tellement elles sont nombreuses et je vais donc me contenter de vous dire que le thème des vampires m’a beaucoup plu. L’auteur arrive à s’affranchir du mythe déjà bien usé pour nous offrir des intrigues originales et décalées. J’ai beaucoup apprécié la nouvelle nous expliquant pourquoi les vampires n’avaient pas de reflet par exemple. J’ai également bien aimé  les histoires mettant en scène les Dieux, le diable ou le peuple amérindien. La partie relative à l’humour n’a pas su me tirer un sourire malheureusement. A croire que j’ai un problème en ce moment à ce niveau vu que depuis quelques semaines, je n’arrive plus à trouver mes lectures drôles même quand elles sont censées l’être. Bref !

Le style est quant à lui toujours aussi fluide. Je ne le trouve pas particulièrement transcendant mais j’arrive à me plonger dans les nouvelles sans problème. L’écriture s’efface donc au profit de l’histoire pour moi et ce n’est pas pour me déplaire.

Comme vous pouvez le voir, Jacques Fuentealba nous offre une palette complète de son talent ici. Ce recueil est peut-être la meilleure manière pour découvrir l’oeuvre de cet auteur ! Je vous le conseille ;).

4 sur 5

Du même auteur :

Le syndrome de la page noire

 

Auteur : Jacques Fuentealba

Titre : La Boîte de Schrödinger, saison 2

Edition : Walrus

Genre : Nouvelles, Fantastiques

Les Artistes Fous Associés – Fin(s) du monde : 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse

Fin(s) du monde 20 récits pour en finir avec l'apocalypse L’Apocalypse ? Maintenant qu’elle est derrière nous, nous pouvons lire des nouvelles la mettant en scène sans tomber dans la paranoïa. C’est ce que nous propose ce recueil intitulé Fin(s) du monde : 20 recueils pour en finir avec la fin du monde des Artistes Fous Associés.

J’ai de suite été charmée par la démarche d’associer à chaque nouvelle une illustration qui lui correspond. Dans de recueil, on remarque une diversité dans la manière d’imaginer la fin du monde mais également une diversité chez les auteurs : ils sont de tous les âges et de tous les horizons. Les histoires qu’elles soient courtes ou plus longues sont toutes très originales. Les plus marquantes resteront pour La fin d’un monde de Corvis dont le twist de fin m’a totalement prise par surprise et De terre et de sang de Herr Mad Doktor dont j’ai beaucoup aimé la thématique.

J’ai tout de même trouvé le recueil un peu long. J’ai plus l’habitude des recueils alliant 10 ou 12 textes. Ici, il y en a 20 et j’ai mis quasi une semaine à tout lire car j’ai besoin de faire une pause entre chacune d’elle pour éviter de me lasser.

Les illustrations ont su moins me capter. Elles sont abstraites et ne font pas partie des dessins qui me touchent généralement. Evidemment, cela dépend de la sensibilité de chaque lecteur. Peut-être qu’elles sauront vous plaire.

En conclusion, j’ai trouvé ce recueil de nouvelles agréable à lire mais pas transcendant pour autant. Je vais suivre de près les publications de ce collectif d’auteurs car j’ai tout de même beaucoup aimé l’originalité de l’ensemble.

3 sur 5 Auteur : Les Artistes Fous Associés

Titre : Fin(s) du monde : 20 récits pour en finir avec l’Apocalypse

Edition : Les Artistes Fous Associés

Genre : Nouvelles, Science-fiction

D’autres avis : Laure

Charlie Adlard, Robert Kirkman – Walking Dead, tome 7 : Dans l’oeil du cyclone

Comme le titre le laisse suggérer, ce septième volume est une sorte de calme avant la tempête.

Après tous les évènements effroyables qui ont secoué la communauté, celle-ci prend le temps de souffler un peu et les petites et grandes joies éclatent. On les partage évidemment avec eux même si j’ai eu un gros noeud dans la gorge car je savais que cette période n’allait pas durer.

Les personnages oublient un peu qu’ils vivent dans un monde apocalyptique et que les zombies dominent la planète. Ce tome est donc relativement différent des précédents mais il fait un peu de bien au moral. Robert Kirkman qu’il peut aussi nous montrer d’autres choses, d’autres manières d’aborder cette histoire.

On m’a dit que le huitième volume était terrible, j’ai hâte de voir ce que cela donne !

4 sur 5

D’autres critiques BD et comics à lire chez Mango pour le rendez-vous :

Auteurs : Charlie Adlard

Titre : Walking dead, tome 7 : Dans l’oeil du cyclone

Edition : Delcourt

Genre : Comic, zombie

Pages : 135

D’autres avis : Acr0TatsuEmmaDorianTheDoctorWho