Les larmes de l’olivier

Odette est Bretonne, fille d’ostréiculteurs, travaille à la Sorbonne, milite pour des causes nobles, justice sociale, droits de l’Homme, liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nous sommes en 1950.

Mohand est Algérien, grand, balèze, déteste l’hypocrisie et les esprits tordus. Né en Kabylie, montagnard de père en fils, berger ayant le certif’ en poche, il s’expatrie.

Motif récurrent, gagner un peu de monnaie ! Ils se rencontrent à Paris. Tout de suite, elle lui saute au cou.

Le coup de foudre d’avant-hier s’étiole dès la naissance du premier bébé. Odette s’est-elle trompé en épousant le Viking du Djurdjura ? Le mariage mixte est-il responsable de la débâcle de ce couple ? Mohand reste à Paris jusqu’à sa retraite. Puis retour à la case départ, la Kabylie.

Voilà un chouette roman de cette rentrée littéraire. Direction, la Kabylie avec Mohand qui revient au pays après avoir passé des décennies en France. Là-bas, il a vécu l’amour avec Odette et a eu 3 beaux enfants. Mais tout cela est désormais du passé pour lui.

C’est plein de rancoeur que nous découvrons Mohand. Odette, son ex-femme semble avoir été monstrueuse avec lui tout comme la France. Mais peu à peu, le portrait qu’il donne des autres se fissure et on se rend compte que Mohand n’est pas si parfait que ça.

J’ai trouvé ce roman assez intéressant car il permet de se rendre compte de la désillusion que peut être le changement de pays (surtout un pays qui fait rêver comme la France pour le Maghreb ou les Etats-Unis).

C’est aussi l’occasion de découvrir les traditions kabyles telles que l’entraide, le respect des aînés, etc.

Le style de Mustafia Haciane est assez oral, sans être rébarbatif. Il permet de s’attacher à Mohand et découvrir l’histoire de son point de vue.

J’ai moins apprécié la construction de l’intrigue avec les aller-retours faits entre le présent et le passé. J’aurais préféré une intrigue plus linéaire.

Bref, c’est au final un roman assez agréable sur un sujet original mais qui ne m’a pas plus enthousiasmée que cela.

Lu dans le cadre de Masse Critique de Babelio :

4/6

Infos complémentaires

  • Auteur : Mustafa Haciane
  • Commencé le : 27/10/2018
  • Terminé le : 29/10/2018
  • Edition : Erick Bonnier
  • Genre : Contemporain
  • Pages : 388
  • Sorti le : 30/08/2018
  • Note : 3/5