J.K. Rowling – Une place à prendre

Je vous avoue que j’ai un peu la pression. Je ne compte plus le nombre de personnes qui m’ont dit être intéressée de lire mon avis. Mais je vais donc tenter de donner mon opinion sincère sur ce livre.

Je commence tout de suite par vous dire que j’ai suivi un conseil que m’avez donné plusieurs blogueurs : prendre des notes. Durant les 100 premières pages, je notais tous les personnages qui nous étaient présentés. De ce fait, je n’ai jamais été perdue. On reproche souvent à ce livre d’avoir trop de personnages. Pour ma part, je peux vous dire que la technique fonctionne et est largement suffisante pour ne pas les confondre.

Dans son nouveau bouquin, J.K. Rowling nous présente les habitants du petit village de Pagford dans lequel Barry Fairbrother, un conseiller paroissial, vient de mourir subitement. Au programme de ce livre, des manigances à gogo pour briguer le poste qui vient de se libérer. Et les éternelles querelles vont recommencer…

Les personnages sont  au coeur de ce récit. Chaque protagoniste nous est présenté en détail. Nous découvrons la vie de plusieurs familles ainsi que l’impact que la mort de Barry Fairbrother va avoir sur leur quotidien. Et dans tout ce climat tendu, il y a les adolescents qui tentent comme ils peuvent de s’amuser, d’échapper à cette réalité. Chacun d’entre eux a su me toucher que ce soit Krystal qui doit jouer le rôle de l’adulte vis-à-vis de son petit frère mais également de sa mère, Sukhvinder, une jeune fille mal dans sa peau ou Andrew, amoureux de la belle Gaia, qui tente d’oublier ce qui se passe dans sa propre famille. Je me suis tellement attachée à ces personnages que j’ai été empathique envers chacun d’entre eux. Je vivais par procuration tout ce qui leur arrivait. Résultat, j’ai fini ce roman totalement scotchée. C’était dur émotionnellement pour moi de refermer ce livre, dur de quitter ses personnages tant aimés.

Mais outre cela, Une place à prendre est également un roman social qui nous offre une plongée dans la vie à la campagne. Entre les plus nantis et ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts, J.K. Rowling dresse un portrait complet de toutes les couches sociales. C’est parfois, dur, cruel et choquant d’entendre certains propos. Je pense par exemple à une famille aisée qui ne rêve que de fermer la clinique de désintoxication.

Quant au style de J.K. Rowling, il est tout aussi fluide que dans Harry Potter. Les pages se tournent à une vitesse folle. Preuve en est, j’ai lu plus de 400 pages en une seule journée, ce qui est plutôt rare chez moi. L’auteur s’adapte aux langages de chaque personnage, soutenu pour certains, très populaire pour les classes inférieures. L’écriture participe activement à nous plonger dans le roman.

Je pense que vous me voyez venir… Une place à prendre est une vraie claque pour moi, un coup de coeur ! J’ai vraiment été happé du début à la fin par cette intrigue bien ficelée. Je me suis rapidement projetée dans certains personnages et je n’ai pas vu le temps passer avec ce livre. Bref, je n’ai rien à reprocher à ce tout nouveau roman de J.K. Rowling. Alors, à quand le prochain ?

5 sur 5

5ème roman que je lis pour le challenge 1% du Challenge 1% littéraire. Le coup de coeur que j’attendais tant est enfin arrivé !

Auteur : J.K. Rowling

Titre : Une place à prendre

Edition : Grasset

Genre : Drame, Contemporain

Pages : 680

D’autres avis :  CroutonBelledenuit, Argali, Azilis, Sevmarguerite, Stephie, Ethernya

41 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.