Farouches highlanders, tome 1 : Hannah et le Highlander

J’ai craqué pour cette romance, car ça faisait longtemps que je n’avais plus vibré pour des highlanders en kilt. Et au final, il y a du bon et du moins bon dans ce roman. Je vous explique tout de suite mon avis.

Avant tout, je vous présente donc Hannah, une jeune fille pas très jolie, selon ses dires, mais qui dispose d’une très grosse dot et a donc de nombreux prétendants. Elle n’a pas sa langue dans sa poche non plus ! Puis arrive Alexander, qui fait un peu rustre avec ses cheveux longs et noirs et ses nombreuses cicatrices mais qui tombe sous son charme.

Ce qui est intéressant dans ce roman, c’est qu’on ne s’attarde pas trop sur la phase séduction mais plutôt sur la construction de leur couple. Et ça change de ce que je lis habituellement donc voilà un bon point ! On parle aussi un peu du contexte des Highlands à cette période et de l’exploitation croissante des moutons.

En revanche, on retombe très vite dans les travers du genre : à savoir que moult problèmes repose sur des quiproquos et un manque de communication entre les conjoints. C’est tellement vu et revu que ça en est agaçant.

Après, ils sont tous les deux assez sympathiques. Que ce soit Hannah, qui manque de confiance en elle et qui veut beaucoup parler ou Alexander, qui a énormément de mal à s’exprimer et préfère l’écrit et qui cache une enfance malheureuse qui a laissé de nombreuses traces sur sa personnalité.

Ce ne sera pas la romance de l’année à mon avis mais cela reste une histoire d’amour efficace (bien qu’un peu longuette) et je lirai peut-être bien les autres tomes.

Autrice : Sabrina York

Titre VO : Hannah and the Highlander

Commencé le : 15/03/2018

Terminé le : 22/03/2018

Edition : J’ai lu

Genre : Romance historique

Pages : 375

Sorti le : 07/02/2018

Note : 3/5

Nora Roberts – La promesse de Noël

J’ai commencé le Cold Winter Challenge par cette petite romance de Noël. Et j’avoue que c’était plutôt chouette !

Shane Abbott vient d’hériter de la maison de sa grand-mère. Elle décide de la retaper et de monter un magasin d’antiquités et un musée. De l’autre côté du bois, un nouveau voisin arrive : Vance Banning, un bûcheron mystérieux qui ne la laisse pas de marbre.

J’ai apprécié pas mal de choses dans cette romance. Tout d’abord, le caractère de Shane, une jeune femme pétillante, qui sait exactement ce qu’elle veut. Elle a des réactions franchement badass par moment, dommage qu’elle ne s’y tienne pas toujours. J’ai aussi aimé le décor de ce petit village de montagne dans le Maryland. Les gens sont simples et très gentils. On a envie d’y rester !

La romance, quant à elle, est plutôt classique tout comme le caractère de Vance, mystérieux, mélancolique, bourru. Bref, le type, pas bien dans sa peau qui a besoin d’une femme pour se reconstruire.

Bref, dans l’ensemble, c’est une romance assez convenue mais qui présente tout de même quelques atouts. Elle se lit sans difficulté !

Escale 54/+75 : Montana, Etats-Unis

Auteur : Nora Roberts

Titre : La promesse de Noël

Edition : Harlequin

Genre : Romance

Pages : 288

Julie Klassen – Le secret de Pembrooke Park

688 pages de romance… Cela paraît beaucoup non ? Mais les avis étaient tellement enthousiastes que je me suis laissée convaincre. Et j’ai bien fait car c’est un véritable coup de coeur !

Tout commence lorsque Abigaïl et son père entendent parler de Pembrooke Park, un domaine à l’abandon depuis une vingtaine d’année. Les propriétaires proposant de louer ce bien à prix modique à la famille d’Abigaïl qui est dans une situation financière difficile est une vraie aubaine. C’est finalement seule qu’Abigaïl investit les lieux et les prépare à la venue de son père d’abord, et de sa mère et de sa soeur restées à Londres pour la Saison ensuite. Abigail est vraiment un personnage adorable. Elle fait tout pour faire plaisir à sa famille et à ses amis. C’est une jeune femme réfléchie, indépendante et très courageuse. On est très loin de la jeune fille mièvre qu’on trouve souvent dans les romances.

Ah oui, la romance ! Et bien rassurez-vous, elle est loin de prendre toute la place même si Abigail finira par avoir 3 prétendants ! C’est qu’il y a plein de choses à faire pour Abigail : aider à l’aménagement de la maison, se faire accepter par les locaux, résoudre les mystères de ce magnifique manoir. En fait, ce roman me fait penser à la fois à Jane Austen et aux romans gothiques car on y retrouve pas mal de parallèles : critique de la société, atmosphère inquiétante dans le manoir, etc.

Franchement, je n’ai pas du tout vu les pages défiler et j’ai pris énormément plaisir à suivre les aventures d’Abigail. Il faut dire qu’elle est bien entourée ! La famille Chapman a vraiment ma préférence. Il y a le padre, un peu bourru sur les bords mais on comprendra ensuite pourquoi, La mère, toute gentille et aimante, Lea, leur fille, une jeune femme effacée qui va peu à peu s’épanouir aux côtés d’Abigail, William le fils qui est vicaire et qui fait de superbes sermons ! Et il y a aussi les deux plus jeunes enfants, moins développés mais attachants tout de même.

Ce qui est aussi agréable dans ce récit, c’est qu’on n’est pas dans les bals et les froufrous comme souvent dans les romances historiques. Non, on est à la campagne avec toute sa simplicité et son charme !

Bref, au final, avouons-le, le futur amoureux d’Abigail  est intéressant mais il faut surtout lire ce livre pour savoir quel est le secret de Pembrooke Park et il vaut le coût, je vous le promets !

Auteur : Julie Klassen

Titre : Le secret de Pembrooke Park

Edition : Milady Romantique

Genre : Romance historique

Pages : 688

D’autres avis sur : Logo Livraddict

Courtney Milan – Les frères ténébreux, tome 1 : Le secret de la duchesse

Je vous avais dit dans ma chronique de la novella La gouvernante insoumise que je n’avais pas tardé à lire le tome 1 de la saga. Voici donc ma petite chronique !

Dans cette histoire, on suit donc une jeune fille, Minerva Lane, plutôt discrète, pas très jolie, elle semble condamner à épouser le seul homme qui accepte de la fréquenter et qui la considère comme une petite souris bien serviable. Mais derrière ce faciès assez commun, se cache une jeune femme de caractère à l’esprit aiguisé. Et c’est ce qu’entrevoit le duc de Clermont qui vient justement de s’installer en ville !

Bref, les personnages sont croustillants (je ne sais pas si ça se dit en revanche !). J’ai bien aimé suivre leur péripétie. Et autre point positif : la romance s’inscrit dans un vrai contexte politique, elle n’est donc pas transposable n’importe où et cela donne du cachet à l’histoire.

On suit longuement Minnie et Robert, plus loin que dans la plupart des romances et j’ai aussi beaucoup apprécié ce point.

Bref, les frères ténébreux est vraiment une saga qui m’enthousiaste en ce moment. Il ne me reste plus qu’à découvrir les autres tomes !

Auteur : Courtney Milan

Titre : Les frères ténébreux, tome 1 : Le secret de la duchesse

Edition : Milady

Genre : Historique, Romance

Pages : 391

D’autres avis : Kincaid, Galleane

Courtney Milan – Les frères ténébreux, tome 0 : La gouvernante insoumise

En juillet, c’est le mois des nouvelles et des novellas pour le challenge Un Genre par Mois. Et dans ma liseuse, j’avais celle-ci qui m’attendait. Une novella, préquelle de la saga Les frères ténébreux. Oh ben pourquoi pas ? On y suit donc Serena Barton qui réclame justice après avoir été abusé par le Loup de Clermont. Celui-ci demande donc à son homme de main, Hugo Marshall de s’occuper de cette affaire. Vous imaginez la suite n’est-ce pas ?

Hé bien franchement, j’ai passé un agréable moment avec cette novella. La romance va un peu vite évidemment mais j’ai bien aimé les tempéraments des deux protagonistes. Pour tout vous dire, j’ai tellement passé un bon moment que j’ai lu le tome 1 après !

Bref, si vous voulez tester, cette novella est gratuite sur les différentes plateformes numériques.

Auteur : Courtney Milan

Titre : Les frères ténèbreux, tome 0 : La gouvernante insoumise

Edition : Milady

Genre : Romance historique

Pages : Environ 100

D’autres avis : Galleane, Thalia