Diana Gabaldon – Outlander, tome 2 : Le talisman

Outlander tome 2 Le talisman

Vous rappelez-vous de mon coup de foudre pour le premier tome d’Outlander il y a quelques mois ? Alors, vous pouvez imaginer mon émoi à découvrir la suite des aventures de Claire et Jamie !

En commençant ce deux opus, j’ai été interloquée. L’action se passe de nombreuses années après le tome 1 et on retrouve une Claire quarantenaire et sans trace de Jamie. Mais bientôt un flashback va nous ramener auprès de notre couple d’amoureux afin de comprendre ce qui s’est passé. Et dans Le talisman, on part à leur côté en France afin de changer le cours de l’histoire !

Je suis toujours aussi fan du couple Claire/Jamie même s’ils sont loin d’être parfaits. Ils prennent des risques, se querellent parfois (et là, ça me fait toujours aussi mal !) mais on voit tout de même qu’ils sont des âmes soeurs et que rien ne pourra définitivement les séparer. Ce deuxième volume est rempli d’actions et de rebondissements en tout genre. Mon petit coeur a encore bien souffert tout au long de ce quasi millier de pages face à tout ce qui leur arrive mais c’est certainement ce qui fait le charme de cette saga : on ne peut rien présager de leur avenir ! Et pendant tout ce temps, on se demande si Jamie et Claire vont arriver à leur fin. J’ai beaucoup aimé leur passage en France. Je craignais que leurs aventures soient moins palpitantes loin des Highlands mais ce n’est pas du tout le cas.

Diana Gabaldon a toujours un style aussi fluide et agréable, ce qui fait qu’on peut lire des centaines de pages sans jamais être lassée. Elle sait toujours aussi bien rythmer les aventures de Claire.

Bref, vous l’avez compris, cette suit m’a ravie et j’espère bientôt découvrir le tome 3 !

Auteur : Diana Gabaldon

Titre : Outlander, tome 2 : Le talisman

Edition : J’ai lu

Genre : Romance, historique

Pages : 945

D’autres avis :Les livres de Céline, Koré, Candyshy, titou, Ireth, unchocolatdansmonroman, melleaurel, Cecelinou, Mycoton32, paikanne, karline05, BbeiiShoue, Little A, AlexBiscotte, Gilwen

Diana Gabaldon – Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan

Outlander 1

Tout le monde parle en ce moment d’Outlander, la série télévisée qui a commencé il y a quelques semaines. Elle est tirée d’une série de livres. Et j’ai eu l’opportunité de découvrir le premier tome il y a quelques jours. Et je peux vous dire que je comprends maintenant pourquoi tant de personnes sont en émois devant cette saga !

Le chardon et le tartan est un livre dont j’entends parler depuis quelques années. Et avec son adaptation en série, je pense qu’elle va faire un véritable boum et ce livre le mérite bien !

Pourquoi un tel succès ? Je pense qu’il y a déjà le contexte qui en fait une romance unique : Claire Beauchamp profite avec son mari d’un petit séjour en Ecosse juste après la fin de la seconde guerre mondiale. Ils sont en train de se retrouver et espèrent bien avoir un enfant dans peu de temps et oublier les horreurs de la guerre, surtout pour Claire qui a longtemps travaillé en tant qu’infirmière sur le front. Mais elle va se retrouver propulser en 1743.

Bon déjà, vous avez compris qu’il y aura des hommes en kilt dans cette histoire et rien que ça faisait que ça allait me plaire. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg… Pour tout vous dire, Outlander est devenue ma référence en matière de romance. Car il reprend tous les bons ingrédients mais surtout évite tous les clichés du genre. J’épluche cela avec vous.

Claire n’est pas une jeune femme qui rêve du prince charmant. Elle avait un mari qu’elle aimait profondément avant de faire son voyage dans le temps. Elle n’est donc vraiment pas en quête du grand amour et n’agit pas pour le trouver. D’ailleurs la relation qu’elle va construire avec Jamie va prendre du temps : des centaines de pages ! Chacun va vraiment prendre le temps de se connaître. On est loin, très loin des romances que j’ai pu lire auparavant où on sentait que les personnages avaient disons le feu aux fesses dès les premières pages.

Comme Claire, j’avoue ne pas avoir eu de coup de foudre pour Jamie mais au fur et à mesure des pages, on ne peut que devenir complètement gaga de ce personnage hyper attachant et charismatique. Difficile de ne pas devenir une groupie !

Ces deux personnages, loin d’être parfaits, sont plein de doutes et j’ai pris un énorme plaisir à voir l’évolution de leur relation. Et puis loin de se cantonner à une bête histoire d’amour, je dirai que Le chardon et le tartan est surtout une grande aventure ! Plein d’actions, de complots à déjouer, d’alliances à nouer, les personnages n’ont finalement que peu de temps à se bécoter.

J’ai dévoré et adoré ce premier tome d’Outlander. Et je n’ai qu’une hâte : me replonger au plus vites dans les aventures de Claire et Jamie car ces 852 pages à leurs côtés sont loin d’être suffisantes. En attendant, j’ai la série télévisée, qui pour l’instant me semble assez fidèle à me mettre sous la dent.

Auteur : Diana Gabaldon

Titre : Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan

Edition : J’ai lu

Genre : Romance, historique

Pages : 852

D’autres avis : Mycoton, Galleane, Karline, Paikanne

Karen Marie Moning – Les Highlanders, tome 1 : La malédiction de l’elfe noir

Les Highlanders tome 1 La malédiction de l'elfe noir

Après la fin de la série Le retour des Highlanders de Margaret Mallory, j’avais très envie de retrouver des hommes en kilt et avec Thalia, nous avons décidé de lire le premier tome des Highlanders, une série signée Karen Marie Moning.

Dans cette histoire, on suit Adrienne, femme contemporaine qui se fait catapulter à cause de fae en 1513. Après sa dernière déconvenue amoureuse, Adrienne ne supporte plus les dons juans. Et là voilà forcée de se marier à un highlander surnommé « L’étalon » à savoir Hawk.

Ce premier tome est une petite romance bien sympathique. Le couple que forment Hawk et Adrienne est vraiment électrique ! On ne voit pas trop le temps passer avec cette histoire et les rebondissements sont nombreux. Néanmoins, je suis un peu déçue de cet ouvrage car je le trouve bien en dessous de l’autre série de l’auteure Les chroniques de MacKayla Lane. Ici, bien qu’on parle un peu de fae, leur mythologie est très peu documentée. L’histoire est tellement centrée sur la romance que l’auteure nous parle finalement peu du contexte et nous présente peu de personnages (il n’y en a que 5 récurrents par exemple). On ne peut donc pas dire que cette histoire possède du cachet ou est véritablement exploitée.

Les personnages ne m’ont d’ailleurs pas plus enchantée que ça. Adrienne est un brin caricaturale à être toujours dans la position de la femme qui rejette en bloc tout homme séduisant. Et j’ai trouvé la passion de Hawk tellement brutale par moment que cela m’a vraiment mise mal à l’aise.

Cela n’empêche pas le style de Karen Marie Moning d’être toujours aussi fluide et efficace. Les joutes verbales dont elle seule a le secret ont ici aussi la part belle comme c’est le cas entre Mac et Barrons. Mais voilà, j’ai tout de même trouvé le tout un peu trop simple.

Bref, La malédiction de l’elfe noir est une lecture simple qui fait passer un bon moment mais qui ne marque pas l’esprit au fer blanc. Je ne pense pas poursuivre la saga.

Allez également voir l’avis de ma copine Thalia pour vous faire une idée.

Auteur : Karen Marie Moning

Titre : Les Highlanders, tome 1 : La malédiction de l’elfe noir

Edition : J’ai lu

Genre : Romance

Pages : 431

Emilie Fournier – Julien

julien

Delphine a 13 ans lorsqu’elle rencontre Julien et qu’elle en tombe amoureuse. Mais ils ne sont pas prêts pour une relation long terme et Delphine doit rapidement faire une croix sur cette histoire.

Julien est un petit roman de chick lit. J’avoue que vu la couverture montrant cette femme devant son dressing et le titre sur fond rose bonbon, je m’attendais à un truc très girly. Finalement, ce roman va un peu plus loin que ça.

Déjà, on rencontre Delphine à ses 13 ans lors d’un stage en informatique. C’est une adolescente déterminée, ambitieuse, très cartésienne. Elle m’a directement paru froide et j’avoue que ce sentiment ne m’a pas lâché du début à la fin. Je n’ai pas du tout apprécié Delphine. Elle semble toujours savoir mener sa barque, ne pas avoir de doute. Super intelligente, des petits copains supers qui se succèdent et une carrière très satisfaisante, Delphine a définitivement la vie parfaite. Alors même lorsqu’un beau jour dans sa vie, elle doit faire face à de grosses difficultés, je n’ai pas su m’attendrir pour elle tellement elle m’a paru antipathique tout du long.

Néanmoins, il faut bien dire que cette lecture fut bien agréable. Le style d’Emilie Fournier est fluide et l’intrigue présente quelques rebondissements. Je ne me suis vraiment pas ennuyée tout le long de ce roman.

Bref, bien que je n’ai pas été sensible aux personnages, j’ai tout de même bien apprécié ce petit livre de chick lit un peu particulier qui rime plus avec mathématique qu’avec shopping.

 

un genre par mois juillet

Auteur : Emilie Fournier

Titre : Julien

Edition : Librinova

Genre : Chick lit

Pages : 232

D’autres avis : Échappée Littéraire

Margaret Mallory – Le retour des Highlanders, tome 4 : Le Chef

Le chef

J’avais vraiment hâte de lire ce tome en compagnie de Thalia. Depuis le premier volume, Connor m’a toujours intriguée. Ben oui, c’est le leader donc forcément, il m’attirait ;). Quant à Ilysa, ce n’est que depuis un ou deux tomes que j’ai remarqué son béguin pour le chef.

Bref, ça partait plutôt bien pour cet ultime opus et finalement, ce fut encore mieux que prévu. J’ai adoré Ilysa ! A la différence des têtes brûlées que pouvaient être Sileas, Glynis ou Moira, Ilysa est plutôt une petite souris discrète et humble. Elle a un grand manque de confiance en elle et pourtant, quelle femme exceptionnelle se cache derrière ses vêtement amples et ce fichu sur les cheveux. Car Ilysa n’est pas que la femme qui suit Connor partout, c’est une guérisseuse avec un don de voyance et également une personne perspicace et les pieds sur terre. Quant à Connor, même s’il m’intriguait énormément, il m’a par moment pas mal agacée car il est franchement aveugle et têtu dans certaines situations !

L’histoire est passée comme une lettre à la poste avec moi. En un rien de temps, on se retrouve à la fin et l’intrigue principale se clôture sur une jolie happy end. Quant au jeu de chasse et de la souris entre Connor et Ilysa, je l’ai trouvé plutôt convainquant.  C’est un tome vraiment addictif.

Bref, voici une superbe conclusion pour cette très jolie saga de romance historique. L’auteur a prévu de faire une nouvelle série dans le même univers avec la génération suivante. Il me tarde de la découvrir avec Thalia.

Retrouvez l’avis de Thalia sur son blog.

Auteur : Margaret Mallory

Titre : Le retour des Highlanders, tome 4 : Le Chef

Edition : Milady

Genre : Romance historique

Pages : 471